> >

[] [ ]

Il nie avoir t conduit et sen prend aux Tunisiens

(Tags)
 
Le Makhzen sen prend au DRS ... Emir Abdelkader 0 2014-07-01 01:25 AM
Ali Benflis sen prend Abdelaziz et Sad Bouteflika Emir Abdelkader 0 2014-03-27 06:04 PM
Louisa Hanoune sen prend Ghoul Emir Abdelkader 0 2014-03-25 02:48 PM
Sellal sen prend Mouloud Hamrouche Emir Abdelkader 0 2014-03-01 11:10 AM
Farouk Ksentini sen prend lopposition... Emir Abdelkader 0 2014-02-28 06:55 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-11-04
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Il nie avoir t conduit et sen prend aux Tunisiens

Les dlires de BHL. Il nie avoir t conduit et sen prend aux Tunisiens






O sont les autorits tunisiennes dans ce charivari poustouflant et abracadabrant ?
Sitt conduit de Tunisie pour trouble lordre public, lagitateur atlantiste patent et chantre de la nouvelle droite franaise, Bernard-Henri Lvy, a convoqu le ban et larrire-ban. Des journaux et mdias franais ont tent de rendre compte de son quipe fantasmagorique en Tunisie, qui a fini en queue de poisson.
Et Bernard-Henri Lvy ne fait pas dans la dentelle. Dans une interview Le Point.fr, il a feint de sexpliquer. Grosses couleuvres et allgations tendancieuses lappui. Ecoutons-le : Je suis parti quand ma runion libyenne sest termine. Et les autorits tunisiennes, pour ce que jen ai vu et su, se sont comportes de faon parfaitement normale. Au demeurant, il voque ce vent de haine et de folie qui sest mis souffler dans les rdactions, sur la Toile, sur les rseaux sociaux tunisiens. Il fustige lopinion (tunisienne) devenue folle et biberonne au conspirationnisme le plus dbile. Il cite le complotisme antismite et dsigne les braillards, ou des gens srieux, mais devenus dingues et les poignes de fanatiques drogus lantismitisme le plus enrag.
Bref, labcdaire de la haine sur fond daveuglement. Et dans la pure tradition dsormais symptomatique de Bernard-Henri Lvy et consorts. Parce quil appartient une coterie. Il y a quelques annes, jai commis un article sur ces mmes colonnes intitul Des nouveaux philosophes la nouvelle droite La vrit nappartient pas aux arrogants. Jy avais crit notamment : Aprs le sacre de la nouvelle philosophie est venue lre de la nouvelle droite . Cette dernire est dfinie comme telle, en 1979, par Louis Pauwels qui lui ouvre largement les colonnes du Figaro-Magazine. Ils focalisent sur ce que Pauwels a qualifi de retour dAuschwitz et ce que certains observateurs ont appel un effet holocauste .
On connat la suite Les trois mousquetaires BHL, Glucksmann et Finkielkraut tiennent dsormais le haut du pav de la nouvelle droite. Ils se distinguent tous par leur mainmise sur les mdias franais et europens et par leur alignement aveugle derrire les noconservateurs amricains version plus Likoud que moi tu meurs . Polmistes, opportunistes au gr de lactualit brlante, obstins et coriaces, leur projet finit par aboutir. Un dispositif spculatif et discursif stratgique est mis en place. Il est redoutable, aussi efficace quune terreur psychologique diffuse. Il ne souffre gure la contradiction. Et encore moins lopinion dissidente par rapport son corpus dides, poncifs et raccourcis.
Bernard-Henri Lvy en a administr la preuve tout au long et lissue de son irruption malheureuse dans nos murs. Il ne changera point, bien que, comme disait Edgar Morin, la vrit nappartient pas aux arrogants.
Restent des questions fondamentales. O sont les autorits tunisiennes dans ce charivari poustouflant et abracadabrant ? Interrog par Le Point.fr sur le but de sa visite en Tunisie, Bernard-Henri Levy a rpondu : Une chose trs simple. Rencontrer, dans un htel, au vu et au su de tous, dans la plus parfaite transparence, des amis libyens sortis exprs de Tripoli, Benghazi, les villes du Djebel Nefousa, Misrata, Zaouia, afin de poursuivre en terrain neutre, et avec moi, le dialogue de rconciliation nationale. Laveu est la reine des preuves, dit-on. La Tunisie serait devenue un terrain neutre pour des prsums terroristes libyens tout droit sortis exprs de Tripoli, Benghazi, les villes du Djebel Nefousa, Misrata, Zaouia et complotant ciel ouvert, au vu et au su de tous (sic) avec frre Bernard-Henri Lvy.
Les questions fusent. Comment Bernard-Henri Lvy a-t-il t exfiltr par la porte sud de laroport de Tunis-Carthage pour viter les personnes accourues pour dnoncer sa visite ? Qui en a donn lordre ? Le motif de trouble lordre public, qui a prsid son rapatriement officiel le lendemain, ntait-il pas prvisible ds lors ? Pourquoi a-t-il bnfici dune escorte jusqu son arrive lhtel ? Son sjour parmi nous ntait-il pas pay la suite 402 jusquau jeudi ? Et puis qui la pay ? Quid des runions et rencontres prvues par Bernard-Henri Lvy ailleurs ?
Jusquici, les autorits tunisiennes se sont distingues par leur mutisme. Lequel peut sapparenter par moments au silence complice, ou la compromission silencieuse.


Par Soufiane Ben Farhat


|
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Il nie avoir t conduit et sen prend aux Tunisiens




09:52 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,