> >

[] [ ]

Je viderai le centre ville des pauvres, des maghrbins et des gitans

(Tags)
 
enfants pauvres de plus en France 440.000 Emir Abdelkader 0 2014-10-29 06:51 PM
Uncendie dans un immeuble au centre-ville dOran... Emir Abdelkader 0 2014-10-12 12:37 PM
Forte proportion de non-Maghrbins et de non-musulmans Emir Abdelkader 0 2014-04-29 02:37 PM
les Maghrbins vont en ptir Emir Abdelkader 0 2014-03-24 04:47 PM
Accrochage au centre-ville de Batna Emir Abdelkader 0 2013-09-01 02:39 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-11-23
 
:: ::

  Emir Abdelkader   
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,956 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Je viderai le centre ville des pauvres, des maghrbins et des gitans

Je viderai le centre ville des pauvres, des maghrbins et des gitans
Huit mois de gestion de Robert Mnard Bziers






Aim Couquet est conseiller municipal communiste de Bziers.
Le 4 Avril 2014, en tant que doyen, il est prsident de la sance dinvestiture de Robert Mnard. On verra dans cette vido le courage dont il a fait preuve pour sexprimer en Conseil municipal devant une horde de frontistes qui lont hu ds ses premiers mots, lobligeant reprendre plusieurs reprises sa premire phrase.

Imaginons ce que serait une France aux mains de cette engeance.
Le texte ci-dessous est un discours dAim Couquet dans une runion publique le 7 novembre 2014.
LGS




Lhomme [Robert Mnard] est infatu de sa personne, hautain et mprisant. Rappelons-nous que le 28 avril 2014 interrog sur Radio France Bleu, aprs sen tre pris Mohed Altrad, prsident du club de rugby de Toulon et Patrick Bruel qui avaient dclar ne pasvouloir se produire Bziers, il sen est pris ma personne en disant Quant vous M. Couquet, vous avez rsist quoi ? A casser la figure des lus qui ne sont pas daccord avec vous au conseil municipal ? Des rsistants comme a, jen fais un tous les matins . Quelle haute pense de vue ! Et je passe sur toutes les rflexions mprisantes lors des diffrents dbats dans lassemble communale. Il y a chez cet homme un petit fhrer qui sommeille.

Il utilise au maximum son exprience de communicateur. Ce sont beaucoup dannonces lesbroufe sous le regard des tlvisions nationales lafft de ses moindres faits et gestes. Regardons de plus prs leur contenu. Par exemple : une partie de la population biterroise est montre du doigt et stigmatise. Un an avant la date des lections municipales, Mnard avait dclar : Je viderai le centre ville des pauvres, des maghrbins et des gitans . Ds quil devient maire, cest une avalanche darrts de police : interdiction de cracher dans lespace public (en cela il reprend un dcret de Ptain de 1942) ; interdiction dtendre du linge aux balcons visibles depuis la voie publique ; interdiction des paraboles sur les faades ; couvre-feu de 23 heures 6 heures pour les mineurs de moins de 13 ans dans lhyper centre et le quartier de La Devze (ex-ZUP) ; convocation la mairie des auteurs de petits dlits, menacs, sils ne venaient pas, de voir leurs aides sociales suspendues ; suppression des aires de jeux dans le quartier HLM de La Devze. Ainsi Mnard fait reculer un peu plus les limites de la bonne conscience ractionnaire. Il devient ainsi le nouvel idologue dune extrme droite en construction et dcomplexe ct du Front National. Faut-il rappeler quil se prsentait comme un gestionnaire au-dessus des partis politiques.
Toutes ses positions populistes et dmagogiques ne doivent pas cacher toutes les autres ralises ou en cours :
Social : il rduit de 364.950 euros la subvention de fonctionnement alloue au centre communal daction sociale soit 10 % ; suppression de lpicerie sociale qui heureusement est reprise par le dpartement ; sa lettre de cadrage pour la prparation du budget 2015 est difiante, cest laustrit la Manuel Valls : coupe sombres dans les dpenses sociales et linvestissement ; il fait le chantage la subvention avec les associations de la ville, quelles soient sportives, culturelles ou autres, elles doivent se mettre sa disposition. Il naime pas les travailleurs en lutte. Par exemple, aux intermittents du spectacle qui sont venus linterpeller au thtre municipal lors de la prsentation du programme de lanne, il rpond : Cest des conneries, tout a ! . Il a fait dlibrer le conseil municipal pour rserver laccs des services pri-scolaires aux seuls enfants dont les deux parents travaillent. Il a d modifier la dlibration, car cette mesure tait illgale.
La caporalisation de la vie Biterroise : Mnard instille, chaque jour un peu plus, sa pense ptainiste, inspire par Maurras qui avait pour devise dans sa "rvolution nationale" : Un bon corps dofficier et un bon clerg . Pour le maire, cest la mise en place Bziers dune religion officielle catholique alors quil devrait respecter la loi rpublicaine de la sparation de lÉglise et de lÉtat. Dans la foule, il place la Fria de Bziers sous le signe dune grand messe dans les arnes (5.000 personnes) suivie dun cortge jusquau thtre o sur son balcon trs mussolinien, il prononce un discours muscl. A la rentre scolaire, il va visiter les coles prives catholiques. En octobre, il annonce lors dun conseil municipal, la mise en place dune crche de Nol dans le hall de la Mairie (le sous-prfet saisi par mes soins pour faire respecter la loi de sparation de lÉglise et de lÉtat ne ma toujours pas rpondu). Cela me rappelle la chanson de Jean Ferrat :
Lun brandissait le glaive et lautre le ciboire,
Les peuples navaient plus se poser de questions,
Et quand ils sen posaient ctait dj trop tard.
On se sert aussi bien pour tondre le mouton
du sabre que du Goupillon .


Ça, cest pour la partie "un bon clerg". Cela lui a valu un communiqu de larchiprtre local qui lui a signifi dans un communiqu public que lÉglise ctait lui et pas le maire. Pour la partie "un bon corps dofficier", il double les effectifs de la police municipale, plus 40, il les arme, les dote de chiens et organise une campagne daffichage, leur gloire, sur tous les panneaux municipaux de la ville. Il dcide dattribuer des blouses aux lves de maternelle et primaire. Pour linstant, cest un vritable couac : sur les 1.250 blouses commandes, il en reste 1.100 dans les cartons. Seule une cole catholique dirige par lpouse dun de ses adjoints (du parti de Dupont-Aignan) a accept cette dotation remise grand renfort de publicit. Aucune cole publique na rpondu favorablement.

Chasse aux sorcires et mise au pas du personnel municipal : Il ny aura pas de chasse aux sorcires dclarait-il pendant la campagne lectorale. Et pourtant sont limins les directeurs de la police municipale, du thtre, de la mdiation, de lanimation du centre ville, des systmes informatiques et des rseaux. Est rtrograd la directrice de ple scolaire et de la petite enfance. Est mis fin au dtachement dune directrice gnrale adjointe, sans compter toute les mutations en interne en cours et en prparation. Il runit 1.500 des employs municipaux auxquels il annonce toute une srie de mesures coercitives : fini les heures supplmentaires, le temps de travail sera allong. Il ajoute nen vouloir personne mais stigmatise lensemble du personnel.
Tout cela, sous couvert dune rvolution municipale, une rvolution de mentalit, une rvolution de lesprit et de son credo le mrite sans en donner les critres. On en revient la "rvolution nationale" de Maurras. Pendant ce temps, il sentoure dun personnel de cabinet issu de lextrme droite la plus dure venant pour la plupart de la ville dOrange dirige depuis longtemps par Bompard. Par exemple, son directeur de Cabinet, Andr-Yves Beck, ancien membre du groupe ultra 3me voie, parti guerroyer au Kosovo. Son chef de cabinet, Pacotte dirigeant national du Bloc Identitaire qui a t chang depuis par Jacques-Henri de Rohan.
Il fait des affaires avec ses amis politiques dextrme droite : Mnard signe un march dun montant de 25.000 euros avec Renaud Camus pour crire un livre sur Bziers. R. Camus est un thoricien du "grand remplacement", fondement de lidologie du Bloc identitaire. Il a t condamn ces dernires annes pour apologie de la haine raciale. Le maire promeut grand renfort de publicit une mutuelle biterroise dite municipale pour les pauvres qui dpend de Robert Ottaviani, ex-cadre FN et ancien membre dun groupe rock identitaire no-nazi. En fait cette soi disant mutuelle na rien dune vrai mutuelle, elle sappuie sur la socit Traditia dont Ottaviani est actionnaire, grant les deux branches de cette socit, Traditia immobilier et Traditia entreprises et professionnels. Le march immobilier est certainement vis.
Il "libre la parole" face "la pense unique" : le premier invit est Éric Zemmour qui vient prsenter son livre Le suicide Franais . Pour cela, la totalit des panneaux de la ville ont fait la promotion du livre. La salle du palais des congrs est mise gratuitement sa disposition. Tout cela aux frais du contribuable. Zemmour, cest quoi ; les femmes la maison, les hommes en bout de table, les maghrbins au Maghreb, les africains en Afrique, les homos dans leur ghetto, la France hors de lEurope, le marchal Ptain sorti de lenfer. Cest le grand bond en arrire. Le deuxime invit, cest Philippe Le Jolis de Villiers de Saintignon dit de Villiers qui vient faire la promotion (au frais du contribuable biterrois) de son nouveau livre sur Jeanne dArc. Tout un programme ! Vous avez dit "Pense unique" !
Son voyage en Syrie accompagn de son Dir. Cab. : ce voyage tait prsent comme un jumelage avec le village chrtien de Maaloula situ en territoire syrien. Une fois de plus, il a voulu faire parler de lui. Petit cueil, qui a pay le voyage ? Mnard rpond dans premier temps cest un ami qui paie . Mystre. Une fuite fait savoir que le cabinet a command pour 4.000 euros de voyage en avion pour la Syrie. Il est oblig de reconnatre publiquement quil a pay mais sur son indemnit de reprsentation ( vrifier). Cest donc le contribuable qui paie pour un soi-disant jumelage qui na jamais t dcid par lassemble communale. En mme temps, il se rend Damas sous la houlette de Bachard el Assad, pourquoi ? Je me rappelle que son pass de prsident de "Reporters sans frontires", financ par des officines de la CIA amricaine, joue un certain rle, comme quand il se rend au Qatar, on ne sait pourquoi. Si Zemmour veut rhabiliter Ptain, Mnard nhsite pas le 5 juillet 2014, accompagn du dput UMP Aboud, sincliner devant la stle du cimetire neuf qui porte un hommage photographique quatre terroristes de lOAS condamn par la justice et fusills. Il y prononce un discours faisant lloge de la rsistance OAS . Son pre tait membre de lOAS. Au pralable, le 3 juin, je lui avais crit pour demander le retrait de cette stle qui dshonore la patrie de Jean Moulin. Aucune rponse. Cela ma certainement valu dans le courant juillet, de recevoir une lettre anonyme de menace de mort accompagn dun autocollant du Bloc identitaire.
Mnard a subi des checs : il a t battu llection du Prsident de la communaut dagglomration Bziers-Mditerrane. Il a chou laccession la prsidence du conseil de surveillance du centre hospitalier de Bziers. Son premier projet sur les rythmes scolaires a t retoqu par les conseils dcoles. Rebelote pour le port de la blouse dans les coles de la ville. Il a t oblig de modifier certaines dlibrations qui taient illgales. Il est vrai quau-del dune orientation politique antisociale et anti-service public, jai limpression que Mnard fait preuve avec son quipe dun certain amateurisme.
Comment les Biterrois reoivent et peroivent cette gestion municipale : les satisfaits sont souvent ceux qui ont vot pour sa liste. Leur parole est libre. Ils peuvent maintenant en salignant sur leur idole laisser libre cours leur racisme, que ce soit envers ceux qui sont dorigine diffrente, des fonctionnaires, des jeunes, des fainants, des trublions de lordre etc... Il y a ceux qui nont pas vot pour lui. Certains issus de la droite se retrouvent dans les mesures mnardiennes. Cela montre la porosit entre les lectorats de droite et de lextrme droite, qui confirme le rsultat des lections. La liste Mnard aprs avoir capt des lus et des membres de lUMP, avait rcupr environ 22 % des voix municipales de lUMP Couderc. Mais heureusement, depuis quelques temps, pas mal dinquitudes sont mises par les biterrois, aprs une priode dattente. Ils saperoivent que la municipalit dextrme droite ne sattaque pas aux vritables problmes rencontrs par les habitants : le chmage et la pauvret. Certains dentre eux, ce nest pas encore la foule, cherchent comment intervenir pour faire face ce dferlement mdiatique qui porte les ides fascisantes de R. Mnard. Je sens monter la pression.
Que faire face cette situation ?
Cest le sens de mon invitation cette runion dbat publique, le moment est venu de renforcer la rsistance. En effet, que ce soit les divers partis politiques de gauche organiss sur la ville, les citoyens, les lus socialistes et communistes, la rsistance a commenc ds le lendemain de llection municipale. Notamment, pour les lus au conseil municipal et au conseil communautaire. Pour ma part, je ne laisse rien passer, jaffronte toutes les mesures prises par Mnard. Maintenant passons la riposte en faisant grandir le mouvement de mcontentement contre la politique xnophobe et fascisante du maire. Bziers est devenu un vritable laboratoire national de recomposition de la droite et lextrme droite. Notre responsabilit est grande. Par exemple, nous allons vers de nouvelles lections locales : les lections dpartementales. Notre ville va tre regarde par toute la France. R. Mnard a dclar publiquement vouloir remporter les trois cantons de Bziers, pour asseoir son pouvoir et aborder dautres chances. Va-t-on le laisser faire ? La situation politique et lectorale du biterrois et des trois cantons concerns, les nouveaux dcoupages et les nouvelles rgles mises en place la complique : de 4 cantons on passe 3, candidats en binme avec supplants, obtenir 12,5 % des inscrits pour tre au 2me tour, pas de possibilit de changement des quipes pour le 2me tour. La politique daustrit du gouvernement qui exaspre ceux qui lont soutenu pse sur la rflexion des citoyens.
Mais notre situation est exceptionnelle : je propose, cest personnel, de rassembler un Front Populaire Biterrois de la riposte la politique ultra de Mnard et du FN. Cela peut impliquer davoir des candidats communs aux prochaines lections cantonales.
Nous ne pouvons pas laisser le champ libre lextrme droite et le front national et la droite dAboud en difficult. Je termine par ces vers de Louis Aragon tir de son pome la Rose et le Rsda :
Celui qui croyait au ciel
Celui qui ny croyait pas
Quand les bls sont sous la grle
Fou qui fait le dlicat
Fou qui songe sa querelle
Au cur du commun combat
.

Ainsi, je madresse tous les habitants du territoire biterrois. Nous pouvons construire une majorit sur un projet de rupture en donnant la primaut au mouvement populaire. Non la fascisation organise dans le biterrois par Robert Mnard et ses acolytes. OUI au vrai changement dmocratique et populaire porteur davenir.


Aim Couquet






 

()


: 1 ( 0 1)
 

Je viderai le centre ville des pauvres, des maghrbins et des gitans




09:24 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,