> >

[] [ ]

Les medias franais ont fabriqu...

(Tags)
 
Les mdias franais et lindignation gomtrie variable Emir Abdelkader 0 2014-09-29 03:37 PM
Les mdias franais accordent peu dintrt la visite de Laurent Fabius Alger Emir Abdelkader 0 2014-06-10 10:12 PM
La campagne lectorale vue par trois grands mdias franais Emir Abdelkader 0 2014-04-11 08:57 PM
L'trange silence des mdias franais sur une bavure policire contre des Maghrbins Emir Abdelkader 0 2014-03-22 03:47 PM
Dcouvrez les images de la rencontre Fabius-Lieberman, passe sous silence par les mdias franais Emir Abdelkader 0 2014-02-18 11:53 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-11-21
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,966 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Les medias franais ont fabriqu...

Les medias franais ont fabriqu de toutes pices un enfer parallle pour dtourner lattention de Gaza






Linformation en France a t manipule ou tout simplement fabrique pour essayer de faire croire que lagression contre Gaza tait une guerre juste, exactement comme toutes les offensives israliennes prcdentes.
Pendant que Gaza tait rduite en cendres par les bombes et que des milliers de citoyens taient assassins et mutils, un enfer parallle tait soigneusement faonn en France. Des politiciens influents, des leaders communautaires et des portes-parole dorganismes publics ont tous particip un montage visant blanchir la dernire agression isralienne contre les Palestiniens, en parlant de synagogues incendies, dindividus sauvagement attaqus et de Juifs taient rduits lexode par la perscution et la haine.
Ce qui a rendu ce contre-feu thtral particulirement efficace cest quil a t relay par les medias dominants sans le moindre questionnement. Bien quaucune preuve ne soit venue soutenir ces allgations, le seul fait que ce soit des gens importants et haut placs qui faisaient tat de ces soi-disant atrocits leur donnait le sceau de la vrit. Des mots comme Holocauste et Pogrom notamment, revenaient sans cesse dans leur bouche pour dtourner lattention du massacre des civils palestiniens dans la bande de Gaza. Limpression mensongre quils cherchaient donner tait que les membres dune communaut stigmatise, les Juifs, luttaient en France pour leur survie tout comme les Israliens 3500 km de l, et ils avaient donc le droit de se dfendre mme si cela faisait un nombre effroyable de victimes arabes.
Les attaques israliennes sont toujours dcrites de cette manire dans les mdias franais et la couverture mdiatique de lopration Bordure protectrice de juillet et aot dernier na pas fait exception. LInformation a t trafique ou tout simplement fabrique pour essayer de faire croire que lagression contre Gaza tait une guerre juste, exactement comme toutes les offensives israliennes prcdentes.
Les pertes en vies humaines ont t normes cette fois encore et mme plus importantes que les autres fois: selon le Centre des Droits de lHomme Al Mezan, une organisation de droits humains base Gaza, 2168 Palestiniens ont t tus (la vaste majorit des victimes taient des civils dont des centaines denfants et de femmes) et 11 100 ont t blesss. Les Nations Unies ont document la mort de 71 Israliens dont 66 soldats, 4 civils et un citoyen tranger. Il reste environ mille tonnes de munitions qui nont pas explos dans la bande de Gaza. Une des meilleures machines de guerre du monde Isral a aussi dtruit ou gravement endommag 80 000 maisons et installations essentielles la survie de la population, tout cela sous le prtexte de faire dIsral un endroit plus sr.
Isral a attaqu Gaza en 2006, en 2008, en 2013 [2012] et en 2014, a rappel le dput palestinien, Mustapha Barghouti, dans un discours prononc devant les militants des la Campagne de Solidarit avec la Palestine Londres en septembre dernier. En 2014, il y a eu cent fois plus de destructions et dexplosifs que lors des attaques prcdentes.
Une des principales diffrences entre Bordure Protectrice et les offensives prcdentes, cest que les mythes de la propagande isralienne ont t plus faciles dmasquer. Cest largement d la prsence de mdias traditionnels sur le terrain et lnorme essor, depuis 2008, au Moyen-Orient comme ailleurs, des medias sociaux comme YouTube, Facebook et Twitter qui ont fortement contribu galvaniser le Printemps Arabe de 2011. Des images instantanes vidos et photos permettent dsormais des gens ordinaires de montrer au monde entier ce qui se passe exactement dans tel endroit, tel moment, avec tous les dtails.
Les porte-parole israliens tentaient dsesprment de dcrire lassaut comme un conflit symtrique entre le Hamas et larme isralienne, un conflit o la mort de civils tait invitable, mais ils se sont vite retrouvs dans lincapacit de dissimuler la sanglante vrit. Cest devenu particulirement vident, le 16 juillet, quand 4 jeunes garons de la famille Bakir, gs de 7 11 ans, ont t tus par des bombes tires dun navire de guerre isralien, alors quils jouaient au foot sur le plage, prs du petit port de Gaza.
Jusque l, les mdias franais avaient invoqu la soi-disant utilisation par le Hamas de boucliers humains pour dissimuler leurs lance-roquettes, et les avertissements donns par Isral avant de frapper des cibles lgitimes . Les images profondment choquantes des cadavres denfants dans le sable, tombs de toute vidence bien loin de toutes installations militaires ou de caches darmes, ont contribu changer la donne. Il en a t de mme pour le flot dimages prises dans les hpitaux et les morgues, montrant dautres enfants dmembrs, des femmes et des vieilles personnes sans vie. Il en a t de mme lorsque quelques jours aprs le scandale de lassassinat des enfants sur la plage, la machine de guerre isralienne a bombard une cole de lONU dans laquelle les Palestiniens staient rfugis pour chapper aux missiles de haute prcision dIsral. Cette attaque dune prcision chirurgicale a t la premire dune srie dattaques contre les installations de lONU qui servaient de refuge presque un demi-million de Palestiniens dont les maisons avaient t dtruites par les bombardements.
Largument des boucliers humains mis en avant pendant la compagne militaire de lt 2014 na pas davantage rsist lanalyse que dans les conflits prcdents, observs la loupe par certains reporters et diffrentes organisations des droits humains comme Amnesty International,. Les innombrables vidos et photos ont apport la preuve que les 1,8 million de Gazaouis vivaient dans un espace confin et entirement bti. La bande de Gaza ne fait que 41 km de long et 12 km de large en son point le plus large. Lide que les civils pouvaient aller se rfugier ailleurs pendant que les combattants actionnaient des pices dartillerie obsoltes dans leur quartier, sest vite rvle aussi ridicule que lallgation quils taient prts sacrifier leurs vies pour protger des armes et des munitions. Le meurtre de civils est une violation flagrante du droit international.
Tous ceux qui connaissent la situation de la population de Gaza pouvaient aussi se rendre compte que lavertissement donn au civils par larme isralienne tait sans valeur. Il constituait le plus souvent en une bombe qui donnait un coup sur le toit une chose qui a t condamne par les organisations des droits de lhomme. Il y avait, comme autres mises en garde, des flyers, des coups de fil et des SMS donnant 10 minutes aux civils pour quitter leur maison. Mme ceux qui avaient une tlphone portable leur permettant de recevoir lavertissement (et beaucoup dans ce pays misrable nen avaient pas) ne pouvaient pas senfuir temps. Pendant ce temps-l en France, la manipulation de linformation par les mdias franais devenait vidente. Ds le 14 juillet quelques jours seulement aprs le dbut de loffensive les mdias ont fait tat dune attaque , rue de la Roquette Paris, prs de la Bastille. Des pro-Palestiniens avaient, selon eux, attaqu un lieu de culte la fin dune manifestation. Bizarrement, la diffrence de la quantit dimages et de documents en provenance de la zone des combats rels Gaza, les mdias ne montraient pas la moindre image de cette attaque perptre dans le centre de la capitale franaise, un dimanche aprs-midi, un moment o les rues sont pleines de touristes et de passants. Pas dimage des dgts. Pas dimage des victimes. Rien.
Comme cest souvent le cas, dans les reportages sur les attaques physiques de nature antismite Paris, les noms des tmoins taient aussi vagues que leurs tmoignages. Le tmoignage le plus impressionnant a t celui dune femme prsente sous le nom de Aurlie A.*, qui affirmait avoir t assige dans la synagogue pendant que les missiles pleuvaient et que des Parisiens de pays arabes essayaient datteindre les Juifs qui taient lintrieur. Il a mme t question dune hache et darmes feu aux mains des agresseurs .Dans le style vous glacer le sang dun soldat isralien, Aurlie A. a dit dun de ses soi-disant agresseurs: Jai envie de le laisser pour mort!
Le CRIF, le Conseil Juifs de France, sest empress de ramener les Nazis sur le tapis. Roger Cukierman, son porte-parole a compar les manifestations pro-palestiniennes une nouvelle Kristallnacht, faisant rfrence la fameuse Nuit de cristal de 1938 o les paramilitaires nazis ont assassin prs de 100 Juifs et en ont arrt 30 000 autres en Allemagne et en Autriche. Les maisons, hpitaux et magasins juifs ont t dmolis exactement comme les maisons, les hpitaux et les magasins arabes de Gaza, a dclar Cukierman. Les manifestants pro-palestiniens ont t publiquement traits de terroristes qui prennent les synagogues pour cible.
Ce que le porte-parole du CRIF a oubli de dire, cest que lattaque contre la synagogue de la Roquette tait une pure fabrication. Une vido trs claire filme par un voisin montre un groupe de miliciens de la LDJ (Ligue de Dfense Juive) faisant irruption hors de la synagogue. Arms de barres de fer, de bouteilles de gaz, de chaises et de tables arraches une terrasse de caf, ses membres provoquaient au combat de rues les anti-guerre en criant: Merde la Palestine .
Serge Benham, le prsident de la synagogue, a ajout lembarras de Cukierman, du CRIF et de leurs serviles agents de propagande dans les mdias franais, en affirmant catgoriquement que le lieu de culte navait subi aucune attaque. Les groupes dopposants taient rests plus de 150 mtres de la synagogue, a dclar Benham, et personne na t bless. Et il a ajout que la LDJ, qui est sur la liste des organisations terroristes du FBI, devrait tre interdite en France Si elle nest pas capable de se contrler.
Rien de tout cela na empch les mdias internationaux de poursuivre la campagne de propagande initie par leurs collgues franais. La synagogue de la Roquette dont le nom exact est synagogue Don Isaac Abravanel, et qui a t construite en 1962 pour accueillir lafflux des Juifs dAfrique du nord qui quittaient les pays dcoloniss est soudain devenu le symbole dune France violemment antismitisme.
Newsweek, le magazine dactualit international continue de diffuser un article fantaisiste sur le fait que de telles attaques contribuent au nouvel Exode des Juifs dEurope. Il contient des citations dun tmoin assig dans la synagogue qui dit que lattaque tait comme une Intifada du genre de celles qui clatent en Palestine, videmment. Plus ambitieux dans la comparaison, lcrivain LeBor fait rfrence la perscution nazi et aux pogroms contre les Juifs de la Russie tsariste .
Le premier ministre Manuel Valls et des maires lus ont t jusqu invoquer ces informations inventes de toutes pices pour justifier linterdiction des manifestations pro-palestiniennes Paris et dans dautres villes de France. Valls a parl de jeunes de la classe ouvrire qui cachent leur haine des Juifs derrire la faade de lanti-sionisme et de la haine de ltat dIsral. Peu importe que Manuel Valls appartienne au parti socialiste cens considrer la libert dexpression et dassociation comme un pilier de la dmocratie. Quand un message ne nous plat pas, il ny a qu lignorer et en fabriquer un autre, voil, semble-t-il, la technique du gouvernement.
Suite lample couverture de lattaque de la Roquette, une synagogue de Sarcelles, dans la banlieue de Paris, protge par la police anti-meutes, a t menace par un gang de jeunes qui ont vandalis plusieurs commerces dont certains appartenaient de Juifs. La LDJ tait largement reprsente Sarcelles, mais les propagandistes ont choisi de se concentrer joyeusement sur la foule pro-palestinienne .
Francois Pupponi, le dput-maire de Sarcelles, a trait la foule compose principalement dadolescents et dcoliers dorigine africaine, de horde de sauvages, et il y a eu des quantits de rapports non vrifis sur des bombes incendiaires et des cris de Mort aux Juifs . A nouveau pas la moindre preuve ni sonore, ni filme, ni photographique, ni rien. On devait prendre les dclarations dorganisations comme le CRIF pour argent comptant. Alors que les images des meurtres et des mutilations des Palestiniens envahissaient les crans du monde entier, personne ne pouvait fournir une seule image lappui des allgations comme quoi de soi-disant antismites sen prenaient aux Juifs de Paris.
Au terme de la priode ncessaire la traduction et la diffusion internationale des faux rapports des mdias franais, il a t considr comme un fait avr que prs de 8 synagogues avaient t attaques dans Paris et ses environs et que la vie des Juifs y tait menace exactement comme celle des Palestiniens de Gaza. On racontait que les Juifs faisaient la queue pour quitter France. La plupart dentre eux, disait-on, cherchaient gagner un endroit plus sr, en particulier Isral. Toutes ces fables circulaient au moment mme o les journalistes qui avaient cr de toutes pices cet enfer franais soulignaient la srieuse menace pose par les milliers de roquettes que le Hamas tirait sur Isral. Bien quil soit vident que leur impact navait rien voir avec les missiles israliens du fait de leur fabrication artisanale et de la puissance dfensive du Dme dAcier isralien.
A lhonorable exception de quelques mdias comme France 3, la plupart des mdias gaulois ont persvr dans leur entreprise de falsification avec un tel succs que certains de leurs exploits faussaires passeront la postrit.
A dfaut de journalistes scrupuleux, la tche de dnoncer le scandale du massacre des Gazouis est revenue quelques politiciens courageux. Dominique de Villepin, lancien premier ministre, a fait paratre un article passionn dans Le Figaro. De Villepin, qui sest fait un nom en slevant contre la guerre dIrak en 2003, a crit: Aujourdhui, lever la voix contre le massacre perptr Gaza est, et jcris cela en toute conscience, le devoir de la France Il est temps de soulever le voile de mensonges, domissions et de semi vrits, pour soutenir cet espoir de changement.
Elever la voix devrait certainement tre le rle de nimporte quel journaliste, en particulier quand il est confront des mensonges cousus de fil blanc. Le code de lthique du syndicat des journalistes est clair: Le droit du public une information complte, libre indpendante et plurielle doit guider le (la) journaliste dans sa mission. Sa responsabilit vis vis du citoyen doit prendre le pas sur toute autre considration.
La facilit avec laquelle certains prposs linformation ont reni leur idal pour soutenir ceux qui voulaient minimiser limportance de lagression isralienne contre Gaza en fabriquant un enfer parallle, est une vraie honte. Surtout maintenant que des organisations de droits humains et autres, accusent des politiciens et des officiers israliens de crimes de guerre et sapprtent les poursuivre en justice.
La vrit est la premire victime de la guerre est une remarque attribue Eschyle qui vivait au cinquime sicle avant J.C. Mais ce qui a chang depuis lpoque du dramaturge grec cest que ceux qui vhiculent linformation sont aujourdhui surveills plus troitement que jamais. Tous les aspects dun conflit, depuis les pertes au front jusquau comportement de ceux qui protestent contre lui dans les pays trangers, peuvent tre analyss minutieusement et le seront. Si des gens se servent dvnements invents de toutes pices en lien avec de telles horreurs, ils devront rendre des comptes, autant en France quailleurs.


Nabila Ramdani |



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Les medias franais ont fabriqu...




01:47 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,