> >

[] [ ]

Chute des prix du ptrole, Quels risques pour lAlgrie ?

(Tags)
 
L'Algrie opte pour le gaz de schiste : Un choix hauts risques Emir Abdelkader 0 2014-05-25 01:55 PM
Quels candidats pour quels mensonges ? Emir Abdelkader 0 2014-02-11 11:21 AM
À trois mois de la prsidentielle, Quels soutiens politiques pour Bouteflika ? Emir Abdelkader 0 2014-01-22 08:23 AM
Libye : La France a men la guerre pour le ptrole Emir Abdelkader 0 2012-11-26 07:21 PM
les tomates pour rduire les risques dAVC Emir Abdelkader | french Forum 0 2012-10-12 04:32 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-12-01
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,944 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Chute des prix du ptrole, Quels risques pour lAlgrie ?

Chute des prix du ptrole, Quels risques pour lAlgrie ?






La dcision de lOrganisation des pays exportateurs de ptrole (Opep) de maintenir la production 30 millions de barils par jour ne semble pas inquiter aujourdhui certains pays producteurs, limage de lAlgrie.
Mais le maintien dune baisse des cours, qui sont leur plus bas niveau depuis quatre ans, risque dtre plus prononce dans les prochains mois, suscitant les inquitudes de certains pays exportateurs qui ont commenc valuer le maque gagner.
LAlgrie maintiendra sa politique budgtaire pour 2015, comme prvu dans la loi de finances. Aucune restriction des dpenses nest annonce et aucune rvision de la politique de subvention nest envisage, du moins pour 2015.
Pour certains pays, rien ninquite encore car le march va se stabiliser dans les prochains mois. Hier, le prsident de la Russie, Vladimir Poutine, a indiqu au sujet de la dcision de maintien des quotas de production prise par lOpep, quaucun grand producteur de ressources nergtiques, Russie y compris, na insist (au cours de la runion de lOpep) sur des mesures particulires pour ajuster les prix, pour lessentiel, nous sommes satisfaits, et nous ne voyons rien dexceptionnel en cela.
Cit par lagence Interfax, le prsident russe a estim que le march ptrolier mondial devrait se stabiliser en 2015, ds le premier trimestre ou dici le milieu danne.
Malgr le contexte difficile actuellement au niveau mondial pour le secteur de lnergie, la Russie ne prvoit pas de changements inattendus dans la coopration avec ses partenaires ptroliers comme Total.
Poutine a assur que Moscou avait de grands projets avec Total, tels que lexploration des rserves de gaz dans le district autonome de Lamalo-Nntsie, qui peuvent sans aucun doute avoir une influence sur lnergie en Europe et dans le monde.
Mais loptimisme de Poutine cache mal les pronostics des analystes qui valuent les pertes entre 72 et 80 milliards de dollars par an, suite la baisse de 30% du cours de ptrole depuis la mi-juin.
Cette chute accrot les risques dinstabilit dans des pays exportateurs de ptrole, incapables de financer leur politique sociale.
Parmi ces pays, des experts citent le cas du Venezuela, du Nigeria, de lIrak, de lIran, de lAlgrie et de la Libye, o le prix dquilibre pour laborer le budget se situe plus de 100 dollars le baril.
Un baril au prix moyen entre 80 et 85 dollars lan prochain
Paralllement au risque de pertes budgtaires dans certains pays producteurs, les pays consommateurs ont bien accueilli le recul des cours qui dure depuis plusieurs mois. Les prix du baril risquent de baisser encore dans les prochaines semaines, pensent certains experts et analystes occidentaux.

Aprs la dcision de lOpep, jeudi, les prix sont encore descendus vendredi sous la barre des 70 dollars/baril. A New York, le baril de rfrence (WTI) schangeait 69,29 dollars tandis que le brent tait cot 73,20 dollars.
En ltat actuel, les spcialistes prfrent faire des pronostics prudents car des changements peuvent avoir lieu dans les prochains mois.
Il devrait y avoir un rebond mcanique lan prochain en raison de larrt de certaines productions mondiales juges trop peu rentables, pensent des analystes, qui avancent un baril au prix oscillant en moyenne entre 80 et 85 dollars.
Mais certains pensent dj quun niveau bas des prix pousserait de nombreux terminaux ptroliers fermer car lexploitation ne sera plus rentable. Le cot dextraction sera trop lev, notamment pour le ptrole issu des sables bitumineux, expliquent des spcialistes du secteur ptrolier.


K. S.
Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Chute des prix du ptrole, Quels risques pour lAlgrie ?




09:43 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,