> >

[] [ ]

Oumhani Arriaz, la martyre vivante

(Tags)
 
Khadidja Benguenna exploite le martyre des Palestiniens pour rgler ses comptes avec l'Egypte Emir Abdelkader 0 2014-07-15 11:19 PM
Une femme enterre vivante par un membre de sa famille Boumerdes Emir Abdelkader 0 2014-02-17 12:34 PM
Tawergha : le martyre des Libyens noirs Emir Abdelkader 0 2014-02-06 12:50 PM
Marocain, langue vivante, serait-elle arabe marocain Emir Abdelkader 0 2013-12-17 11:39 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-11-01
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Oumhani Arriaz, la martyre vivante

Oumhani Arriaz, la martyre vivante






Son vrai nom est Oumhani Boucetta, on la surnomme Oumhani Arriaz. A son prnom officiel, Oumhani, on a adjoint le qualificatif dArriaz qui signifie homme en berbre des Aurs. Si elle a hrit de ce surnom viril, cest pour les qualits de courage dont elle a toujours fait preuve. Cette femme au destin exceptionnel a galement hrit dun autre surnom : martyre vivante. Aujourdhui ge de 80 ans, sans ressource, la vieille dame est cloue au lit par la maladie. Bien que la nuit soit tombe depuis longtemps, elle a accept gentiment de nous ouvrir la porte de son domicile, Tkout. Dune voix fluette, peine audible, elle raconte son martyr.


Ctait au mois de novembre 1956, au milieu de laprs-midi, au hameau dit El Harra, prs de Chenaoura, du douar Zalatou (actuellement Tkout). Comme de coutume depuis le dclenchement de la Rvolution, Oumhani, 20 ans, et son mari partent ravitailler les moudjahidine, quand ils tombent sur une patrouille de parachutistes de larme franaise. Les quantits de galettes, de figues sches, de dattes et de vtements quils transportent ne laissent aucun doute sur les vrais destinataires de ces provisions.
Furieux, les parachutistes ouvrent le feu sur son mari, Djeghrouri Mohamed avant de lui trancher froidement la gorge avec la lame dune baonnette. Oumhani est emmene dans une maison abandonne. Les soldats samusent la torturer, transpercer son corps et le taillader coups de baonnette. Bras, cou, ventre, dos L o la lame frappe, elle ne rencontre aucune rsistance. A la fin, Oumhani nest plus quun corps sanguinolent, pissant le sang de partout.
La supplicie est dans un tat tel que ses tortionnaires nont pas jug utile de lui donner le coup de grce. Elle sombre dans linconscience mais des douleurs lancinantes la rveilleront des heures plus tard. Dune seule main, elle trane son corps meurtri jusquau foyer, allume pniblement un feu et dfait les foulards quelle porte sur la tte. Elle les brle les uns aprs les autres avant dappliquer la flamme sur ses profondes blessures. La douleur des blessures se conjugue celle des brlures. Elle perd plusieurs fois connaissance, recommence ds quelle se rveille. Au bord de lpuisement, elle livre un combat contre la mort.
Des moudjahidine la trouveront le lendemain matin lissue de lopration de ratissage qui a cibl la rgion. Aprs les premiers soins, elle est transporte sur une civire faite de branchages. Un inconfortable et douloureux voyage de 60 km travers le djebel jusqu Kimmel o elle sera abrite dans un hpital creus sous terre.
Alors quil nettoie et suture ses blessures, Si Mahfoudh Smal, le mdecin, est abasourdi par la mthode utilise lors des premiers soins quelle stait autoadministrs. Jai beaucoup de choses apprendre de vous, lui dit-il. Oumhani y restera 40 jours tant et si bien quon la baptisa du surnom de chahida vivante. Gurie, elle regagne son domicile avant de reprendre ses missions de ravitaillement.
La maison familiale des Boucetta a toujours t un centre de moudjahidine connu et reconnu de tous. Ses trois frres, Ali, Ahmed et Salah sont tombs les armes la main. Sa sur, Djema, sa nice, Berhayel Fatima, sa tante paternelle ainsi que la bru de sa tante seront assassines par larme franaise en reprsailles dune embuscade mene dans la rgion par les moudjahidine en novembre 1954. Aprs les sacrifices, Oumhani se retrouve aujourdhui seule, malade et sans ressources. Elle ne survit que grce laide de son neveu.

Djamel Alilat




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Oumhani Arriaz, la martyre vivante




02:38 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,