> >

[] [ ]

La rvision constitutionnelle ne doit pas avoir lieu avant ...

(Tags)
 
Rvision constitutionnelle : Un grand moment de dmocratie Emir Abdelkader 0 2014-05-26 02:32 PM
Benflis rejette le projet de rvision constitutionnelle de Bouteflika Emir Abdelkader 0 2014-05-18 06:40 PM
Ce que le nouveau musulman doit faire et ce quil doit abandonner | french Forum 2 2014-04-02 12:16 AM
Ce que le nouveau musulman doit faire et ce quil doit abandonner 3 2014-03-25 07:27 PM
La rvision constitutionnelle, ntant plus lordre du jour, conteste au sein du fln Sadani, l Emir Abdelkader 0 2014-01-06 11:13 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-11-30
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,954 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool La rvision constitutionnelle ne doit pas avoir lieu avant ...

Entretien. Abderrezak Mokri, prsident du MSP : La rvision constitutionnelle ne doit pas avoir lieu avant la prsidentielle anticipe






Abderrezak Mokri est le prsident du MSP, membre de la Coordination nationale pour les liberts et la transition dmocratique (CNLTD). Dans cet entretien, il revient sur les vnements de Touggourt, la rvision constitutionnelle et son voyage en Malaisie, Pakistan et en Turquie.

Quelle lecture faites-vous des meutes qui ont secou vendredi Touggourt ?

Ce qui sest pass rentre dans le cadre du processus de lchec du pouvoir dans le sens o il montre sa faillite dans la rsolution des problmes de la socit algrienne. Ces jeunes sont sortis dans la rue pour demander lamlioration de leurs conditions de vie. Et aujourdhui, nous avons vu le ministre de lIntrieur et le DGSN faire des promesses. Pourquoi attendre des meutes pour rpondre favorablement aux revendications des jeunes ? Cest un gouvernement qui gre les choses au jour le jour. Cest--dire quil ny a pas de vision, ni un dveloppement conomique stable.


Lopposition dont vous faites partie na pas alert lopinion publique sur le cas de ces jeunes qui ont pass trois jours manifester avant lclatement des meutes ?

Peut-tre que vous parlez de lopposition qui na pas de structures locales dans ces rgions. Le MSP est le seul parti politique de lopposition qui est prsent de par ses moyens dans les 48 wilayas du pays. Cest--dire de par la volont de ses militants. Et personnellement, jai obtenu des informations sur ce qui sest pass via nos propres structures. Ds que les jeunes avaient commenc se mobiliser, les reprsentants du parti ont rencontr le wali et les autorits locales pour alerter et essayer dapporter leur aide. Mais il ny a pas eu de rponse dans limmdiat. Au dbut, ctaient des manifestations qui taient dans la limite de la normale. Nos reprsentants taient l-bas pour rgler le problme. Pourquoi ajouter de lhuile sur le feu et parler de cela dans la presse ? Si on lavait fait, on va se donner limage dun parti qui est en train de faire de la surenchre politique.


Lorsquil y a eu du sang, on a parl. Et sil faut quon descende Touggourt, on le fera.


Quavez-vous obtenu comme lments sur ces meutes via vos structures ?

Ces jeunes (manifestants) ont dj manifest, depuis quelques mois, et le wali leur avait promis de satisfaire leurs revendications. Ils ont trop attendu et ont fini par sortir dans la rue et ferm la route pour attirer lattention des autorits. Il y a eu une intervention muscle. Des services de scurit ont tabass les jeunes et il y aurait eu des tirs balles relles, selon nos informations. Mais il faut une commission denqute pour tre sr de la vracit de ces informations et des circonstances.


Vous appelez une lection prsidentielle anticipe. Comment comptez-vous imposer cette option ?

Un parti politique dveloppe des ides, formule des propositions, milite, organise des manifestations, des sit-in, des marches lorsque cela est permis. Il tient des points de presse, fait comprendre sa dmarche aux citoyens via un travail de proximit. Mais il ne peut pas imposer quelque chose lÉtat. La responsabilit incombe au pouvoir. Un parti politique peut imposer des choses dans un État de droit et donc dans un État dmocratique. Il peut imposer quelque chose lorsquon lui permet de manifester dans la rue. Regardez ce qui sest pass Touggourt. On ne cherche pas la confrontation. Toutefois, il ne faut pas oublier que le pouvoir est confront une crise trs profonde. Nous formulons des propositions pour que ces crises ne slargissent pas et emmnent le pays vers leffondrement. Et ce sont ces problmes sociaux et conomiques qui vont imposer des choses au pouvoir. Ce nest pas nous.


Amara Benyounes vous accuse dappeler un coup dÉtat

Lopposition na pas fait appel lArme pour faire un coup dÉtat. Elle a dit que le systme est en faillite, que le Prsident ne peut pas grer le pays, quil y a une vacance de pouvoir. Une vacance quon constate dans les instances internationales et dans des crises comme celle de Touggourt. Lopposition dit quil faut rgler le problme dmocratiquement par lorganisation dune lection prsidentielle anticipe. Est-ce un appel un coup dÉtat ? Cependant, je comprends ces gens-l. Ils ne savent pas faire de la politique, ne connaissent pas le sens de la politique, ne sont pas instruits politiquement. Cest de la mdiocrit politique. Dire quun appel des lections anticipes est un appel un coup dÉtat relve de lignorance politique. Et je ne parle pas de Amara Benyouns seulement. Tout le personnel politique en faveur du pouvoir en place est comme a.


Pensez-vous que le dpart de Bouteflika est suffisant pour rsoudre la crise ?

La plateforme de Zralda est un programme politique complet de transition. Dabord, nous savons trs bien que le problme nest pas seulement li au prsident de la Rpublique et cest pour cette raison quon parle de transition dmocratique. Ensuite, nous avons bien dit quon ne peut pas accepter des lections prsidentielles anticipes avant linstallation de linstance nationale indpendante pour la gestion des lections. Une transition doit commencer par cette instance. Mme sils vont vers des lections anticipes sans cette instance, ce sera la mme chose pour nous.


Le prsident Boutelfika a raffirm que lAlgrie va procder la rvision Constitution. Allez-vous prendre part dventuelles consultations ?

Pourquoi participer ? Y a-t-il quelque chose qui a chang ? On ne change pas nos positions si les conditions ne changent pas. Nous voulons des consultations relles comme cest indiqu dans notre plateforme. La rvision constitutionnelle ne doit pas avoir lieu avant llection prsidentielle anticipe.


Comment allez-vous manifester votre refus concernant la rvision constitutionnelle ?

Par tous les moyens politiques et dmocratiques : les meetings ; les points de presse ; les communiqus ; le travail de proximit ; les marches lorsquon nous permettra de marcher. Beaucoup de gens veulent que lopposition se prcipite vers laffrontement. Mme le pouvoir en place le souhaite. Car lorsquelle ira vers laffrontement, lopposition va seffriter dans le sens o il y a ceux qui accepteront et dautres qui diront non. Lopposition a su garder le minimum qui pourra maintenir son union, cest--dire de lutter pacifiquement et fermement pour la transition dmocratique. Mais il ny a pas seulement les partis politiques qui exercent une pression sur le pouvoir politique. Il ne faut pas oublier la socit civile, la presse et les alas de lconomie et des conditions sociales. Le pouvoir politique est en train de souffrir. Pour la rvision constitutionnelle, son souci maintenant est de savoir comment faire pour gagner quelques partis et quelques personnalits leur cause. Et ils en ont gagn quelques-uns.


Faites-vous allusion au FFS ?

Le FFS, bien sr. Ils ont encore essay de gagner le MSP, mais ils nont pas pu le faire.


Vous rentrez dune tourne en Malaisie, du Pakistan et de la Turquie. Quavez-vous fait dans ces pays ?

En Malaisie, jai particip au colloque de Kuala Lumpur prsid par Mahathir (homme politique malais) pour prsenter un sujet de recherche sur lÉtat civil. Et ctait une occasion pour discuter de leur exprience. Cest un pays qui sest industrialis. Le Pakistan, malgr ses grands problmes, est un pays qui a la bombe nuclaire, qui fabrique ses armes, ses mdicaments et qui a assur sa scurit alimentaire. La Turquie est devenue une puissance essentielle avec lAllemagne en Europe. Aujourdhui, il propose de la technologie au monde arabe. En fait, ce sont des Musulmans qui russissent. Ils ont pu btir des États modernes.


Pensez-vous que les partis islamistes ont encore des chances russir en Algrie aprs le traumatisme de la dcennie noire ?

Je pense quils ont beaucoup de chance condition quil y ait de la dmocratie. Je ne dis pas que nous serons seuls, mais nous serons parmi les forces politiques les plus importantes dans le pays. On est le parti politique le plus important dans lopposition, le plus fort et le plus prsent qui dveloppe beaucoup dides.


Lchec dun parti comme Ennahda en Tunisie ne vous dcourage-t-il pas ?

Au contraire ! Lorsquun parti islamique arrive en deuxime position et accepte les rsultats, a nous rconforte. Cela veut dire que lexprience est en train de survivre et que le chemin est ouvert devant nous. Nous acceptons le jeu dmocratique.


TSA-Algrie | Tout sur l'Algrie

 

()


: 1 ( 0 1)
 

La rvision constitutionnelle ne doit pas avoir lieu avant ...




05:26 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,