> >

[] [ ]

Le pouvoir ignore lopposition et ne change rien son agenda

(Tags)
 
Pouvoir et opposition : Le difficile consensus Emir Abdelkader 0 2014-08-11 03:21 PM
Le MDS renvoie dos dos le pouvoir et lopposition Emir Abdelkader 0 2014-06-14 07:39 PM
le pouvoir redoute le boycott de lopposition Emir Abdelkader 0 2014-05-12 03:41 PM
Une vieille revendication de lopposition ignore par le pouvoir Emir Abdelkader 0 2014-05-12 02:16 PM
Mokri: La participation de lopposition au pouvoir est un dilemme Emir Abdelkader 0 2014-04-27 11:27 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-11-26
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,930 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Le pouvoir ignore lopposition et ne change rien son agenda

Le pouvoir ignore lopposition et ne change rien son agenda

Le chef de lEtat et ses proches collaborateurs semblent rsolument dcids procder la rvision de la Constitution. Lannonce elle-mme nest pas un scoop.


Abdelaziz Bouteflika en avait parl lors des rvoltes arabes en avril 2011. Et le trs controvers secrtaire gnral du parti du Front de libration national (FLN), Amar Saadani, lvoque depuis quelques semaines dj. Si lon peut faire le constat que le pouvoir, et plus prcisment sa tte de pont quest la prsidence de la Rpublique qui concentre tous les pouvoirs dcisionnels, na amorc aucune des rformes politiques promises depuis quatre ans, au contraire il a pris le chemin oppos, plusieurs questionnements simposent aprs la sortie davant-hier du chef de lEtat, par le biais de son conseiller, Mohamed Boughazi.
Pourquoi la Prsidence a choisi ce moment prcis pour remettre le projet sur la table et insister surtout sur le srieux de lannonce ? Est-ce lopposition qui laurait mise mal en demandant dabord la mise en branle de la procdure de limpeachment par lapplication de larticle 88 de la Constitution, ensuite lorganisation dune lection prsidentielle aprs avoir constat la vacance du pouvoir ? Pourquoi le prsident Bouteflika a choisi de faire lannonce loccasion dun vnement international : la confrence scientifique africaine sur lvolution du droit constitutionnel en Afrique, et pas lors dune manifestation nationale ? Le message du chef de lEtat dgage deux lectures : la premire est quil ignore superbement les revendications de lopposition qui demande son dpart ; ensuite sadresse-t-il lopinion internationale, en croyant dceler quelques pressions de lUnion europenne, celle-ci a rencontr au cours de la semaine les diffrents segments de lopposition , quil faut absolument attnuer en promettant de relancer le processus des rformes politiques. Mais force est de conclure que devant une opposition qui peine sortir de ses interminables conclaves, les rdacteurs du message prsidentiel avaient particulirement loreille attentive dventuelles pressions extrieures.
Dailleurs la Prsidence pense mme avoir dgag un consensus lors des consultations dj organises et auxquelles les partis de lopposition nont pas pris part. Les choses sont claires : rien ne semble pour le moment dranger ni lagenda du pouvoir ni sa logique de se maintenir en dpit de ltat de sant du prsident de la Rpublique. Il nentend ni les frmissements de lopposition ni na lintention de travailler lui-mme pour favoriser une alternance qui sortira de son giron. Le discours prononc par Mohamed Boughazi renseigne quel point le pouvoir considre tre lunique alternative et envoie un message ltranger quil est le seul garant de la stabilit.
Il est clair que lobjectif vis est de faciliter le processus douverture de la socit algrienne, en uvrant la prservation de sa stabilit et en lui pargnant les perturbations que connaissent diffrents pays du monde en cette re marque par de profondes mutations, a prcis le chef de lEtat. En plus du spectre de linstabilit qui suscite linquitude des intrts occidentaux, la teneur du discours prononc par le conseiller du prsident Bouteflika bat en rappel lorchestration de la peur chez les Algriens, un plan qui avait bien march lors des dernires lections prsidentielles et qui avait assur le passage au quatrime mandat du locataire du palais dEl Mouradia : Notre pays, qui a subi les affres du terrorisme, refuse de saventurer dans pareille entreprise, qui souvent engendre des drames et que notre socit rejette demble. Aprs moi, cest le dluge, pense le pouvoir qui nest pas prs de passer le tmoin.



Said Rabia


 

()


: 1 ( 0 1)
 

Le pouvoir ignore lopposition et ne change rien son agenda




04:34 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,