> >

[] [ ]

Le juge Trvidic persiste

(Tags)
 
quand le juge Marc Trvidic insulte les experts algriens Emir Abdelkader 0 2014-11-13 05:35 PM
Rivoire veut parasiter la mission du juge Trvidic ... Emir Abdelkader 0 2014-10-18 12:14 AM
le juge Trvidic en Algrie... Emir Abdelkader 0 2014-10-13 11:21 AM
la visite en Algrie du juge Trvidic de nouveau annule Emir Abdelkader 0 2014-05-30 06:34 PM
Le juge Marc Trvidic Alger... Emir Abdelkader 0 2013-11-27 02:32 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-11-22
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,966 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Le juge Trvidic persiste

Le juge Trvidic persiste








Marc Trvidic, le magistrat franais en charge de laffaire de lassassinat des sept moines de Tibhirine, sapprterait lancer une nouvelle commission rogatoire internationale, selon le quotidien Le Monde. Aujourdhui, le magistrat tente de contourner le refus des autorits en relanant la procdure et en proposant que des experts algriens collaborent avec leurs homologues franais lors de la conduite des analyses, ou quune quipe franaise soit autorise repartir en Algrie avec du matriel scientifique adapt.


Cette nouvelle procdure intervient la suite du refus catgorique des autorits algriennes de permettre le transfert des prlvements effectus sur les ttes des moines afin dtre analyss en France. Pour lAlgrie, il sagissait dune question de souverainet nationale, de surcrot consacre par les usages judiciaires internationaux.
Le magistrat a, dans un premier temps, demand au gouvernement franais de faire pression sur la justice algrienne afin quil puisse rcuprer les prlvements et les fasse expertiser en France et tent de prendre tmoin lopinion publique franaise lors de ses nombreuses interventions dans les mdias. A la proposition algrienne de permettre aux experts qui laccompagnaient de pouvoir assister aux analyses, le juge met un doute sur la comptence des Algriens.
On nous dit que les experts algriens sont trs comptents, je veux bien le croire Ce sont des expertises trs pointues, trs techniques, il faut du matriel trs sophistiqu. Si on nous donne lassurance absolue quils sont capables de le faire ce nest pas du tout ce que jai compris quand jtais l-bas je veux bien, avait-il dclar sur France Inter. On attend simplement que les Algriens respectent ce quils ont dit. Dans ce genre de dossier, tout doit tre fait en parfaite concertation. On ne peut pas se permettre de travailler chacun de son ct, a encore dclar le juge en charge de laffaire.
Dans les dclarations faites au journal Le Monde, jeudi dernier, Marc Trvidic en rajoute une louche et met des doutes explicites sur les capacits, ct algrien, non seulement analyser les prlvements, mais aussi les conserver. O et comment sont-ils conservs ? A quelle temprature ?
On ne le sait pas. Sils font de lhistologie (examen au microscope) en ce moment mme Alger, ils risquent de dtruire tout le travail et a, cest irrversible !, a ainsi confi le magistrat franais, qui est sans doute sensible la pression des familles des moines et leur avocat, matre Patrick Beaudouin, qui continuent encore demander ce que les autorits algriennes ont cacher. Pour la partie algrienne, les pices dune procdure judiciaire ne peuvent tre transfres ; elles doivent rester dans le dossier.
Sil y a transfert, il concerne tout le dossier une fois linstruction termine, parce quil ne peut y avoir deux enqutes sur les mmes faits. Laffaire fait lobjet dune procdure judiciaire en Algrie. Toutes les pices y affrentes doivent y rester et ne peuvent tre transfres ailleurs. Cest une mesure que tous les juges connaissent. On voit mal un juge franais remettre une pice dun des dossiers quil instruit un autre juge, ont expliqu des sources judiciaires proches du dossier El Watan.
Tout en se dclarant conscientes de la proccupation du juge, mais exprimant leur tonnement quant lappel lanc son gouvernement pour faire pression sur la justice algrienne, les autorits algriennes ne cachaient pas leur irritation face aux gesticulations de Marc Trvidic et lui rappelaient que pour arriver la vrit, il faut tre serein et loin de toute pression.
La nouvelle proposition du juge franais de revenir en Algrie vise, selon lui, placer les autorits algriennes devant leur obligation morale. Lesquelles autorits porteront une lourde responsabilit en cas de refus de laisser le magistrat et son quipe accder aux prlvements.
A noter que les autorits franaises, par la voix notamment du ministre des Affaires trangres, Laurent Fabius, ont ni tout blocage de la part des autorits algriennes sur le dossier, qualifiant les conditions dans lesquelles le juge Trvidic a men sa mission de satisfaisantes.





Mesbah Salim




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Le juge Trvidic persiste




09:20 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,