> >

[] [ ]

Un soldat franais des forces spciales tu dans le nord du Mali

(Tags)
 
l'pave localise dans le nord du Mali ? Emir Abdelkader 0 2014-07-24 09:56 PM
MALI. Le groupe de Belmokhtar revendique la mort du soldat franais Emir Abdelkader 0 2014-07-17 06:31 PM
Egypte : 7 civils et un soldat tus par des tirs de roquette dans le Nord-Sina Emir Abdelkader 0 2014-07-14 03:07 PM
Le jihadiste franais Gilles Le Guen a t arrt dans le nord du Mali Emir Abdelkader 0 2013-04-30 07:35 PM
Un chef d'Aqmi tu dans le nord du Mali Emir Abdelkader 0 2013-02-28 09:19 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-10-30
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,936 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Un soldat franais des forces spciales tu dans le nord du Mali

Un soldat franais des forces spciales tu dans le nord du Mali






Un sergent-chef franais, membre des forces spciales, a t tu mercredi au Mali lors d'une opration destine freiner la rsurgence des jihadistes dans le nord du pays.
Thomas Dupuy, sergent-chef du Commando parachutiste de l'air numro 10 bas Orlans (centre), est le dixime soldat franais tu au Mali. Ce membre des forces spciales, g de 32 ans, est tomb "au combat tt (mercredi) matin" dans l'Adrar des Ifoghas "dans le cadre d'une mission particulirement prilleuse qui a atteint ses objectifs", a annonc mercredi 29 octobre la prsidence franaise dans un communiqu.
Le prsident Franois Hollande a exprim "son profond respect pour le sacrifice de ce sous-officier des forces spciales". "Les soldats franais contribuent avec courage et efficacit consolider la souverainet du Mali et lutter contre le terrorisme", a-t-il rappel. Le Premier ministre, Manuel Valls, et le prsident de l'Assemble, Claude Bartolone, ont aussi rendu un hommage appuy au sergent-chef, natif de Toulouse. Thomas Dupuy, qui avait servi prcdemment en Afghanistan, participait une mission hliporte, appuye par des avions de chasse et des hlicoptres de combat, dans le massif du Tigharghar, au nord du Mali, a indiqu le ministre de la Dfense.
Les forces franaises se sont approches d'un "campement abritant une trentaine d'individus", lourdement arms. Des combats trs violents se sont alors engags dans lesquels "une vingtaine de terroristes ont t neutraliss", a prcis l'tat-major des arms. Un des deux militaires blesss a t pris en charge par une antenne chirurgicale avance, ses jours ne sont pas en danger. Le second, trs lgrement atteint, a rejoint rapidement son unit.
"Rsurgence" des groupes jihadistes
Le ministre de la Dfense, Jean-Yves Le Drian, avait annonc vendredi Bamako un renforcement du dispositif franais dans le nord du Mali face la "rsurgence" de groupes jihadistes, trois mois aprs la fin de l'opration franaise Serval. Au total, dix soldats franais ont t tu au Mali depuis le lancement de Serval en janvier 2013. Le dernier en date, un lgionnaire, avait t victime d'un attentat suicide le 14 juillet.
La France, qui a laiss 1 400 hommes au Mali, a rarticul le 1er aot son dispositif militaire dans la rgion, rebaptis Barkhane, autour de cinq pays (Mauritanie, Mali, Niger, Burkina Faso, Tchad). Cette force, dote de 3 000 hommes et vocation antiterroriste, a t active au nord-Mali ces derniers jours aprs une srie d'attaques meurtrires contre la Mission de l'ONU dans ce pays (Minusma).
L'Adrar des Ifoghas, prs de la frontire algrienne, a dj t le thtre de violents combats contre Aqmi (Al-Qada au Maghreb islamique) lors de l'opration Serval. Les groupes jihadistes arms, chasss alors des grandes villes du nord, essaient dsormais de regagner du terrain depuis les profondeurs septentrionales du Mali et les pays voisins, o ils ont trouv refuge. "Les groupes jihadistes s'adaptent continuellement et gagnent en solubilit sur le terrain, notamment en s'infiltrant dans des groupes (touareg) dits 'rebelles'", relve Mathieu Pellerin, chercheur spcialis sur le Sahel l'Institut franais des relations internationales (IFRI) Paris.
"Station-service" libyenne
Ils sont aussi ragaillardis par la lenteur du dploiement des forces de la Minusma (8 200 hommes) au nord de la boucle du Niger, reliant Gao Tombouctou. "Le nord du Mali est fragilis parce que la Minusma n'a pas t au rendez-vous au moment o il le fallait", a dplor lundi Jean-Yves Le Drian, en mettant en avant des problmes logistiques.
Les jihadistes sont galement servis par le sanctuaire hors pair que leur offre le Sud libyen, qui chappe tout contrle et vers o convergent les trafics d'armes issues des arsenaux de Mouammar Kadhafi. Le leader jihadiste Iyad Ag Ghali "va y faire ses 'courses'. C'est une vraie station-service. Idem pour Belmokhtar", autre chef terroriste, note un responsable franais.
Barkhane a dcid de riposter en installant une base avance tout prs de la frontire libyenne, Madama, dans l'extrme nord du Niger, et en perturbant les trafics qui empruntent les "autoroutes" du dsert vers le sud. Dbut octobre, les Franais ont ainsi intercept un convoi de trois tonnes d'armes qui descendait vers le Mali.


(Avec AFP)








 

()


: 1 ( 0 1)
 

Un soldat franais des forces spciales tu dans le nord du Mali




03:50 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,