> >

[] [ ]

Le prisonnier X, une histoire australienne du Mossad

(Tags)
 
Comment le Maroc a introduit le Mossad au Maghreb Emir Abdelkader 0 2014-10-08 12:14 AM
Assassinat des 3 colons israliens, False Flag du Mossad Emir Abdelkader 0 2014-07-14 09:20 AM
Le chef de lEIIL, Al Baghdadi, a t form par le Mossad Emir Abdelkader 0 2014-07-11 08:20 PM
Lagent du Mossad Bernard-Henri Lvy... Emir Abdelkader 0 2014-03-08 03:28 PM
Les confidences de lancien espion algrien du Mossad, Said Sahnoune Emir Abdelkader 0 2014-01-27 08:13 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-12-02
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Le prisonnier X, une histoire australienne du Mossad

Le prisonnier X, une histoire australienne du Mossad






Savez-vous que l'Australie autorise ses citoyens changer quatre fois par an leur nom sur leur passeport, ce qui leur permet de crer chaque fois une nouvelle identit et un nouveau passeport ? Le cas de lagent du Mossad Ben Zygier, assassin dans les geles israliennes, nous renseigne sur le degr de dlabrement du systme australien et constitue un fait indit dans lhistoire de lidentification des ressortissants dun pays. Zygier a t recrut par le Mossad et grce ses quatre passeports australiens, chacun portant un nom diffrent (Ben Zygier, Ben Allen, Ben Alon, Benjamin Burrows), il a pu espionner pour le compte du Mossad. L'affaire Zygier met jour un norme scandale : l'utilisation par le Mossad de passeports australiens renouvelables sous des noms diffrents, ce qui lui permet daccomplir des assassinats et autres basses besognes avec la complicit de Juifs possdant la double nationalit australienne et isralienne. Selon la presse australienne, Zygier s'apprtait rvler les abus et autres oprations mafieuses du Mossad dans lutilisation de ces passeports pour ses agents. Cest ce qui la tu.
Depuis ces rvlations, les dtenteurs de passeports australiens, surtout ceux qui visitent des pays ennemis d'Isral (Syrie, Liban, Iran) sont des suspects potentiels. Les changements de noms sur les passeports de Zygier ne sont pas passs inaperus des services de renseignements australiens (ASIO) qui l'avaient questionn notamment sur ses activits dans des pays comme le Liban et l'Iran o il a pu sjourner grce ses multiples passeports. L'ASIO suspectait Zygier d'espionner pour le compte du Mossad de mme que trois autres Juifs australiens binationaux qui avaient migr en Isral pendant la dernire dcennie. Ces derniers taient galement retourns en Australie pour changer leurs noms sur leurs passeports et ainsi en obtenir de nouveaux. Daprs The Sydney Morning Herald et autres mdias, l'ASIO suspectait Zygier de vouloir rvler des informations sur les modes opratoires du Mossad, notamment sur l'utilisation de passeports trangers comme ceux d'Australie, soit au gouvernement australien soit aux mdias, avant qu'il ne soit kidnapp et ramen manu militari en Isral, emprisonn et liquid quelques mois plus tard. Selon un officier des renseignements australiens dont les paroles ont t reprises par Fairfax Media, Mr Zygier " pourrait avoir t sur le point de faire des rvlations mais il n'en a jamais eu la possibilit".
Huit jours aprs la rvlation par la police de Duba que des agents du Mossad suspects d'avoir assassin un responsable du Hamas avaient utilis des passeports australiens, le Mossad a inform l'ASIO de l'arrestation de Zygier sans fournir les dtails des charges portes contre lui. A l'poque, les relations entre l'Australie et Isral taient trs tendues cause de cette utilisation de passeports australiens pour l'assassinat d'un des commandants du Hamas, Mahmoud al-Mabhouh, Duba. Le responsable du bureau de liaison de l'ASIO Tel Aviv avait t prvenu de l'emprisonnement de Zygier par le Shin Bet. L'agent a pu tre victime d'un rglement de compte entre les services de renseignements australiens et le Mossad, car l'Australie furieuse de l'utilisation frauduleuse de ses passeports par les tueurs du Mossad avait expuls en Mai 2010 le conseiller de l'ambassade isralienne Eli Elkoubi qui tait galement officier du Mossad l'tranger. Tel Aviv s'tait plaint que le nom et la fonction d'Elkoubi au sein du Mossad aient t dvoils et publis dans le journal Canberra Times. Autrement dit, l'Australie avait dcid de griller l'un des hauts officiers du Mossad.
Ben Zygier a chang de nom et de passeport trois reprises. Parmi les trois autres Australiens devenus galement Israliens et sous surveillance de l'ASIO, l'un avait chang d'identit galement trois foi, et les autres deux reprises, tous optant pour des noms consonance anglo-australienne au lieu de juive europenne. A l'vidence, cela leur permettait de ne pas tre suspects et refouls dans des pays arabes et ou musulmans, Dans chacun des cas, ces hommes avaient utilis leurs nouveaux passeports pour se rendre en Iran, en Syrie, au Liban, soit des pays qui ne reconnaissent pas Isral ou refusent l'entre quiconque prsente un passeport portant un tampon de sjour en Isral.
L'agence australienne Fairfax Media qui a suivi de prs toutes ces affaires de passeports, avait enqut sur ces hommes et sur leurs liens avec une socit europenne qui vendait du matriel lectronique en Iran et qui servait de couverture pour les activits d'espionnage du Mossad. Ce qui a fait dire aux mdias israliens que l'Iran allait pouvoir dsormais remonter la filire et dmasquer les espions. Toujours selon l'agence, Zygier tait entr en Australie en 2009 sous prtexte d'obtenir un MBA l'universit Monash et avait nou relation avec un groupe d'tudiants d'Arabie Saoudite et d'Iran sur le campus universitaire Caulfield. Idem pour les trois autres binationaux voqus ci-dessus qui travaillaient aussi pour le Mossad. Un officier des renseignements israliens avait dclar Fairfax en 2010, lors de l'affaire de Duba, quil est notoire que le Mossad contacte des Juifs venus s'installer en Isral afin qu'ils l'aident en lui confiant leurs passeports. "Leurs noms sont utiliss plus tard mais les personnes elles-mmes ne sont pas impliques" avait t-il expliqu. Ce ntait pas le cas de Zygier qui tait sous surveillance de l'ASIO depuis au moins six mois avant l'assassinat de Duba.
Selon la TV australienne ABC, Zygier aurait fourni des informations l'ASIO sur diffrents plans du Mossad, dont une importante opration en Italie. C'est probablement pour avoir t "retourn" par l'ASIO que le Mossad a "suicid" Zygier en 2010 et que l'Australie, soutien inconditionnel au rgime sioniste, n'a rien fait pour le sortir de prison. Par ailleurs, le site du CRIF, affichait que " LAllemagne a propos ses services consulaires aux ressortissants israliens qui se heurteraient des difficults dans les pays avec lesquels Isral na pas de relations diplomatiques". Est-ce dire que l'Allemagne serait prte fournir une couverture diplomatique aux "ressortissants israliens" agents du Mossad qui ne disposent pas d'une double nationalit, comme c'tait le cas de Ben Zygier et d'autres ?
Dans une interview avec la chane australienne ABC, lancien ministre des Affaires trangres australien Alexandre Downer a dclar l'poque que "Ben Zygier aurait commis un acte qui lui aurait valu une telle peine", notant qu "il avait dans le temps (dans les annes 2005-2007) dvoil lutilisation par le Mossad de passeports australiens vrai et faux et qu'Isral avait reu des avertissements cet gard ". Toujours selon ABC, "Ben Zygier avait coopr avec l'intelligence australienne et fourni des dtails sur les oprations du Mossad, notamment une opration de grande envergure en Italie qui se prparait depuis des annes ".
La famille de Ben Zygier avait rompu le silence en contactant le correspondant du quotidien isralien le Yediot Ahronot pour dire "quelle exige quIsral rvle toute la vrit et quelle attendait la publication des rsultats de la commission d'enqute isralienne avec impatience". Le ministre de la scurit intrieure isralien Yitzhak Aharonovitch avait alors assur "quaucun prisonnier X, c'est--dire dtenu sous un faux nom, n'est actuellement emprisonn en Isral". "Il n'y a pas de dtenus anonymes en Isral" avait affirm le ministre dont les propos avaient t diffuss par la radio publique isralienne. Daprs lui, "il y a une supervision approprie (sur les prisons), la loi est respecte, il y a galement un grand souci pour la scurit de l'Etat d'Isral qui mne parfois des actions secrtes pour se protger". Le quotidien Maariv, citant des responsables des services pnitentiaires, a affirm pour sa part que Ben Zygier se serait pendu l'aide de draps dans les toilettes de sa cellule qui n'tait pas quipe de camras, prcisant que les services pnitentiaires n'ont pas t informs d'ventuelles "tendances suicidaires" du dtenu. M. Aharonovitch, charg des services pnitentiaires, avait raffirm que le rapport sur le dcs de Ben Zygier rdig par une juge avait conclu son suicide. "Il est possible que ce rapport soit rendu public prochainement dans sa totalit ou partiellement", avait ajout le ministre. Notons par ailleurs que le mme ministre, aprs avoir dclar quil ny avait pas prisonnier X dans les prisons israliennes, s'tait contredit avec brio en affirmant que Ben Zygier avait accept d'tre dtenu sous un faux nom afin de protger la scurit nationale et sa famille. Il avait galement consenti l'ordre d'interdiction de publication sur son affaire, qui a t ensuite confirm par l'ancienne prsidente de la Cour suprme isralienne Dorit Beinish. Rappelons que les mdias israliens avaient auparavant rvl que Ben Zygier n'tait pas le seul dtenu X en Isral !
Au vu des consquences de ce scandale gigantesque, peut-on se targuer d'une quelconque politique de coordination de la lutte antiterroriste travers le monde, sachant que certains Etats offrent des passeports volont leurs citoyens ? LAustralie nous dmontre les dfaillances de son systme et son impact nfaste sur la scurit mondiale. Nous devons attirer lattention des autorits algriennes sur ce prcdent dangereux pour notre scurit tout en sachant que notre pays ne reconnat pas lEtat dIsral et on se demande si nous navons pas dj t cibls par cette grande opration du Mossad. Nous narrterons jamais de rclamer une vigilance implacable, notamment sur lutilisation des passeports australiens des fins de dstabilisation des Etats et lAlgrie devrait contrler rigoureusement dans ses points daccs au territoire, tout individu porteur dun passeport australien pouvant s'avrer tre un agent du Mossad. Comme dit le proverbe australien: Le repas de l'un est poison pour l'autre.

Mohsen Abdelmoumen




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Le prisonnier X, une histoire australienne du Mossad




03:18 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,