> >

[] [ ]

Tlvision publique : La bote prive du pouvoir

(Tags)
 
Premire sortie publique de Bouteflika... Emir Abdelkader 0 2014-07-05 04:16 PM
Hamrouche rapparat sur la scne publique Emir Abdelkader 0 2014-05-18 06:44 PM
le clan Bouteflika accus de censurer des missions d'une tlvision prive Emir Abdelkader 0 2014-04-04 06:15 PM
Haddad finance une chane de tlvision prive ddie la campagne lectorale de Bouteflika Emir Abdelkader 0 2014-03-04 05:24 PM
Libye : attaque aux roquettes contre le sige dune tlvision prive Tripoli Emir Abdelkader 0 2014-02-12 12:22 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-10-29
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,930 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Tlvision publique : La bote prive du pouvoir

Tlvision publique : La bote prive du pouvoir






Le syndicat de lEntreprise nationale de la tlvision (ENTV) se rveille et remet au devant de la scne une des exigences de lopinion nationale : louverture sur la socit.


Dans son communiqu adress, lundi dernier, la presse, au ministre de la Communication et au PDG de lENTV, ce syndicat demande, tout simplement, une sorte de mise jour du groupe public qui continue dvoluer selon des rgles rvolues. Il sagit l dun sursaut dorgueil des journalistes de cette entreprise qui veulent, visiblement, en finir avec les pratiques qui font deux des professionnels de la propagande officielle. sagit l dun sursaut dorgueil des journalistes de cette entreprise qui veulent, visiblement, en finir avec les pratiques qui font deux des professionnels de la propagande officielle. Le cri de ce syndicat traduit, on ne peut plus clair, une extrme frustration des journalistes des diffrentes chanes de lENTV qui ont compris que louverture rcente, du secteur audiovisuel risque daccentuer lisolement de cette importante entreprise publique.
Cette sonnette dalarme fait cho aux nombreuses revendications manant du public de lENTV, de la classe politique et des acteurs de la socit qui exigent ce que ce que ce groupe, financ par largent du contribuable, cesse dtre un canal priv du pouvoir. En avril 2011, rappelons-le, feu Abdelhamid Mehri, ancien secrtaire gnral du FLN, avait adress une lettre aux responsables de cette chane publique. Il leur avait demand de permettre lENTV de jouer le rle de service public en ouvrant des dbats contradictoires sur la situation politique du pays. Prs de quatre ans plus tard, lENTV ou plutt ceux qui la commandent refuse tout changement dans le fonctionnement de cette entreprise qui continue de se mettre lcart des vnements nationaux et internationaux.
Ce monopole sur lENTV et le cahier des charges fig qui lui a t impos desservent, de lavis du professeur et spcialiste des mdias Brahim Brahimi, ses intrts et lintrt gnral pour lequel elle existe. Les notions ont volu. De 1945 nos jours, les missions des mdias en gnral et de la tlvision en particulier ont connu plusieurs changements. La notion mme de service public nexiste plus dans les pays occidentaux. Elle a laiss place lintrt gnral, puis lintrt public, explique-t-il demble. Selon lui, la notion de service public a t instaure lpoque du monopole sur laudiovisuel.Une chane sans public. Les lgislations internationales ont volu.
Aujourdhui, on parle, dans le monde, du droit la communication et de mdias et socit. Cela veut dire que les mdias doivent tre au service de la socit. Mais on ne veut pas comprendre cela en Algrie. La loi sur linformation de 2012 est la parfaite illustration de cet enttement maintenir le statu quo dans le secteur, soutient-il. Pour Brahim Brahimi, la raction du syndicat de lENTV vient en consquence de lrosion de laudimat de leur entreprise. Ils (les journalistes de lENTV) se sont rendu compte quils sadressaient un public qui nexiste pas, estime-t-il. Mais, ajoute-t-il, la situation ne risque pas de changer de sitt. Car toute volution reste tributaire de lexistence dune vritable volont politique : Il y a encore de bons journalistes lENTV, mais la situation ne changera pas avec ce systme politique.
Et de prciser que lunique priode o la tlvision publique a volu de manire professionnelle tait celle allant de 1989 1990. La russite de lexprience de feu Abdou Benziane lpoque est due lexistence de partis politiques offensifs et dintellectuels qui sexprimaient en toute libert, sans aucune censure. Il est revenu une seconde fois la tte de la tlvision, mais il na pas russi rditer la mme exprience. Car pour que cette chane gagne en crdibilit, elle a besoin dun PDG comptent et dun pouvoir courageux, prcise-t-il. Outre la censure et la fermeture, le professeur Brahimi voque aussi le rle que joue laudiovisuel dans la lutte contre la mondialisation travers le monde. La stratgie europenne face lhgmonie amricaine a t base, explique-t-il, sur la diffusion de programmes culturels europens. Les Japonais ont investi dans les dessins anims. Et en Algrie, il ny a rien encore. LENTV doit aussi faire dans lintrt public culturel, lance-t-il.

Madjid Makedhi




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Tlvision publique : La bote prive du pouvoir




02:42 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,