> >

[] [ ]

l'Etat islamique tire " l'artillerie lourde" ...

(Tags)
 
Otage franais en Algrie : "Les soldats du califat", une franchise de l'Etat islamique ? Emir Abdelkader 0 2014-09-24 05:38 PM
Qui sont les barbares de "Daech", l'Etat islamique ? Emir Abdelkader 0 2014-09-22 01:50 PM
Obama : "Nous chasserons l'Etat islamique o qu'il soit" Emir Abdelkader 0 2014-09-11 06:12 PM
IRAK. "Les Kurdes font face un Etat islamique organis militairement" Emir Abdelkader 0 2014-08-14 05:49 PM
L'"Etat islamique"largit son offensive Emir Abdelkader 0 2014-08-06 03:18 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-10-28
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
l'Etat islamique tire " l'artillerie lourde" ...

SYRIE. Koban : l'Etat islamique tire " l'artillerie lourde" vers la frontire








Les Kurdes qui dfendent la ville attendent l'arrive de 200 peshmergas du Kurdistan irakien.

Les djihadistes du groupe Etat islamique (Daech) ont tir samedi 25 octobre l'aube en direction de la frontire turque, au nord de Koban, ville syrienne dfendue farouchement par les Kurdes, qui attendent des renforts venus du Kurdistan irakien.
L'arrive prochaine Koban d'un millier de rebelles syriens, annonce par Ankara, semble en revanche trs incertaine, les dirigeants kurdes syriens ayant affirm qu'aucun accord en ce sens n'avait pas t conclu.
Dans la nuit de vendredi samedi, de violents combats ont de nouveau fait rage dans la troisime ville kurde de Syrie, contre laquelle les djihadistes ont lanc le 16 septembre une vaste offensive.


LireComment l'Etat islamique a ravag Koban

Entrs dans Koban mme le 6 octobre, ils en contrlent pour le moment la moiti, mais lancent rgulirement de nouveaux assauts pour tenter de faire chuter la ville, devenue le symbole de la rsistance l'EI.
200 peshmergas attendus

Selon l'Observatoire syrien des droits de l'Homme (OSDH), des combattants de ce groupe sunnite extrmiste positionns prs de la frontire turque "ont tir l'artillerie lourde [...] en direction" de la frontire.
"Quatre obus sont tombs dans la zone du poste-frontire", a prcis l'OSDH, qui se fonde sur un important rseau de militants et tmoins travers la Syrie.
Moins bien armes et moins nombreuses que les djihadistes, les forces kurdes, qui rsistent cependant de faon acharne, doivent enfin recevoir la semaine prochaine l'aide de dizaines de peshmergas, des combattants du Kurdistan irakien.
Au nombre de 200 au maximum selon un porte-parole de cette rgion autonome, ils devraient transiter par la Turquie, qui a autoris leur passage lundi. Mais Ankara refuse toujours de laisser passer des Kurdes d'autres nationalits et d'aider militairement les milices kurdes syriennes qu'elle assimile des "terroristes", lis aux rebelles Parti des travailleurs du Kurdistan (PKK), qui mnent une gurilla en Turquie depuis 1984.
"Confusion"

Dans ce contexte, l'annonce par le prsident turc de l'arrive de 1.300 rebelles de l'Arme syrienne libre (ASL) - des opposants au prsident Bachar al-Assad - en renfort Koban a t accueillie frachement par les Kurdes syriens, qui ont dmenti tout accord et affirm que la Turquie cherchait "crer la confusion".
Ils ont jug plus judicieux que les rebelles syriens ouvrent d'autres fronts contre les djihadistes dans le pays, afin de "desserrer l'tau autour de Koban".
Les forces kurdes au sol sont aides depuis fin septembre par des raids ariens de la coalition internationale, mene par les Etats-Unis. Selon l'OSDH, dans la nuit, une frappe a ainsi vis des positions de l'EI dans l'est de Koban.
Au total, entre la Syrie et l'Irak, o la coalition opre depuis le 8 aot, plus de 600 raids ariens ont t mens et plus de 1.700 bombes largues, selon le Commandement militaire amricain charg de la rgion (Centcom).
"Je crois pouvoir dire qu'on leur a fait mal"

En Irak, dans la nuit de jeudi vendredi, les forces de la coalition ont dtruit un arsenal et un centre d'entranement djihadiste dans la rgion de Kirkouk (nord), au cours d'un raid prsent comme massif.
La frappe a permis de dtruire des btiments dans lesquels les djihadistes "produisaient leurs piges, leurs bombes, leurs armes pour attaquer les forces irakiennes", a dclar le chef d'tat-major des armes franaises, Pierre de Villiers, sur la radio Europe 1. "De l'ordre de 70 bombes ont t largues. [...] Je crois pouvoir dire qu'on leur a fait mal. [...] L'opration est russie", a affirm l'officier.
Il s'agit du septime raid de la France contre l'EI en Irak, et son prsident Franois Hollande a affirm que Paris allait "acclrer le rythme de ses actions" pour "frapper durement l'organisation terroriste".
Mais en dpit de cet appui arien international, les djihadistes ont enregistr des avances en Irak ces derniers jours. Dans le nord, ils assigent de nouveau le Mont Sinjar, o sont pris au pige des centaines de familles yazidies.
Plus au sud, ce groupe extrmiste, accus par l'ONU de crimes contre l'humanit, s'est empar d'un nouveau secteur dans la province d'Al-Anbar, l'ouest de Bagdad, quasiment entirement sous leur coupe.
Selon un responsable de l'arme amricaine, il faudra plusieurs mois avant que l'arme irakienne soit en mesure de lancer une grande offensive pour reprendre le territoire cd l'EI lors de sa fulgurante offensive en juin.







 

()


: 1 ( 0 1)
 

l'Etat islamique tire " l'artillerie lourde" ...




11:04 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,