> >

[] [ ]

Les investisseurs amricains abandonnent la France

(Tags)
 
Les Amricains convaincus que la menace terroriste... Emir Abdelkader 0 2014-10-18 10:56 PM
Le Mondial des Fennecs et la vague de racisme anti-Algriens en France France Emir Abdelkader 0 2014-07-09 08:52 AM
Haddam et Dhina abandonnent-ils le projet islamique ? Emir Abdelkader 0 2014-05-31 11:15 PM
La NSA a rod les liberts constitutionnelles des Amricains Emir Abdelkader 0 2014-04-04 06:24 PM
Boumedine vu par les Amricains Emir Abdelkader 0 2013-04-10 02:45 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-11-03
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Les investisseurs amricains abandonnent la France

Les investisseurs amricains abandonnent la France








Cette fois, c'est hlas confirm : les investisseurs amricains ne veulent plus de nous et ils estiment avoir de srieux arguments.

Chaque anne la mme poque, la chambre de commerce amricaine en France (l'AmCham) publie les rsultats de son baromtre sur le moral des investisseurs amricains partir d'une tude du cabinet de conseil Bain & Company. Pour cette quinzime tude annuelle, les rsultats sont trs mauvais : ils ne sont plus que 12 % avoir une "perception positive" ("bonne" ou "excellente") de la France "par rapport d'autres destinations d'investissement".
Quand on sait qu'ils taient 56 % en 2011, la chute de l'image de la France est spectaculaire. L'anne de l'arrive de Franois Hollande l'lyse, ils taient dj tombs 22 % en 2012. Pour tre prcis, ce sont les dirigeants des filiales franaises qui sont interrogs par Bain & Company sur "la perception de la France" par leur maison mre des tats-Unis, les Amricains tant trs prsents dans l'Hexagone avec 4 000 entreprises employant 440 000 salaris, comme le souligne Les chos en date du 24 octobre.
Poids dmesur de l'administration

Au chapitre des perceptions ngatives ("mauvaises"), la hausse est norme, par contrecoup, celles-ci passant de 15 % en 2011 34 % en 2013, pour finir 46 % en 2014 ! Le balancier a brutalement chang de ct et les investissements amricains crateurs d'emplois ont dj commenc chuter de 22 % en 2013, selon l'Afii, l'Agence franaise pour les investissements internationaux. Dernier lment significatif de cette enqute : lorsqu'il est demand ces dirigeants d'entreprises amricaines installes en France s'ils recommanderaient la France leurs amis amricains qui souhaitent investir l'tranger, ils ne sont plus que 2 % nous mettre une bonne note, autant dire zro !
Sans trop entrer dans les dtails, il n'tonnera personne de sens que les principaux problmes soulevs par l'AmCham tournent autour de la rforme du march du travail, de l'allgement de la fiscalit et du poids dmesur de l'administration dans l'conomie. propos du march du travail, il faut clairement mettre au passif de notre pays l'impact outre-Atlantique d'affaires interminables de type Goodyear, de prises d'otages de cadres non condamnes ou de l'interventionnisme rtrograde de l'tat dans des entreprises parat-il "stratgiques" comme Peugeot. Sans compter les grves frquentes et abusives des soi-disant dfenseurs du "service public" qui, en ralit, ne dfendent que leurs privilges, les moulinets maladroits et les vocifrations intempestives d'un Arnaud Montebourg lorsqu'il tait ministre de l'conomie, les interventions mortifres de l'inconsciente verte Ccile Duflot avec sa loi Alur sur la construction ou du marxiste born Benot Hamon sur les nouvelles contraintes qu'il a installes l'encontre des entreprises quand les dirigeants veulent cder leur socit. L'addition des mauvaises manires finit toujours par tre prsente la fin du repas, mme et surtout en cas d'indigestion.
Une question d'intelligence


propos d'image de la France aux tats-Unis, au propre comme au figur, il en est une et mme deux qui ont choqu, mais aussi beaucoup fait rire - de commisration - les hommes d'affaires amricains : les photos officielles de Franois Hollande et de ses ministres, lors des rceptions, le 4 fvrier dernier, des grands patrons de ces entreprises amricaines installes en France - le prsident mondial de General Electric tait venu spcialement des tats-Unis -, et le 17 octobre d'une trentaine de prsidents internationaux lors d'une runion l'lyse du drisoire et prtentieux Conseil "stratgique de l'attractivit" (sic).
Pour ces deux vnements et pour les deux photos-souvenirs officielles, les puissants personnages trangers que l'tat voulait sduire ont t relgus au deuxime ou au troisime rang, le premier tant occup par Franois Hollande et sa brochette de ministres convoqus pour l'occasion. Aux tats-Unis, lorsqu'on reoit des invits que l'on veut honorer, on les place au premier rang sur les photos et on se met en retrait. C'est une question d'ducation et une question d'intelligence des situations, l'une et l'autre ne faisant pas partie apparemment de la bote outils prsidentielle.

























Emir Abdelkader ; 2014-11-03 03:58 PM
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Les investisseurs amricains abandonnent la France




10:55 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,