> >

[] [ ]

Une manuvre odieuse et une fuite en avant dangereuse

(Tags)
 
Algrie Maroc, une dangereuse dgradation Emir Abdelkader 0 2014-10-20 11:07 PM
Transition : la forme dopposition la plus dangereuse , selon Ouyahia Emir Abdelkader 0 2014-06-20 09:11 PM
Le joker du rgime de nouveau la manuvre Emir Abdelkader 0 2014-06-04 02:14 PM
fuite de centaines de Kurdes aprs des menaces de jihadistes Emir Abdelkader 0 2014-03-21 07:04 PM
Annulation des manuvre militaires maroco-amricaines Emir Abdelkader 0 2013-04-17 03:00 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-11-27
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,930 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Une manuvre odieuse et une fuite en avant dangereuse

Une manuvre odieuse et une fuite en avant dangereuse



Le roi Mohammed VI parle de quarante annes pour librer lhomme (au Sahara occidental), redonner sa dignit au citoyen.


Mais, quand on sait que le Maroc a pntr par les armes au Sahara en 1975, avec lassentiment de lEspagne, et non par une marche prtendument pacifique, quand on entend le roi dire que le Maroc restera dans son Sahara jusqu la fin des temps, on comprend quil ne sagit pas de libration mais daccaparement. Plus loin, Mohammed VI fait allusion au partage des ressources des Marocains du Nord avec leurs frres du Sud Mais il ny a pas de partage, puisque les ressources naturelles du territoire, pche, phosphates, produits agricoles cultivs sous serres sont accapars par des potentats locaux ou venant des provinces du Nord, par les domaines royaux ou encore par des entreprises au capital mixte (marocain et tranger), puis trs largement, sinon exclusivement rexpdis vers le Nord, au Maroc et au-del.
Ces investissements, ces cots de dveloppement supports par les Marocains servent tout bonnement entretenir une occupation de type colonial. En effet, les Sahraouis nont nullement demand que le Maroc leur apporte sa prcieuse manne. Ils demandent pouvoir choisir le ou les modes dexploitation de leurs ressources naturelles, et la manire dont ils pourraient en tirer profit, comme y invite le droit international. En outre, il est un fait que ce que produit le Sahara ne suffit pas satisfaire les besoins de base de ses populations : le chmage endmique, la dgradation de la situation sociale caractrisent le territoire. Mohammed VI sen prend ensuite linstrumentalisation des droits de lhomme, affirmant que le Maroc dispose de tous les instruments, dont le srieux et la crdibilit sont reconnus internationalement, pour traiter de ces questions. Il se veut donc juge et partie.
Mais les faits prouvent le contraire de ce quil affirme :
- Arrestations arbitraires, mauvais traitements sur des manifestants sahraouis qui revendiquent pacifiquement leur droit lautodtermination ; mauvais traitements et ngligence qui peuvent mener jusqu la mort en prison, comme dans le cas de Hassana El Ouali, dcd le 27 septembre lhpital militaire de Dakhla, et sans que son corps soit rendu sa famille.
- Condamnations de civils sahraouis des peines de prison qui peuvent tre trs lourdes (25 ans, 30 ans, jusqu perptuit) lors de procs o les seules preuves sont constitues par des aveux arrachs sous la torture et bien sr en labsence de tout avocat , en un mot des procs inquitables comme celui de Gdeim Izik en fvrier 2013, qui en outre a eu lieu devant un tribunal militaire, sans possibilit dappel.
- Verrouillage de laccs au Sahara occidental pour les observateurs internationaux et les amis des militants sahraouis des droits de lhomme, avec expulsions manu militari.

Et si le Maroc refuse la politique de minimisation de ses initiatives et de dramatisation des vnements qui se produisent dans les provinces du Sud, en change du silence et de la compromission par rapport ce qui se passe Tindouf, cest simple : quil accepte, linstar du Front Polisario, la surveillance des droits de lhomme par la Minurso dans la partie quil occupe au Sahara comme dans les camps de rfugis sahraouis en Algrie, et les choses pourront tre clairement tablies !
Cest lorsquil aborde la question des ngociations que le roi du Maroc manifeste la plus grande hostilit envers lONU, ses reprsentants et ses procdures. Ainsi, il refuse dadmettre que le conflit du Sahara occidental est une affaire de dcolonisation, alors que cest exactement sous ce chapitre que la question est arrive lONU, en 1965, et quelle y est toujours traite aujourdhui, comme viennent de le raffirmer, en octobre 2014, lAssemble gnrale et la 4e Commission de dcolonisation, pour lesquelles le Sahara est toujours un territoire non autonome.
La prtendue souverainet du Maroc sur le Sahara occidental na dailleurs t reconnue par aucun pays au monde. Et selon la Cour internationale de justice, le Maroc na pas de pouvoir administratif lgal sur le Sahara, dans la mesure o la puissance coloniale, lEspagne, en se retirant unilatralement du territoire, na pu cder lgitimement ce pouvoir administratif. Le Maroc essaie donc dimposer ses propres conditions aux Nations unies et aux ngociateurs, savoir la seule proposition dautonomie. Or lautonomie nest que lune des trois possibilits de choix nonces pour le rfrendum dautodtermination dcid par lONU, les deux autres tant lindpendance et lintgration pure et simple au Maroc.
En outre, le Maroc ne pouvant offrir lautonomie qu un territoire qui lui appartiendrait, cest une vritable annexion programme quil se propose de faire entriner par la communaut internationale ! Mais son arrogance va encore plus loin lorsque, sans le nommer, il attaque directement lenvoy personnel du secrtaire gnral de lONU pour le Sahara occidental, Christopher Ross, qui pratiquerait des conceptions idologiques et des orientations strotypes dont le Maroc serait lotage Dernire manuvre odieuse : celle qui consiste vouloir absolument faire reconnatre lAlgrie comme partie au conflit. Ce dernier deviendrait alors un conflit rgional, et cela permettrait tout simplement de dnier le droit lautodtermination du peuple sahraoui.
On voit quel point une telle fuite en avant est dangereuse. Or lUnion europenne a des responsabilits quelle doit assumer, sagissant dun partenaire, le Maroc, pour lequel lUE est pourvoyeuse de fonds, dun partenaire qui occupe illgalement le Sahara occidental, qui y viole les droits de lhomme impunment, et qui maintenant rejette le processus et le cadre tablis par lONU pour le rglement pacifique du conflit, processus que lUE soutient fermement depuis longtemps. Nous prenons tmoin les membres de lUnion face une telle escalade et face aux menaces quelle reprsente pour les perspectives de solution pacifique du conflit

Mohamed Sidati : Reprsentant du Front Polisario lUnion europenne




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Une manuvre odieuse et une fuite en avant dangereuse




04:30 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,