> >

[] [ ]

Le nationalisme algrien est en crise

(Tags)
 
La crise de lt 1962 :...(3) Emir Abdelkader 0 2014-07-05 03:22 PM
La crise de lt 1962 : ...(2) Emir Abdelkader 0 2014-07-05 03:18 PM
LES SUBTILITES DE BENFLIS : le nationalisme, lislamisme et la dmocratie Emir Abdelkader 0 2014-04-03 06:27 PM
LAlgrien souffre dune grave crise de confiance Emir Abdelkader 0 2013-05-23 02:58 PM
Crise en Tunisie... Emir Abdelkader 0 2013-02-11 11:06 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-11-02
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,966 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Le nationalisme algrien est en crise

Le nationalisme algrien est en crise






Le sociologue Nacer Djabi revient sur la clbration du 60e anniversaire du dclenchement de la Guerre de Libration nationale. Il numre les acquis de cette guerre et dresse une srie dobjectifs rats par ceux qui ont pris en main les destines du pays en 1962. Nacer Djabi sattarde longuement sur le rle mal assum par les partis politiques, qui se rfrent tous la Dclaration du 1er Novembre et la plateforme de la Soummam. Il insiste, dans ce sens, sur la paresse intellectuelle qui a gagn la classe politique nationale.


-LAlgrie a clbr, hier, le 60e anniversaire du dclenchement de la Guerre de Libration nationale. 60 ans aprs, quest-ce qui a t ralis des principes de la Rvolution ?

Je crois que les acquis de la proclamation du 1er Novembre sont lindpendance, la construction dun Etat-nation malgr les dfauts de sa gestion, lunit territoriale et celle du peuple qui exerce sa souverainet sur son territoire. Ce sont des objectifs qui se sont raliss effectivement. En revanche, nous avons chou dans la ralisation de lunit nord-africaine. Nous navons pas russi non plus garantir la libert de lAlgrien qui peine encore recouvrer sa citoyennet et sa libert politique. LAlgrie na pas difi des institutions politiques qui protgeront la citoyennet. Voil, je pense, ce qui na pas t ralis de la proclamation du 1er Novembre, qui est un appel fort et clair dans les projections politiques.

-Le pouvoir et les partis politiques, toutes tendances confondues, incluent dans leurs programmes la ralisation des objectifs noncs dans la proclamation du 1er Novembre et la plateforme de la Soummam. Pourquoi cette rfrence lhistoire ?

Cette rfrence lhistoire, en ce moment, est comprhensible. Mais ce qui est nigmatique est que cette entente na pas donn naissance des pratiques politiques consensuelles entre les partis. En outre, le retour excessif lhistoire et au texte du 1er Novembre 1954 exprime une sorte de paresse intellectuelle et dincapacit innover chez les lites politiques. Il illustre aussi une certaine pense unique dans le domaine politique. Il aurait fallu faire preuve dinnovation sur le plan politique, dautant que la notion de nationalisme telle qunonce dans le document du 1er Novembre devrait tre mise jour en prenant en considration les changements sociaux, culturels et politiques en Algrie et dans le monde. Il faut comprendre galement que lide du nationalisme en Algrie a vieilli, sest ruralise et renferme sur elle-mme.
Do son incapacit sadapter avec le prsent et rpondre aux aspirations des Algriens, notamment les jeunes. La force de lide nationale contenue dans lAppel du 1er Novembre et la plateforme de la Soummam tait effective au moment de louverture sur la pense universelleIl ne faut pas oublier que lide nationaliste algrienne avait un prolongement mondial et moderne cause des contacts avec les ides de gauche et des mouvements des travailleurs dans le monde occidental, notamment en France. Ce qui nexiste plus aujourdhui. En rsum, lide nationaliste tait forte lors de louverture sur la pense mondiale moderne et elle sest affaiblie depuis le repli sur soi et le refus de linnovation.

-Que cherchent les partis, anciens ou nouveaux, travers cette rfrence aux idaux de la Rvolution ?

Gnralement, cela explique une incapacit intellectuelle et une forme de paresse chez les partis et la classe politique qui se nourrissent du pass. Les partis politiques algriens, comme le systme politique et lEtat-nation, nont pas produit de nouvelles ides. Ils sont devenus de srieux handicaps au nationalisme et ses institutions fondatrices. Le parti politique algrien vit une crise intellectuelle aigu. Il na aucune vie intellectuelle dans la mesure o lintellectuel ne joue aucun rle au sein du parti politique.
De nombreux partis rduisent leurs intellectuels au rle dcrivains, pour ne pas dire des scribes, chargs essentiellement dcrire les discours du chef. Il ny a donc aucun dbat et aucune confrontation dides. Les partis sont grs de manire administrative. Ils ne disposent pas dinstitutions favorisant le dbat politique contradictoire.De ce fait, toute opposition cette gestion conduit automatiquement la scission ou lexclusion. Pour exemple, les partis politiques prsentent aux postes de responsabilit des analphabtes au moment o le chmage des universitaires reste trs lev dans la socit algrienne. Cela confirme que le parti politique ne suit pas lvolution de la socit.

-Peut-on dire aujourdhui que les partis ont galement chou dans leur mission duvrer la concrtisation des principes cardinaux de la Rvolution ?

Les partis vivent une crise profonde qui reflte la crise du systme politique, de lEtat-nation et de ses institutions centrales. Les sondages dopinion que jai consults, rcemment, placent le parti politique en dernire position parmi les institutions auxquelles les Algriens font confiance. Il est donc ncessaire de rhabiliter la politique. Les mmes sondages montrent que le taux dadhsion aux partis politiques ne dpasse pas les 2%, cest le plus faible pourcentage dans la zone arabe. Bien que le phnomne partisan soit trs vieux chez nous, le parti qui ne mobilise pas les citoyens ne produit pas dides nouvelles, ne participe pas laction politique et ne dispose pas dinstitutions fortes na aucune vie. Cest un parti qui chouera dans la ralisation de ses propres objectifs et surtout des objectifs tracs par la Dclaration du 1er Novembre.

-A quoi sert finalement la rfrence aux idaux de la Guerre de Libration nationale, lorsquon constate que lAlgrie revient toujours la case dpart et peine mettre en place un Etat de droit et une bonne gouvernance ?

LEtat-nation construit sur la base de lide nationaliste a besoin dune rforme pour tre proche du citoyen et porter ses aspirations. Le centralisme hrit du jacobinisme qui a prvalu en Europe et en France durant les annes 1940 et 1950 ne mobilise plus les Algriens, qui expriment un besoin de large participation la gestion de leurs affaires politiques travers des institutions dcentralises. Do la ncessit dengager des rformes en vue doffrir aux Algriens des institutions lues et dsignes dans leurs propres rgions. Il ne faut pas avoir peur de cette ide sous prtexte dunit nationale. Cela nest plus acceptable aujourdhui, car seul un Algrien libre peut difier et dfendre lAlgrie.

-La lgitimit acquise par certains partis et les pouvoirs successifs depuis 1962, grce cette rfrence lhistoire, est-elle toujours dactualit ?

Je pense que le nationalisme algrien est en crise. Il a besoin dun profond renouveau intellectuel pour pouvoir sadapter avec le prsent et devenir acceptable chez les catgories des jeunes et des gens ayant un certain niveau dinstruction. Il faut rappeler la vision ngative qui sest dveloppe chez les jeunes autour de lancienne gnration qui porte et dfend lide nationaliste. Les jeunes Algriens ncoutent plus les moudjahidine quand ils parlent du nationalisme et de ses ralisations. Ils sont aujourdhui loin, sur les plans sentimental et politique, de la gnration rvolutionnaire qui a libr le pays et a crit lAppel du 1er Novembre. Cette gnration na pas russi convaincre et communiquer avec ses petits-enfants.


Madjid Makedhi




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Le nationalisme algrien est en crise




05:30 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,