> >

[] [ ]

Les dputs exigent des rponses sur les affaires de corruption

(Tags)
 
La coalition verte et le FFS exigent des explications Emir Abdelkader 0 2014-11-05 02:38 PM
Les rponses de Sellal... Emir Abdelkader 0 2014-06-10 10:05 PM
Apporter des rponses concrtes aux administrs Emir Abdelkader 0 2014-05-12 02:22 PM
Des associations tunisiennes exigent la libration ... Emir Abdelkader 0 2014-05-10 06:55 PM
Plus de 8.500 affaires de corruption traites en 2013 au Maroc, selon le gouvernement Emir Abdelkader 0 2014-05-06 04:57 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-11-25
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,944 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Les dputs exigent des rponses sur les affaires de corruption

Les dputs exigent des rponses sur les affaires de corruption






La corruption, les scandales financiers, les affaires Sonatrach et Khalifa se sont invits hier aux dbats lhmicycle Zirout Youcef loccasion de lexamen du projet de loi relatif la modernisation de la justice, prsent par le ministre de la Justice, Tayeb Louh.


Lors des dbats, la majorit des intervenants ont soulev la problmatique de la non-indpendance de la justice. Les dputs de diffrentes obdiences ne comprennent pas lutilit dun tel texte de loi ds lors que la justice dans notre pays nest pas indpendante ! La modernisation de la justice nest pas synonyme de son indpendance. Avant de parler de la modernisation des outils de la justice, il fallait dabord ouvrir le dbat sur lpineux problme de labsence dindpendance de la justice, lance le dput Hamdadouche ladresse du garde des Sceaux.
Ce mme dput sest demand comment un membre de lExcutif peut occuper, en mme temps, le poste de prsident du Haut Conseil de la magistrature. Elles sont o la justice et lquit dans ce cas de figure ?, sest interrog llu, dnonant au passage la prdominance du pouvoir excutif sur le judiciaire. Il est impratif de mettre fin cette situation et pour y arriver il faut que les magistrats soient lus par leurs pairs tous les niveaux. Cela permettrait de lutter contre la corruption et de renforcer le travail de la justice, prconise Djaloul Djoudi, prsident du groupe parlementaire du Parti des travailleurs (PT).
M. Djoudi interpelle galement le garde des Sceaux en lui demandant de lui fournir des rponses claires et franches ses proccupations. Le dput du PT veut des dtails prcis sur les affaires Khalifa et Sonatrach et sur le sort de Chakib Khelil : Nous voulons savoir avec exactitude o en sont les affaires Khalifa et celle dite de la haute trahison de Chakib Khelil, notamment Sonatrach 1 et 2. Dites-nous franchement que deviennent tous les dossiers lis aux scandales financiers et la corruption, lance le dput.
Un autre lu jette un pav dans la mare. Il rvle que 7000 dossiers lis la corruption nont pas encore t traits. Avant de parler de la modernisation de la justice, Il faut dabord rendre des comptes autour de ces dossiers qui sont en instance au niveau des tribunaux, ou dans les tiroirs, note-t-il. Le dput Boudebouz qualifie, quant lui, ce projet de show. Comment peut-on parler de modernisation de la justice lorsque les services du dpartement de la Justice procdent, injustement, au licenciement des travailleurs de ce ministre. Cest du thtre !, ironise le dput. Par ailleurs, le peu de dputs ayant abord le contenu du projet ont regrett que la charrue ait t mise avant les bufs.
Nadia Chouit, du PT, pense quil aurait t plus logique de prsenter le projet sur la certification lectronique, qui constitue la loi-cadre avant ce texte.

Selon le ministre, les dispositions contenues dans ce projet de loi comprenant 19 articles rpartis sur cinq chapitres ont pour base juridique le code civil et permettent lutilisation des techniques lectroniques paralllement aux techniques traditionnelles prvues dans la lgislation en vigueur en matire de notification, promulgation de mandats judiciaires, change de pices et diffrents documents judiciaires et recours. En somme, ce texte une fois promulgu, permettra au citoyen de retirer le casier judiciaire et le certificat de nationalit via internet, surtout que le droit de timbre pour ces documents a t abrog par la loi de finances 2015.


Grosses affaires de corruption : Tayeb Louh met en avant le secret de linstruction

Il est interdit au ministre de la Justice dinterfrer dans le travail des juges. Il est vident quen tant que ministre de la Justice, je dispose des informations que me fournit le parquet. Mais je ne peux vous les donner au risque dempiter sur le travail des juges. Cest ainsi que le garde des Sceaux, Tayeb Louh, a rpondu aux dputs et une partie de lopinion qui lui demandaient de communiquer sur les grosses affaires de corruption qui sont en cours. Il y a des crimes qui sont commis. La justice en est saisie. Laissons la travailler tranquillement, a-t-il dit, avant de rappeler que le principe de la prsomption dinnocence doit sappliquer tous. Le ministre de la Justice, qui sest exprim en fin de journe lAssemble populaire nationale, reconnat pourtant que la justice algrienne a des carences. Cest le cas de limpossibilit, pour le parquet, de sautosaisir. Il nest pas normal dattendre, dans son bureau, que des affaires soient achemines. Il faut donner aux juges une solide formation et les armer par la force de la loi de sorte ce quils arrivent prendre des initiatives, ajoute Tayeb Louh, qui reconnat que la justice algrienne manque de formation : Il faut rformer le cycle de formation de fond en comble. On ne peut pas continuer fonctionner comme nous sommes en train de le faire aujourdhui.. Concernant lindpendance de la justice, le ministre admet quil faut peut-tre faire plus, mais rappelle quon ne peut pas dire que rien na t fait dans ce sens.
(Ali Boukhlef)


Nabila Amir




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Les dputs exigent des rponses sur les affaires de corruption




11:30 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,