> >

[] [ ]

LOTAN, un danger pour la paix mondiale

(Tags)
 
Je ne mettrais pas ma vie en danger pour un match de football... Emir Abdelkader 0 2014-08-26 05:50 PM
Des personnalits nationales lancent un appel pour la paix au Mzab Emir Abdelkader 0 2014-02-13 10:46 PM
Le Mzab en perptuelle agitation Manifeste pour la paix Emir Abdelkader 0 2014-01-11 02:13 PM
Selon lONU, le Maroc, 1er producteur et exportateur de drogue, constitue un danger pour le voisinag Emir Abdelkader 0 2013-11-12 02:42 PM
Cabale contre Aboud Hichem La presse constitue un danger pour le rgime Emir Abdelkader 0 2013-09-12 03:14 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-11-21
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,971 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
LOTAN, un danger pour la paix mondiale

LOTAN, un danger pour la paix mondiale






Immanuel Wallerstein (n le 28 septembre 1930) est un sociologue amricain de renomme internationale, de lUniversit de Yale. Chercheur principal de recherche lUniversit de Yale, est lauteur du Dclin de la puissance amricaine: Les États-Unis dans un monde chaotique (NewPress).
N New York, il a fait ses tudes luniversit Columbia, New York, o il obtient une licence en 1951, une matrise en1954 et un doctorat en philosophie en 1959. Il est devenu professeur de sociologie lUniversit McGill Montral puis, partir de 1976, professeur de sociologie lUniversit de Binghamton (SUNY), jusqu sa retraite en 1999 Il a en outre travaill comme directeur du centre Fernand Braudel pour lÉtude de lÉconomie, des Systmes historiques et des Civilisations. Il a occup plusieurs postes de professeur honoraire duniversit dans plusieurs pays, reu de nombreuses rcompenses et occup le poste de Directeur dtudes associ lÉcole des hautes tudes en sciences sociales de Paris. Il a t prsident de lAssociation internationale de sociologie entre 1994 et 1998.
Wallerstein a dbut sa carrire en tant quexpert des affaires postcoloniales africaines. Jusquau dbut des annes 1970, lessentiel de ses travaux est ddi ce sujet. Sa trs prcoce critique du capitalisme mondial et son soutien aux mouvements anti-systmiques ont fait de lui, au mme titre que Noam Chomsky et Pierre Bourdieu, une rfrence du mouvement altermondialiste. Sa contribution la plus importante, The Modern World-System, a paru en trois volumes, respectivement en 1974, 1980 et 1989.
Wallerstein sinspire de trois principaux courants intellectuels :
Karl Marx, dont il reprend la prise en compte de limportance premire des facteurs conomiques et de leur dominance sur les facteurs idologiques dans la dtermination des politiques mondiales. Fernand Braudel, lhistorien franais qui a dcrit le dveloppement des grands rseaux dchanges conomiques dans les grands empires de lpoque moderne, ainsi que leurs implications politiques. La Thorie de la dpendance avec ses concepts de centre et de priphrie .

OTAN: Un danger pour la paix mondiale

La mythologie officielle veut quentre 1945 (ou 1946) et 1989 (ou 1991), les États-Unis et lUnion sovitique (URSS) se sont affronts en continu politiquement, militairement, et surtout idologiquement. Cest ce que lon a appel la guerre froide . Si ctait une guerre, le mot souligner tait froide car les deux puissances ne sengagrent jamais dans une action militaire directe lune contre lautre pendant toute la priode.
Il y eut cependant quelques rpercussions institutionnelles de cette guerre froide, et chacune dentre elles ce furent les États-Unis, et non lURSS, qui firent le premier pas. En 1949, les trois pays occidentaux occupant lAllemagne fusionnrent leurs zones pour crer la Rpublique fdrale dAllemagne (RFA) comme un État. LUnion sovitique rpondit en transformant sa propre zone doccupation en Rpublique dmocratique allemande (RDA).
En 1949, lOTAN fut cre par douze nations. Le 5 mai 1955, les trois puissances occidentales finirent officiellement leur occupation de la RFA et reconnurent cette entit comme un État indpendant. Quatre jours plus tard, la RFA fut admise comme membre de lOTAN. En rponse cela, lURSS cra lOrganisation du Trait de Varsovie (OMC) et y inclut la RDA comme un de ses membres.
Le trait instituant lOTAN devait sappliquer seulement lintrieur de lEurope. Une des raisons tait que les pays dEurope occidentale possdaient encore des colonies lextrieur de lEurope et ne voulaient pas permettre un quelconque organisme davoir le pouvoir dintervenir directement dans leurs dcisions politiques concernant ces colonies. Les moments de confrontation apparemment tendue entre les deux camps le blocus de Berlin, la crise des missiles de Cuba sachevrent tous par le statu quo ante. Le recours le plus important aux clauses dengagement militaire prvues par les traits fut celui quen fit lURSS lorsquelle agit dans sa propre zone dinfluence contre les dveloppements quelle jugeait dangereux pour lURSS : la Hongrie en 1956, la Tchcoslovaquie en 1968, la Pologne en 1981. Dans des circonstances semblables, les États-Unis sont intervenus politiquement, comme lors de lentre potentielle du Parti communiste italien dans le gouvernement italien.
Ce bref rappel met en lumire lobjectif rel de la guerre froide. La guerre froide na pas t conue pour transformer les ralits politiques de lautre ct (sauf une chance trs lointaine dans le futur). La guerre froide tait un mcanisme par lequel chaque camp gardait ses satellites sous contrle, tout en maintenant laccord de facto des deux puissances pour leur partition long terme du monde en deux sphres : un tiers pour lURSS et deux tiers pour les États-Unis. La priorit fut donne par chacune des deux puissances la garantie quelles nutiliseraient pas la force militaire (et pas darmes nuclaires en particulier) lune contre lautre. Ce systme a t connu comme la garantie contre la destruction mutuelle assure .
Leffondrement de lURSS en deux tapes le retrait dEurope de lEst en 1989 et la dissolution officielle de lURSS en 1991 aurait d signifier en thorie la fin de tout rle pour lOTAN. Il est en effet bien connu que, lorsque le prsident sovitique Mikhal Gorbatchev donna son aval lintgration de la RDA dans la RFA, il reut la promesse que les États du Pacte de Varsovie ne seraient pas intgrs dans lOTAN. Cette promesse a t viole. Au lieu de cela, lOTAN a pris entirement un nouveau rle.
Aprs 1991, lOTAN sest octroy un rle de gendarme du monde pour ce quelle considre comme des solutions politiques appropries aux problmes du monde. Le premier effort majeur en ce sens a eu lieu lors du conflit entre le Kosovo et la Serbie, lorsque le gouvernement amricain a jet tout son poids en faveur de la cration dun État du Kosovo et dun changement de rgime en Serbie. Cette premire initiative a t suivie par dautres : en Afghanistan en 2001 pour chasser les talibans, en Irak en 2003 pour changer le rgime Bagdad, en 2014 pour lutter contre lÉtat islamique (ÉI) en Irak et la Syrie, et en 2013-2014 pour soutenir les prtendues forces pro-occidentales en Ukraine.
En fait, le recours lOTAN sest lui-mme rvl source de difficults pour les États-Unis. Dune part, il y avait toutes sortes de rticences des États membres de lOTAN sur les actions entreprises. Dautre part, lorsque lOTAN a t officiellement implique, comme au Kosovo, larme amricaine sest sentie entrave dans ses actions militaires par la lenteur de la prise de dcision politique.
Alors, pourquoi a-t-on vu lexpansion de lOTAN au lieu de sa dissolution ? Cela tient une fois de plus la politique intra-europenne, et au dsir des États-Unis de contrler ses allis prsums. Cest sous la prsidence Bush que celui qui tait alors secrtaire la Dfense, Donald Rumsfeld, a parl dune vieille et nouvelle Europe. Par vieille Europe , il faisait en particulier rfrence la rticence franaise et allemande se mettre daccord avec les choix stratgiques des États-Unis. Il voyait les pays dEurope occidentale comme souhaitant distendre leurs liens davec les États-Unis. Sa perception tait dailleurs correcte. En rponse, les États-Unis ont espr couper les ailes des Europens de lOuest en introduisant les pays dEurope orientale lOTAN, que les États-Unis considrent comme des allis plus fiables.
Le conflit sur lUkraine rvle tout le danger de lOTAN. Les États-Unis ont cherch crer de nouvelles structures militaires, videmment diriges contre la Russie, sous le couvert que celles-ci taient destines contrer une hypothtique menace iranienne. Alors que le conflit ukrainien tait en cours, le langage de la guerre froide a t relanc. Les États-Unis utilisent lOTAN pour presser les pays dEurope occidentale se mettre daccord avec les actions anti-russes. Et aux États-Unis, le prsident Barack Obama est sous forte pression pour agir avec force contre la prtendue menace russe contre lUkraine. Ceci se combine avec la grande hostilit du Congrs amricain tout accord avec les Iraniens sur le dveloppement du nuclaire.
Aux États-Unis et en Europe occidentale, les forces qui cherchent viter la folie militaire risquent dtre dpasses par ce qui ne peut tre appel autrement que le parti de la guerre . LOTAN et ce quelle symbolise aujourdhui reprsentent un grave danger, car elle donne corps la prtention des pays occidentaux intervenir partout, au nom dinterprtations occidentales de ralits gopolitiques. Cela ne peut conduire qu dautres conflits,trs dangereux. Renoncer lOTAN comme structure serait un premier pas sur le chemin de la raison et la survie de la plante.

Immanuel Wallerstein


 

()


: 1 ( 0 1)
 

LOTAN, un danger pour la paix mondiale




08:45 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,