> >

[] [ ]

Repre : Le danger isralien

(Tags)
 
Le rgime en crise, lEtat en danger Emir Abdelkader 0 2014-10-06 02:55 PM
Je ne mettrais pas ma vie en danger pour un match de football... Emir Abdelkader 0 2014-08-26 05:50 PM
L'Algrie est-elle rellement en danger Emir Abdelkader 0 2014-03-09 11:44 AM
Le danger du discours wahhabite Emir Abdelkader 0 2013-07-30 03:34 PM
Un danger guette le secteur de la culture Emir Abdelkader 0 2012-06-27 03:00 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-11-17
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,937 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Repre : Le danger isralien

Repre : Le danger isralien



A lapproche dune runion du Conseil de scurit des Nations unies demande par les Palestiniens, Isral a dj apport sa rponse. Il a en fait confirm son refus de mettre fin sa politique de colonisation des territoires palestiniens, alors mme quil y a une nette volution dans la position mondiale, favorise il est vrai par le contexte international o mme le silence lgard de cette politique constitue un risque.
Des pays en ont fait ouvertement tat, considrant que la politique isralienne suscite et entretient lextrmisme. Il y a donc une espce de dmarcation, en attendant une rupture qui rendrait justice au peuple palestinien.

Sauf quIsral persiste dans sa politique et agit comme il le fait depuis au moins 1967, avec la mise en uvre de cette politique labore et initie par Shimon Peres. Isral na surpris personne, surtout pas les Palestiniens qui viennent de recourir lorgane qui incarne la lgalit internationale. On en retiendra nanmoins le contexte, caractris donc par la demande palestinienne, mais aussi cette action diplomatique marque par la reconnaissance de lEtat palestinien par la Sude, ainsi que des dmarches qui nont en fin de compte rien de symbolique puisquelles tendent remettre en cause une espce de statu quo. Cest aussi un ultime rejet de toute ide de ngociation, compromettant lide de solution dite deux Etats. Et les premiers en avoir pris acte sont justement les Palestiniens. Ces derniers nont pas seulement pris acte de lchec des ngociations, mais ont aussi fait savoir que sils dcidaient de les reprendre, cest pour fixer un agenda pour la mise en uvre des rsolutions de lONU et rien dautre.
Cest donc un revers pour ceux qui y croyaient encore et tentaient de convaincre les Palestiniens dy souscrire, et donc de ne pas solliciter lONU, sinon leur forcer la main. En dclarant quil refusait toute limitation de la colonisation El Qods, Isral a, pour ainsi dire, rendu cet effort inutile, sans que cela apparaisse comme une maladresse, cest plutt de larrogance npargnant cet gard mme pas ses proches allis. La preuve est donne par lintensification de la colonisation avec la construction moyenne quotidienne de cinquante logements.
Isral a annonc, cette semaine, lacclration des plans pour la construction de 1000 logements dans la ville sainte, malgr lopposition de la communaut internationale, surtout que le risque dun nouveau soulvement palestinien demeure bien rel. LUnion europenne a dailleurs appel Isral revenir durgence sur cette dcision qualifie de peu judicieuse et opportune, tandis que les Etats-Unis ont critiqu une telle action incompatible, selon eux, avec les efforts de paix entrepris dans la rgion. Amricains et Europens se sont trs nettement prononcs en faveur de la solution deux Etats, tandis que les Palestiniens refusent de scarter des rsolutions des Nations unies, rejetant par voie de consquence toute notion vague et imprcise, donc un Etat alibi.
Cest pourquoi, mme si son intention tait autre, Isral vient dorienter lattention vers les organes onusiens, leur confrant plus de responsabilits et ils nen manquent dailleurs pas pour avoir dcid du partage de la Palestine, avant dtre tenus lcart du conflit du Proche-Orient. Un juste retour des choses, devrait-on alors dire. Justice sera-t-elle rendue au peuple palestinien ?

Mohammed Larbi




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Repre : Le danger isralien




07:03 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,