> >

[] [ ]

BURKINA FASO. Pourquoi le pays s'est embras

(Tags)
 
le Burkina Faso salue les efforts de l'Algrie Emir Abdelkader 0 2014-02-14 08:18 AM
Algrie-Burkina Faso : Si proche du Brsil Emir Abdelkader 0 2013-11-19 01:56 PM
Algrie-Burkina Faso : La fivre monte Emir Abdelkader 0 2013-11-18 01:52 PM
A neuf jours du match contre le Burkina Faso... Emir Abdelkader 0 2013-11-11 02:31 PM
Une quipe du journal Ennahar arrte au Burkina Faso pour espionnage Emir Abdelkader 0 2013-10-06 02:36 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-10-30
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,966 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
BURKINA FASO. Pourquoi le pays s'est embras

BURKINA FASO. Pourquoi le pays s'est embras







"Printemps noir du Burkina Faso", "coup d'Etat constitutionnel"... L'opposition un projet de loi qui permettait Blaise Compaor de se maintenir au pouvoir a fait descendre des milliers de Burkinab dans la rue.

C'est une tentative de rvision de la Constitution qui n'est pas pass. En dcidant d'examiner jeudi 30 octobre un projet de loi qui doit permettre au prsident Blaise Compaor de se maintenir au pouvoir pour un cinquime mandat, l'Assemble nationale a embrass la rue burkinab. Aprs la mort d'un manifestant, le gouvernement a finalement dcid d'annuler le vote de la loi.
Il n'empche, l'ampleur des manifestations, rare en Afrique subsaharienne, a frapp les esprits et pourrait avoir des consquences dans les jours venir. Jeudi, plus d'un millier de manifestants opposs cette rforme ont pntr, saccag et incendi le Parlement Ouagadougou. 18 voitures ont t dtruites dans la cour et l'extrieur du btiment, des bureaux ont t mis sac, du matriel informatique a t pill et des documents ont t brls. La tlvision d'Etat a galement t prise d'assaut. Pour les leaders de cette opposition, il s'agit du "printemps noir au Burkina Faso" en rfrence au printemps arabe.
Que dit le projet de loi contest ?

C'est l'article 37 dans la Loi fondamentale qui est contest. Majorit et opposition s'empoignent rgulirement depuis de longs mois au sujet de cet article limitant deux les mandats prsidentiels, qui empche pour l'instant Blaise Compaor, g de 63 ans, de se reprsenter en 2015. Dans le projet de loi, il est question de porter trois le nombre maximum de quinquennats. L'opposition craint que ce changement de la Loi fondamentale, qui ne devrait pas tre rtroactif, conduise le chef de l'Etat, dj lu quatre fois avec des scores sovitiques, accomplir non pas un mais trois mandats supplmentaires, lui garantissant 15 annes de plus au pouvoir.
Avec le ralliement samedi de la troisime force politique l'Assemble, la majorit pourrait disposer du nombre de dputs ncessaire - trois quarts de l'hmicycle, soit 96 parlementaires sur 127 - pour entriner directement la loi, sans passer par un rfrendum comme annonc initialement.
Qui sont les manifestants ?

L'opposition avait appel depuis des jours "marcher sur l'Assemble" pour empcher la tenue du vote. Ce sont surtout les jeunes qui sont en colre. Quelque 60% des 17 millions d'habitants ont moins de 25 ans et n'ont jamais connu d'autre dirigeant que Blaise Compaor.
Les tnors de l'opposition, depuis quelques jours, ont appel le peuple "marcher sur l'Assemble" afin d'empcher le vote. Mais elle pourrait tre dpasse par sa base, prsente comme jusqu'au-boutistes. Ils ont demand la population de ne pas sombrer dans la violence.
Cependant, certains leaders de l'opposition sont plus virulents. Emile Pargui Par, candidat aux prsidentielles de 2005 et 2010, et cadre du Mouvement du Peuple pour le Progrs (MPP), jeune mais influent, estime que le "seul mot d'ordre qui vaille c'est la dmission du chef de l'Etat". "Nous n'allons pas tre ce peuple qui va donner la mauvaise leon aux peuples africains parce que c'est un peuple intgre", a-t-il ajout. Si Blaise Compaor "ne retire pas son projet, le peuple se donnera le droit de le lui faire comprendre".
De son ct, Bnwend Sankara, a dclar, aprs l'assaut contre l'Assemble nationale : "Le peuple a montr qu'il est un peuple volontaire et intgre. Le prsident doit en tirer les consquences."
Un appel la grve gnrale a t lanc par les syndicats et la socit civile, regroups au sein de la Coalition nationale contre la vie chre, mais peu suivi le lendemain.
Pourquoi Compaor veut rester au pouvoir ?

Arriv aux affaires il y a 27 ans par un putsch, le chef de l'Etat burkinab, qui devait achever l'an prochain son dernier mandat, aprs deux septennats (1992-2005) et deux quinquennats (2005-2015), se verrait offrir un futur la tte du pays. Lui qui a dj modifi deux fois l'article 37, en 1997 puis en 2000, pour se maintenir au pouvoir, invoque le respect strict de la loi pour justifier cette troisime retouche.
Ancien militaire, 63 ans, il s'est impos comme un incontournable mdiateur dans les crises africaines. "Je n'ai pas envie d'assister l'effondrement de mon pays pendant que je me repose ou parcours le monde", avanait-il dans un entretien en juillet l'hebdomadaire "Jeune Afrique" : il s'y montrait peu empress de prendre sa retraite, se posant en garant de la stabilit de ce pays sahlien trs pauvre.
Quelles sont les ractions internationales ?

L'Union europenne a appel mercredi soir l'abandon du projet de rvision. "Tout ce qui risque d'affecter ou de remettre en cause la stabilit, le dveloppement quitable et les progrs vers la dmocratie doit tre rejet d'un commun accord afin de consolider l'unit nationale", a affirm le service d'action extrieure de l'UE dans un communiqu. "Nous appelons toutes les parties la retenue et refuser tout ce qui est de nature susciter le recours la violence", a insist l'UE. "Nous rappelons notre attachement au respect des principes de l'Union africaine en matire d'alternance politique et dmocratique", a-t-elle soulign. "Tout recours la violence constituerait un grave recul pour le pays", avertit l'UE.
La France, qui a critiqu la semaine dernire le projet constitutionnel, ne devrait cependant pas se montrer trop virulent. Blaise Compaor fait actuellement office de mdiateur au Mali, o l'ex-puissance coloniale est engage dans une intervention militaire complique.
La rvolte peut-elle s'tendre d'autres pays d'Afrique ?

L'ampleur des manifestations a frapp les esprits. Ces manifestations sont trs suivies sur le continent africain, alors qu'au moins quatre chefs d'Etat, en froid avec leur Constitution, prparent ou envisagent des rvisions similaires pour se maintenir au pouvoir, au Congo Brazzaville, au Burundi, en Rpublique dmocratique du Congo et au Bnin.


Sarah Diffalah avec AFP






 

()


: 1 ( 0 1)
 

BURKINA FASO. Pourquoi le pays s'est embras




09:32 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,