> >

[] [ ]

Cest un appel un coup dÉtat !

(Tags)
 
Maroc : deux ans de prison en appel... Emir Abdelkader 0 2014-10-21 04:56 PM
Coup de bluff et surenchres Emir Abdelkader 0 2014-06-05 02:48 PM
Polmique autour dun suppos appel... Emir Abdelkader 0 2014-03-05 10:42 PM
Maroc : Mohammed VI, l'appel du Sud Emir Abdelkader 0 2014-02-24 12:21 PM
Coup dur pour le FFS Emir Abdelkader 0 2014-01-02 11:28 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-11-25
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Cest un appel un coup dÉtat !

Entretien avec Amara Benyounes : Cest un appel un coup dÉtat !






Le prsident Bouteflika affirme que lAlgrie se prpare srieusement la rvision constitutionnelle sans donner une chance. Pourquoi ?

Le prsident de la Rpublique a tenu rappeler toutes les tapes qui ont eu lieu au sujet de la rvision de la Constitution. Trois rounds de ngociations et de discussions ont t organiss et tout le monde a t invit y participer. Certains ont refus dy prendre part et ctait leur choix. Le prsident va proposer au peuple algrien un projet qui tient compte de toutes les concertations qui ont eu lieu. Et cest lui de dcider du type de Constitution car il faut que tout le monde comprenne que cest lui qui a t lu par le peuple algrien. Cela tant dit, je souhaite quil nous donne, lors de sa prochaine intervention, un peu plus de prcisions sur les chances.


Le projet trane depuis 2011. Est-ce un problme de consensus au sommet ?

Dabord, la Constitution est une affaire extrmement importante. Á mon avis, sa rvision aura lieu au premier semestre 2015. Encore une fois, le prsident a tenu mettre les formes et prendre tmoin lopinion publique nationale et internationale sur le fait quil y a eu toutes les concertations possibles et imaginables. Ensuite, consensus ne veut pas dire unanimit. Les grands partis politiques qui reprsentent une majorit importante des lecteurs ont dbattu (dans le cadre de la rvision constitutionnelle) et un certain nombre de personnalits entre guillemets et de partis politiques ont refus. Ces derniers ont une position de principe contre le prsident. Il peut leur proposer tout ce quil veut, jamais ils ne vont accepter.


Une partie de lopposition refuse catgoriquement une rvision de la Constitution avant une lection prsidentielle anticipe

Les mots sont importants. Objectivement, est-ce que vous voyez un dominateur commun entre eux ? Dans les pays dmocratiques quon connat, un parti soppose parce quil a un projet pour lalternance. Chez nous, je ne vois pas quel type dalternative que le groupe de Zeralda peut proposer en dehors de la demande relative au dpart de Bouteflika. Ils ont une relation schizophrnique avec le prsident. Ils veulent le bannir et lexclure du paysage politique. Ils sont tellement aveugls par la haine quils ne voient mme pas la ralit des choses. Et puis leur proposition a beaucoup volu de manire dangereuse. Au dpart, ils exigeaient lapplication de larticle 88 de la Constitution. Depuis quinze jours, ils demandent des prsidentielles anticipes mais sans lactuel prsident. Concrtement, cela veut dire quils veulent forcer le prsident partir et qui peut forcer le prsident en exercice, lu et lgitime, partir ? Cest un appel indcent quils sont en train de lancer larme depuis des mois. Cest un appel un coup dÉtat !


Y-aurait-il de nouvelles consultations pour tenter de convaincre lopposition de participer la rvision de la Constitution ?

Je ne sais pas mais je pense que non. Si on me demande mon avis, je dirais que cela serait inutile. Ce seront les mmes qui vont repartir avec les mmes propositions et les mmes qui vont refuser avec les mmes motifs.


Pensez-vous que la sant du prsident lui permettra de mener bien ce projet ?

Je vais rpter ce que je dis depuis longtemps : le prsident gre lAlgrie avec sa tte. Jai eu loccasion de le rencontrer dans des runions officielles. Je nai pas remarqu (chez lui), un aucun moment, un problme au niveau du raisonnement, du suivi du dbat, de gestion de la runion ou de la discussion avec les personnalits trangres. Pensez-vous quil se permettrait de rencontrer ces personnalits trangres et discuter de sujets aussi importants sil avait des problmes. Jai eu la chance dassister quelques entretiens et croyez-moi, il parle de sujets extrmement importants qui engagent lavenir de lAlgrie et du monde. En lcoutant, ces personnalits trangres sont toutes trs agrablement surprises par le niveau de rflexion, danalyse et de propositions du prsident de la Rpublique.


Pourquoi sadresse-t-il donc la Nation qu travers des messages lus par des conseillers ou des ministres ?
Cest une question quil faut lui poser.


Quelle sera la place de larme et celle du DRS dans la future Constitution ?

Je ne vois pas pourquoi vous sparer larme du DRS. Ce dernier est sous la tutelle du ministre de la Dfense. Donc larme aura la mme place. Cest--dire que ce sera toujours une arme Rpublicaine avec des missions constitutionnelles extrmement prcises: la sauvegarde de lintgrit du territoire national. Larme est intervenue en 1992 pour sauver la Rpublique. Jai fait appel larme. Je lassume et je suis fier davoir particip cette action. Mais maintenant, le rle de larme, ce nest pas de supplier aux checs des politiques. Si lopposition a chou, elle na qu sen prendre elle-mme. Elle na pas appeler larme intervenir. En dmocratie, seul le peuple peut intervenir. Cette opposition na qu aller le convaincre.


Vous avez rencontr le secrtaire gnral du FLN. Comptez-vous constituer une alliance prsidentielle pour soutenir le projet de rvision constitutionnelle ?

Rien nest exclu ! Tous est sur la table. Nous sommes en discussion et je pense que nous avons reu, tous les deux, le mandat de nos directions pour mener bien ces discussions. On a dit que le FLN et le MPA sont dcids aller le plus loin possible en matire de concertation, dchanges et pour peser sur les vnements futurs. Nous avons convenu de nous revoir, ces jours-ci. Ce sera dabord en tte--tte pour approfondir les discussions. Ensuite, il y aura, trs certainement, une runion entre le bureau politique du FLN et le bureau national du MPA. En fait, nous avons beaucoup de points de vue communs sur lanalyse de la situation actuelle du pays. Nous sommes daccords aussi sur le fait que la ligne rouge de notre discussion est de ne pas toucher la lgitimit du prsident. Nous navons absolument rien envisager avec tous les partis politiques et les personnalits qui ne reconnaissent pas cette lgitimit.


Le MPA et le FLN dfendent le programme du prsident et la rvision constitutionnelle mais divergent-ils sur certains points fondamentaux concernant ce projet ?

Cest pour a quil y a deux partis politiques. Pour nous, le plus important est le programme du prsident sur lequel nous sommes daccord avec le FLN et un certain nombre de partis politiques. Pour la prochaine Constitution, elle ne sera ni celle du FLN, ni celle du MPA, ce sera la Constitution du prsident de la Rpublique. Jai toujours dit quon attend la constitution du prsident. Et entre le FLN et le MPA, nous sommes capables de faire les compromis ncessaires pour pouvoir privilgier lessentiel par rapport laccessoire.


Que pensez-vous de linitiative du FFS qui vous a t prsente ?

Dabord, il y a une diffrence importante entre cette initiative et les autres. Celle du FFS mane dun parti dmocrate et rpublicain. Pour nous, cest quelque chose de capital et de fondamental. Nous sommes de la mme mouvance politique, rpublicaine, patriotique, dmocratique. Nous les avons rencontrs mais il est clair que nous ne faisons pas la mme analyse de la situation. Au MPA, nous ne parlons pas de crise et nous pensons que lAlgrie est loin dtre en crise. Actuellement, le FFS est en train de faire des consultations internes pour rendre compte aux militants de toutes les discussions tenues. Nous allons, certainement, nous revoir avec eux.


Participerez-vous leur Confrence nationale ?

Le pralable est simple : si la confrence remet en cause la lgitimit du prsident de la Rpublique et les lections de 2014, cest non !


Le front social est en bullition et des policiers sont sortis en tenue pour manifester. Ne craignez-vous pas une explosion sociale avec la chute du prix du ptrole ?

Jtais tonn en lisant un article. En 2013, il y a eu plus de 2 000 manifestations dans Paris. Dans ces pays, on ne parle jamais de la mise en danger du pouvoir ou du gouvernement. Dailleurs, je ne vois pas en quoi la manifestation demploys exigeant leurs droits alors que leur entreprise est menace de fermeture par exemple remet en cause la lgitimit du gouvernement ou du pouvoir en place. Il y a des revendications dun certain nombre de catgories sociales qui sont lgitimes. Et en tant que dmocrate, je trouve que cest le signe dune bonne sant pour un pays. Il faut sinquiter quand les gens ne manifestent pas. Le pouvoir actuel fait beaucoup de choses pour la socit algrienne. Cette anne, nous allons avoir plus de 60 milliards de dollars de transferts sociaux et des dizaines de milliers de logements seront distribus.


Que pensez-vous de la manifestation des policiers?


Certaines revendications du corps de la police sont lgitimes. Mais que des policiers en tenue manifestent dans Alger, cest une attitude que je naccepte pas. Je suis toujours obsd par les annes 90 parce que jai vcu ici et je suis convaincu que tous ceux qui veulent faire revivre a au peuple algrien choueront.
Y-a-t-il eu de la manipulation ?

Au dpart, ctait peut-tre spontan. Mais cest clair quil y a eu de la manipulation par la suite.


La dlgation de lUnion europenne a t critique par les partis du pouvoir

En tant que secrtaire gnral du MPA, militant de la dmocratie, nous avons toujours eu un problme avec lUnion europenne et les dputs europens. Durant les annes 90, ils nous ont pos normment de problmes. L-bas, il y a eu des chos importants par rapport la question du qui tu qui ? Donc, il y a toujours des rsidus et des rflexes qui sont rests. Une dlgation de lUE est venue avec des recommandations, des adresses et des contacts de personnes voir. Ils sont libres de rencontrer les gens. Ce nest pas la premire fois que a se fait et a ne sera pas la dernire.


Nous avons vaincu le terrorisme contre beaucoup dorganisations. Et il faut savoir que lUE est constitue de partis politiques. Ce sont des militants avec des idologies, des objectifs politiques. Ils ne viennent pas ici en tant quexperts mais en tant que politiques. Cest nous dtre vigilant. Et je ne minquite pas. Quand vous avez un prsident lgitime et crdible, ils ne peuvent pas dstabiliser le pays dans le cas o ils ont cette intention. Personnellement, je ne le pense pas. Et je connais ce pays, ce nest pas lUE ni une autre organisation internationale qui va dicter aux Algriens ce quils doivent faire !


TSA-Algrie | Tout sur l'Algrie

 

()


: 1 ( 0 1)
 

Cest un appel un coup dÉtat !




07:14 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,