> >

[] [ ]

la bataille de laprs-Bouteflika a commenc

(Tags)
 
Laprs-Bouteflika enflamme le srail Emir Abdelkader 0 2014-09-20 02:30 PM
Algrie : laprs-Bouteflika a commenc Emir Abdelkader 0 2014-04-16 02:52 PM
Amar Sadani perd la voix aprs les sommations de Bouteflika Emir Abdelkader 0 2014-02-19 09:56 PM
Aprs Toufik, attaques contre Sad Bouteflika, O va lAlgrie ? Emir Abdelkader 0 2014-02-12 08:37 AM
Bouteflika remanie le gouvernement : Le plan de bataille pour 2014 Emir Abdelkader 0 2013-09-12 03:09 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-11-17
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,935 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
la bataille de laprs-Bouteflika a commenc

En Algrie, la bataille de laprs-Bouteflika a commenc






Gagner du temps. Cest le principal souci du rgime algrien alors que le pays tourne en rond, engag dans une impasse comme il en a rarement connue. Les Algriens, eux, retiennent leur souffle, rduits des supputations. Qui dirige lAlgrie ? Qui va succder Abdelaziz Bouteflika, dont personne nimagine quil ira jusquau bout de son quatrime mandat, en 2019 ? Mystre. Pour lheure, les Algriens sont dans une grande colre , comme le souligne le sociologue Nacer Djabi, enseignant luniversit dAlger.
La vacance du pouvoir nergiquement nie par lentourage du chef de lEtat exaspre et inquite. Llite se dit humilie par ce quatrime mandat effectu par un homme gravement malade, partir de son lit, de son fauteuil roulant ou de lhpital. Dans les campagnes, et surtout chez les femmes, le jugement est moins svre. Ce prsident affaibli inspire de la compassion. Certains le voient encore comme un rempart contre les menaces extrieures et seffraient de sa prochaine disparition. Et puis, il y a largent distribu. Le pouvoir prodigue des subsides tout va, pour calmer les esprits, quitte encourager la culture de lmeute et vider les caisses de lEtat.
Linquitude et le mal-tre sont pourtant les sentiments les mieux partags en Algrie aujourdhui. Le pouvoir joue de cette anxit gnralise, sur le thme de Bouteflika ou le chaos . La situation en Libye et au Sahel proccupe tout le monde. En revanche, la guerre mene par la coalition internationale contre lEtat islamique est observe avec mfiance. Le groupe djihadiste est vu comme une invention des Occidentaux. Dans ce climat de suspicion aigu, la France est accuse de nombreux maux. On la souponne davoir favoris le 4e mandat, voire davoir des vises sur le Sahara algrien Bouteflika, a vous arrange. En change de son maintien, vous obtenez des marchs , entend-on dire avec rancur. Dtail significatif du climat anxiogne : dans leur majorit, les propos sont tenus sous le couvert de lanonymat Latmosphre est dltre. On se mfie : personne ne sait ce que sera demain. Les gens nont quune certitude : cette situation ne va pas durer. Il va se passer quelque chose, mais quoi ?
Seul son dcs peut dbloquer la situation
Cest triste dire, mais on attend que Boutef meure. Seul son dcs peut dbloquer la situation. Le calme qui prvaut est trompeur. Cela peut draper tous moments , avertit un universitaire. Pour lui, lAlgrie se retrouve dans la situation du film Kagemusha, du cinaste japonais Kurosawa. On remplace un mort par son sosie et on transporte un palanquin pendant des annes, histoire de faire croire au peuple que le dfunt est toujours en fonction , rsume-t-il. Si Abdelaziz Bouteflika a t reconduit la prsidence de la Rpublique en avril, aprs quinze ans de pouvoir, ctait par dfaut. Les dcideurs algriens arme et Dpartement du renseignement et de la scurit (DRS) navaient pas russi sentendre sur un candidat. Ont-ils dsormais un scnario en poche ? Rien nest moins sr. Des noms circulent pourtant, tous originaires de lOuest, ou plus exactement de Tlemcen, la rgion de Bouteflika, ouvertement privilgie.
Pour lheure, lhomme fort du pays est Sad Bouteflika, le frre cadet du prsident. Le parrain. Chacun redoute ses colres et craint de tomber en disgrce. Lui seul, ou presque, a accs au chef de lEtat. Autrefois tout-puissant, mais dsormais amoindri par les manuvres rptes de Bouteflika, le gnral Mohamed Medine (dit Toufik ), patron du Dpartement du renseignement et de la scurit (DRS), a d avaler sa rancur et faire du frre cadet un interlocuteur. Au DRS, on a longtemps tenu Sad pour ngligeable, mais on a chang davis en le voyant se comporter en vrai stratge , confie un familier des services de scurit. Larme, de son ct, est tenue en main par un proche du prsident, le gnral Gad Salah. Peu populaire, ce chef dtat-major a vu sa rputation trs entache par les fuites de WikiLeaks, le dsignant comme lun des militaires les plus corrompus dAlgrie. Depuis quil est la tte de lArme nationale populaire (ANP), de nouvelles ttes ont t promues, toutes de lOuest. Dautres ont t cartes ou mises la retraite anticipe. Bien que Gad Salah et Mohamed Medine entretiennent des rapports excrables, il ne faut pas sy tromper : sitt Bouteflika dcd, larme et le DRS se rconcilieront pour dsigner un successeur , comme lassure un homme politique.
Maintenir le statu quo tout en protgeant la famille
Sad, le frre cadet, pourrait-il tre adoub par les dcideurs ? Prsente comme loufoque autrefois, cette hypothse nest pas carter. Mais pour quelle ait du crdit, il faudrait quAbdelaziz Bouteflika aille jusquau bout de son mandat, ou presque, fait remarquer le politologue Rachid Grim. Alors, Said, aurol de son exprience de conseiller la prsidence, pourrait prtendre ce poste. En revanche, si Abdelaziz Bouteflika disparaissait dans les prochains jours, cette option serait plus difficile mettre en uvre. Selon toute vraisemblance, un homme de paille serait alors retenu. Quelquun du clan , de prfrence de lOuest. Les liens du sol dfaut des liens du sang Sa mission : maintenir le statu quo, tout en protgeant la famille (au sens largi) et la fortune quelle a amasse depuis quinze ans. Les dcideurs peuvent aussi choisir un apparatchik de confiance, tels Abdelmalek Sellal, le premier ministre, Tayeb Belaiz, le ministre de lintrieur, ou encore Ahmed Ouyahia, ancien chef de gouvernement. Abdelghani Hamel, le chef de la police, faisait partie des favoris jusqu ce que ses troupes se rvoltent, fin octobre, et quelles viennent manifester sous les grilles de la prsidence.
En dpit de cet incroyable immobilisme que les autorits algriennes prsentent lextrieur comme un modle de stabilit , les choses bougent. Fait inimaginable il y a encore un an : lopposition sest fdre. En juin, une Coordination nationale pour les liberts et la transition dmocratique (CNLTD) a vu le jour. Elle rassemble lacs et islamistes. Les ennemis jurs dhier se retrouvent cte cte. Mohcen Bellabes du Rassemblement pour la culture et la dmocratie (RCD) discute avec Abderrezak Makri, du Mouvement de la socit pour la paix (MSP, islamiste). Plus inattendu encore : deux personnalits du Front islamique de salut (FIS, dissous) ont rejoint cette coalition. La situation devenait si friable que nous avons voulu offrir une alternative crdible, en cas deffondrement rapide du rgime. Pour cela, nous devions engager le dialogue avant tout vnement grave, pas aprs , explique Sofiane Djilali, du parti Jil Jadid (Nouvelle Gnration), le principal initiateur de la CNLTD.
On sest dit : cela ne sert rien dentrer en comptition, puisquil ny a pas dlections libres. Alors, travaillons ensemble pour linstauration des liberts et de la dmocratie, et reportons nos programmes respectifs plus tard , confirme lislamiste Abderrezak Makri. Des personnalits ont rejoint la coalition, parmi lesquelles les anciens chefs de gouvernement Ahmed Benbitour et Ali Benflis, ou encore lavocat Ali Yahia Abdenour. Mouloud Hamrouche, lancien chef de gouvernement rformateur, en est proche, lui aussi, mais il garde ses distances, sans doute pour ne pas braquer les dcideurs. Car, mme affaiblis, ces hommes de lombre sont toujours l. Pour sinstaller la prsidence, mme de faon temporaire, le successeur de Bouteflika devra composer avec eux. Qui sera l homme de la transition ? Mouloud Hamrouche se verrait sans doute bien occuper ce poste. Ali Benflis, aussi. Et dautres encore, plus jeunes, qui estiment que leur heure est venue. Mais, quel quil soit, ce successeur provisoire pourra-t-il se faire entendre dun peuple dmoralis, et qui ne croit plus en rien ?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source



 

()


: 1 ( 0 1)
 

la bataille de laprs-Bouteflika a commenc




12:06 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,