> >

[] [ ]

BHL tente de fourvoyer lopinion

(Tags)
 
nouvelle attaque insidieuse contre le DRS pour dtourner lattention de l'opinion Emir Abdelkader 0 2014-05-05 03:48 PM
Lopposition tente de sorganiser ... Emir Abdelkader 0 2014-04-28 10:50 PM
Benflis prend lopinion tmoin Emir Abdelkader 0 2014-03-05 08:56 AM
Lopinion algrienne entre vengeance et prudence Emir Abdelkader 0 2012-09-05 03:55 PM
read and be careful, u have to post your opinion | English Forum 4 2010-12-30 01:39 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-11-04
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool BHL tente de fourvoyer lopinion

Pour masquer lhumiliation quil a sublie Tunis BHL tente de fourvoyer lopinion




Il est partout o cela sent la destruction, la dstabilisation
Le gouvernement tunisien a dj ouvert une enqute pour dterminer la partie qui a invit lagitateur politique franais sans en informer pralablement les autorits.
Encore une fois Bernard-Henry Lvy (BHL) tente de fourvoyer lopinion arabe et franaise en minimisant lhumiliation subie avant-hier Tunis quand il a t chass comme un vulgaire malfrat par des citoyens tunisiens conscients de laction nocive et dangereuse de ce sinistre individu. BHL qui, se croyant en terrain conquis, sest rendu Tunis pour rencontrer ses allis islamistes, tunisiens et libyens, a but face la conscience citoyenne.
Fini le temps o il dictait ses visions destructrices des socits arabes et musulmanes pour excuter des feuilles de routes sionistes. Sexprimant sur les colonnes de lhebdomadaire franais Le Point, BHL a soutenu que ce sont quelques dizaines dislamistes qui lont hu laroport de Tunis.Pour justifier sa mystrieuse balade, BHL na pas trouv quoi dire si ce nest une chose trs simple. Rencontrer, dans un htel, au vu et au su de tous, dans la plus parfaite transparence des amis libyens sortis exprs de Tripoli, Benghazi, les villes de Djebel Nefousa, Misrata, Zaouia, afin de poursuivre en terrain neutre, et avec moi, le dialogue de rconciliation nationale. Selon lui, des mdias lont qualifi de jtais le complot sioniste moi tout seul.
Lincarnation des noirs desseins de ltranger. Jtais, non plus un crivain, mais un agitateur professionnel sur les agissements de qui des groupes de crtins se mettaient rclamer louverture dune enqute judiciaire. Tout a est se tordre de rire. Et rebelotte, il use de son langage manipulateur en dclarant: Mais, en mme temps, je nai pas tellement envie de rire. Car ce qui se passe en Tunisie est, par ailleurs, tellement important, tellement beau et tellement important.
Voil une mthode machiavlique dont seul BHL en connat la recette, pour manipuler lopinion. En ralit, il sest rendu en Tunisie pour casser, entre autres, les tentatives de mdiation menes par lAlgrie et lEgypte pour solutionner la crise libyenne. Pour preuve, il allait avoir une entrevue avec le Tunisien Rached Ghannouchi et le Libyen Abdelhakim Belhadj. Concernant son expulsion, BHL dment, mais videmment sa manire obscure: Vous plaisantez! Vous imaginez un citoyen franais expuls comme a, sans raison, par un pays ami et, de surcrot, dmocratique?, et de faire les yeux doux aux autorits tunisiennes: Et les autorits tunisiennes, pour ce que jen ai vu et su, se sont comportes de faon parfaitement normale.
De son ct, Mehdi Joma, chef du gouvernement provisoire, na pas apprci, en effet, cette visite intempestive, organise secrtement par des parties louches, impliques dans les affaires libyennes. Moncef Marzouki, prsident provisoire de la Rpublique, a ni quant lui, dans un communiqu publi sur la page Facebook de la Prsidence, tout lien avec cette invitation. Le gouvernement tunisien a dj ouvert une enqute pour dterminer la partie qui a invit lagitateur politique franais sans en informer pralablement les autorits.
Cette dernire ne tardera pas dvoiler la partie qui a pay le billet davion de M.Lvy et les frais de son sjour lhtel The Residence, Gammarth, dans la banlieue nord de Tunis, o une chambre lui avait t rserve jusqu jeudi prochain.
Pour rappel, lhomme qui sme le dsordre o il passe et qui a son rle suspicieux dans la manipulation des rvolutions arabes est connu de tous, a failli tre lynch avant-hier, son arrive laroport de Tunis o le comit daccueil la chass et ce en brandissant des pancartes BHL dgage ou non aux autorits sionistes sur le sol tunisien.








Kheireddine BOUKHALFA
 

()


: 1 ( 0 1)
 

BHL tente de fourvoyer lopinion




09:11 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,