> >

[] [ ]

le Liban renoue avec ses vieux dmons

(Tags)
 
Syrie: au moins 50 terroristes tus par larme syrienne prs de la frontire avec le Liban Emir Abdelkader 0 2014-08-03 12:23 PM
Vieux discours, vraies proccupations Emir Abdelkader 0 2014-05-29 03:28 PM
Le Libyen Abdelhakim Belhadj renoue avec la France Emir Abdelkader 0 2014-05-20 03:26 PM
Ghardaa prisonnire de ses vieux dmons Emir Abdelkader 0 2014-03-24 05:04 PM
La Tunisie face ses dmons Emir Abdelkader 0 2013-08-01 01:02 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-10-28
 
:: ::

  Emir Abdelkader   
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
le Liban renoue avec ses vieux dmons

Les djihadistes et le conflit en Syrie : le Liban renoue avec ses vieux dmons






LE PLUS. Le conflit en Syrie, qui oppose divers groupes rebelles au gouvernement de Bachar el-Assad, semble se propager de plus en plus au Liban. Le risque pour cette zone, c'est l'clatement. Analyse de Thophane Leroux, diplm en sciences politique, et Olivier Hanne, islamologue qui publie cette semaine "LÉtat islamique, anatomie du nouveau Califat".

Depuis le 24 octobre, des combats sans prcdents se sont drouls dans la deuxime ville du Liban, Tripoli, situe une quarantaine de kilomtres au sud de la frontire syrienne. Ils opposent des hommes du front al-Nosra, branche dal-Qada qui se bat contre le rgime syrien, et larme rgulire libanaise.

Samedi 25 octobre, larme a dlog des combattants sunnites des quartiers historiques o ils avaient pris position. Ils se sont ensuite dplacs dans un quartier sunnite, o sy changeaient encore des tirs ce dimanche. Les civils, pris entre deux feux, fuient les zones de combat.


(O. HANNE)

Une arme vulnrable

Les djihadistes, inspirs par lextrmisme sunnite, sen prennent larme libanaise et au Hezbollah, le puissant mouvement de rsistance chiite, quils accusent de soutenir le rgime alaouite de Bachar al-Assad. Depuis le mois de septembre, une vingtaine de soldats libanais ont t capturs par al-Nosra et certains dcapits. Dautres sont encore menacs dexcution si les djihadistes nobtiennent pas le retrait du Hezbollah en Syrie.

Larme parat dautant plus vulnrable que plusieurs de ses membres, sunnites, ont publiquement ralli al-Nosra et lÉtat islamique, qui tente lui aussi de fragiliser le Liban.

Le Liban a ferm ses frontires aux rfugis

Le pays subit les contrecoups de la guerre civile syrienne. En effet, prs dun million et demi de rfugis syriens y ont trouv asile pour une population de 4,5 millions de Libanais. Dissimuls parmi ces malheureux, des hommes de lÉtat islamique se sont installs dans la valle de la Bekaa. Face au risque humanitaire et scuritaire, le Liban a dcid de fermer ses frontires aux rfugis le 19 octobre.

Mais ces derniers jours, le camp dArsal a t le thtre daffrontements violents entre djihadistes de lEI et larme libanaise. Le 23 octobre, une opration militaire Denniy mettait la main sur un groupe dhommes de lEI qui recrutaient des Libanais. Dans la ville de Bhenine, des tirs larme lourde ont retenti cette semaine et des voitures piges ont t dsamorces.

Des divisions multiples

Tous ces accrochages ont lieu dans des espaces de contact entre les diverses communauts libanaises qui se reprochent mutuellement leur attitude lgard de la guerre en Syrie. Les chiites appuient le pouvoir de Bachar al-Assad tandis que les sunnites lui prfrent lopposition, voire les djihadistes.

Quant aux chrtiens, encore silencieux, ils penchent pour Damas en raison de la menace terroriste et du sort rserv aux chrtiens de Mossoul.

Tripoli : tout un symbole

Le Liban semble ainsi renouer avec ses vieux dmons, dont Tripoli est le symbole.

Lors de la guerre de 1975-1990, la ville avait vu laffrontement entre les sunnites dun ct et les populations chiites et alaouites de lautre. Une nouvelle implosion du pays serait pour le djihadisme international une aubaine pour son recrutement et une preuve que toute cohabitation est impossible au Moyen Orient.




 

()


: 1 ( 0 1)
 

le Liban renoue avec ses vieux dmons




10:23 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,