> >

[] [ ]

Barbarie disent-ils

(Tags)
 
Nous, musulmans de France, disons halte la barbarie Emir Abdelkader 0 2014-09-26 07:15 PM
Repre : La barbarie Emir Abdelkader 0 2014-07-27 04:04 PM
Quatrime mandat de Bouteflika : Des intellectuels disent non ! Emir Abdelkader 0 2014-03-13 02:35 PM
Guerre du Rif, guerre chimique et de la civilisation contre la barbarie Emir Abdelkader 0 2013-10-27 04:51 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-11-01
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,947 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Barbarie disent-ils

Barbarie disent-ils



Le temps des barbares

Cet article est excellent, parce quil pose sur ces vnements hautement motionnels un regard humain qui oblige la distance et la rflexion. Je le partage compltement. Obligeons-nous regarder les images avec recul et nous mfier du chatoiement des mots, sinon, cest nous qui perdrons notre humanit. Cet article explique clairement comment les peuples occidentaux sont en train de se faire manipuler, comment par brouillage et amalgames on dsigne leur vindicte prs de 3 milliards dhabitants de la plante, comment on dtourne dans un but inavou et inavouable des motions lgitimes pour dsigner lennemi absolu, lirrductible, la source de tous les maux. Ennemi, terme dont on pourra affubler nimporte quel individu, nimporte quel tat, au nom duquel on viole toutes les lois, brise toutes les barrires, pitine tous les rgles dune dmocratie flottant comme une bannire au-dessus du troupeau des nouveaux croiss hallucins devant leurs crans. Ce qui est oubli dans lhistoire, cest que ce mme orgueilleux Occident sme un vent qui se lve en tempte, un vent de haine dans les curs et les esprits, et que cet impalpable nous poursuivra jusquaux gnrations suivantes. Vivre ensemble, ce rve humaniste nest plus, et sans doute pour longtemps, quune utopie en lambeaux. Nous sommes des tres suprieurs, et ce sont les mdias qui vous le disent tout les jours. Ceux que le hasard a fait natre du mauvais ct ne mritent ni notre reconnaissance ni notre respect et encore moins notre compassion. Nous sommes les chevaliers blancs. Blancs, pas tant que a parce que nous sommes surtout des chevaliers la mmoire trs trs courte. [ GaladrieLe temps des barbares]
***
Barbarie disent-ils
***
Les dcapitations filmes dotages occidentaux en Irak et dun randonneur franais en Algrie suscitent lgitimement un sentiment dhorreur et une condamnation unanime et sans appel. Ces assassinats insenss ne peuvent tre le fait que de criminels pervers au service dune idologie dviante. Ces mises en scne macabres viennent la suite dimages tout aussi insoutenables montrant des excutions de masse dhommes dsarms. Lmotion produite par ce thtre de la cruaut est cependant froidement manipule par des mdias et des relais politiques en Occident. La qualification sans cesse reprise de barbaries , perptres par des barbares , rpond la volont de dshumaniser les auteurs de ces atrocits. Hors du lims de la Civilisation, ils ne relvent plus du droit commun et ne sont plus passibles des lois ordinaires. Il sagit pour la propagande blanche, conforme ses usages tablis et ses traditions prouves, de dnoncer lirrductible barbarie de lautre prsent comme totalit indistincte pour mieux soumettre ou exterminer, au-del des criminels, toute une socit. Ou comme dans les cas de lIrak et de la Syrie de dtruire des Etats.
Ces assassinats mdiatiques sont reprsents par les organes de propagande comme des actes irrationnels dune radicale altrit, quasiment non-humaine. Mais bien davantage, des chelles du Levant celles de Barbarie, ces atrocits seraient inhrentes une sphre ethnico-religieuse, lIslam, qui malgr des nuances langagires, reste intrinsquement dangereuse, quasi-incomprhensible et systmatiquement oppose un Occident dont, par essence et dfinition, les valeurs humanistes sont dfinitivement suprieures toutes les autres.
Dans un amalgame hont mais clairement assum, les musulmans dici et dailleurs, suspects de connivence culturelle avec les assassins, sont somms par des policiers de la pense de se dsolidariser publiquement de ces crimes. Il leur est enjoint dapprouver la nouvelle guerre moyen-orientale de lOccident et les bombardements vengeurs dcids par la Civilisation.

Ces arguments dune propagande essentialiste visant diaboliser des communauts toutes entires sont odieux et totalement ineptes. Cette propagande de stigmatisation et de culpabilisation est dautant plus inacceptable que ces journalistes-procureurs seraient particulirement bien placs, sils faisaient leur mtier, pour voquer, en spcialistes, la sauvagerie systmatique et des exactions dune ampleur sanguinaire inoue de ceux dont les armes se tournent contre les populations arabo-musulmanes depuis des dcennies.
Ces journalistes, qui martlent le mot de barbarie, quont-ils crit sur les centaines de milliers de morts civiles en Irak, sur le recours au phosphore blanc et aux munitions luranium appauvri contre des populations civiles ? Qui parmi ces parangons de la Civilisation a voqu le sort de ces dizaines denfants mal forms Falloujah et ailleurs du fait de lutilisation darmes interdites ?
A-t-on entendu des cris dindignation de la part de cette presse au garde--vous, lorsque la trs civilise Madeleine Albright, ancienne secrtaire dtat amricaine, justifiait la mort de cinq cent mille enfants irakiens ? Qui de cette presse ou de ces chaines de tlvision sest insurg devant le fait que dans ce pays des droits de lhomme des criminels au moins aussi sadiques que ceux de lEtat Islamique puissent mourir dans leurs lits grce aux amnisties et lamnsie dEtat ?


Mais il nest nul besoin de remonter aux guerres coloniales au nom des Lumires de la gnration prcdente pour reconnatre une mme sauvagerie contemporaine, tout aussi indcente, qui se drape des valeurs de la Dmocratie et des Droits de lHomme. Barack Obama, prix Nobel de la paix, peut ainsi mener sept guerres depuis quil a reu cette distinction qui a dfinitivement perdu toute signification morale. Qui parmi ces mdias voque les dizaines de milliers de victimes innocentes des frappes de drones travers le monde ? La mort, sous les missiles guids et les bombes intelligentes , de cinq cent enfants de Gaza nest -elle pas une barbarie ? Tout comme les bombardements dcoles gres par les Nations Unies seraient tout au plus les dgts collatraux de frappes chirurgicales. Il est vrai que sans images et ensevelis sous la mystification et le silence complice des journalistes de linformation, les dizaines de milliers de morts des guerres asymtriques nexistent pas. Pures statistiques, les cadavres dchiquets de pauvres et de dsarms ne suscitent aucune motion.
Il nest donc nul besoin deffectuer de minutieuses recherches pour dcouvrir que la ralit de la barbarie est fort diffrente de ce que cette presse en battle-dress veut faire accroire. On ne tentera pas non plus dtablir ici la gnalogie politique de lIslamisme fanatique fabriqu par les monarchies du Golfe et arm par lOccident. Qui se souvient des missiles franais Milan, des armes anglaises et amricaines gnreusement fournis aux moudjahidine afghans, hier freedom-fighters et aujourdhui talibans extrmistes ?

Les mises en scne dassassinats abjects dans des circonstances horribles par des psychopathes apolitiques ne peuvent, en aucun cas, servir de prtexte des manipulations haineuses. Le discours sur la barbarie assn par les relais de propagande, destin dsigner de faux ennemis intrieurs, vise faire taire ceux parmi les musulmans en Europe qui dnoncent les aventures guerrires au Moyen-Orient. A faire oublier ceux commis par les allis de lOccident. Et galement, en jouant sur la peur jeter en pture des minorits visibles dapparence musulmane une opinion matraque que lon cherche conditionner depuis des annes. Ces gesticulations autour dune soi-disant barbarie musulmane ne parviennent pas masquer la vrit sanglante dun Occident colonialiste hier, imprialiste aujourdhui, qui assume sans discontinuer depuis le dix-neuvime sicle ses guerres minemment civilises et trs sanguinaires dans le monde arabo-musulman. Les criminels de lEtat Islamique ont t bonne cole.
Dans le dispositif prouv de prparation psychologique, la barbarie de lautre est la justification ultime de la guerre. Or, les guerres ternelles contre le terrorisme, engages depuis des dizaines dannes, loin davoir endigu le phnomne, lont gnralis et complexifi. Il ne fait gure de doute, la lumire de lexprience, que le refus dapproches politiques et la fascination pour la guerre manifeste par les dirigeants occidentaux, outre une dangereuse rgression du droit international, ne produira quun surcrot de subversion.
Les premiers et les pires barbares sont parmi nous.


Fondation Frantz Fanon | 27 septembre 2014





Source: Barbarie disent-ils - Fondation Frantz Fanon






 

()


: 1 ( 0 1)
 

Barbarie disent-ils




03:23 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,