> >

[] [ ]

Nattendons pas 40 ans pour dcouvrir lhistoire de la Dcennie noire

(Tags)
 
Aucune bote noire retrouve au WTC ?... Emir Abdelkader 0 2014-10-05 08:11 PM
Merouane Azzi : cest la dcennie de terrorisme qui est responsable de la violence actuelle dans n Emir Abdelkader 0 2014-05-13 06:23 AM
Dcennie noire : Les femmes violes par les terroristes rhabilites Emir Abdelkader 0 2014-02-06 01:21 PM
Pour une criture dsidologise de lhistoire Emir Abdelkader 0 2014-01-22 02:23 PM
Isral : une dpute noire interdite de donner son sang Emir Abdelkader 0 2013-12-12 11:36 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-12-03
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,948 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Nattendons pas 40 ans pour dcouvrir lhistoire de la Dcennie noire

Nazim Mekbel. Fils de Sad Mekbel. Prsident de lassociation Ajouad Algrie Mmoires

Nattendons pas 40 ans pour dcouvrir lhistoire de la Dcennie noire






-En ce 20e anniversaire de la disparition de Sad Mekbel, quel est votre sentiment ? Quaimeriez-vous nous dire sur votre pre ?

Oui, dj 20 ans ! Comme toute personne qui a perdu un proche, on a cette impression que ctait hier, dautant plus quil y a cette omniprsence parmi ses anciens lecteurs, marque par tout ce quil a laiss tout au long de ses annes dcriture. Jusqu aujourdhui, je rencontre des personnes qui me parlent de ce quil apportait travers ses chroniques, travers limage de ses crits. Cest l quon se rend compte quil fait, comme certaines autres victimes, partie de lhistoire du pays.


-Ses amis, ses anciens collgues dcrivent tous un homme profondment engag, attachant, drle, humble et, bien sr, extrmement talentueux et subtil. Vous qui tes son fils, comment le dcririez-vous ? On limagine papa gteau dbordant daffection

Cest vrai quau fil des rencontres et des souvenirs, cest souvent ces termes qui le dcrivent, mais en tant que fils, permettez-moi de ne pas trop mtaler sur ce ct-l.


-Certains confrres nous ont affirm que Mekbel navait aucun moment cess dcrire, mme aprs la fermeture dAlger Rep suite au coup dEtat de Boumedine. Confirmez-vous cette information ? Partageait-il ses crits avec vous ? En parlait-il la maison ?

On ne peut pas dire quil tenait une chronique au quotidien, mais il crivait souvent de petits contes, de petites analyses sur la politique du moment, des billets dhumeur. Il dessinait aussi, comme ce jour o il avait copi en A3 une planche dun album de Lucky Luke trs ironique quil avait fixe derrire lui au bureau pour rpondre sa hirarchie. Ctait au dbut des annes 1980. Pour ce qui est de les partager, il avait fait le choix de ne pas parler de son pass de journaliste quaprs le retour de la presse libre en 1989, une faon de nous protger peut-tre. Par la suite, ce fut linverse, puisquil sinspirait de notre langage de jeunes pour se mettre jour.



-Vous rappeliez dans une tribune, date du 1er dcembre 2011, cette citation de votre pre : La vrit est comme la justice, elle a besoin de tmoins. Aujourdhui, estimez-vous que la lumire a t faite sur lassassinat de Sad Mekbel ou au contraire, la vrit est toujours occulte sur les circonstances et les commanditaires de son assassinat ?

Oui, javais repris cette phrase dune de ses chroniques pour dire que tout Algrien est tmoin dun fait qui sest produit durant cette priode et cest nous dcrire cette priode. Qui se souvient du Comit vrit (Comit pour la Vrit sur lassassinat de Tahar Djaout, ndlr) ? Ce comit cr la mort de Tahar Djaout qui voulait la vrit sur lassassinat de Djaout. Parmi ses membres, il y avait le professeur Boucebci et Sad Mekbel, tous deux assassins A ce moment-l, il tait impossible dexiger une enqute vritable et srieuse, pour la simple raison que des dizaines de personnes se faisaient tuer chaque semaine, des personnalits mais aussi des citoyens, des policiers isols, des militaires (pour la plupart des appels). A lheure actuelle, laffaire Sad Mekbel est dite classe, tout comme celle de Djaout, mais avant Djaout, il y avait Belazhar Constantine, dont trs peu de personnes se souviennent.


-Avec votre association Ajouad Algrie Mmoires, vous faites un remarquable travail de mmoire, justement, afin de lutter contre loubli dcrt, selon votre formule, tout en dnonant la loi de 2006 qui impose un dni de mmoire et de justice. Que convient-il de faire pour ne pas tuer une deuxime fois les victimes du terrorisme ? Comment contrer cette culture de lamnsie ?

Ajouad Algrie Mmoires est plus un mouvement sans frontires quune association, car nous avons des ramifications dans tous les lieux qui dsirent se joindre notre travail de mmoire. Pour lutter contre cette politique damnsie, nous devons toucher les consciences, raviver la mmoire. Cest pour cela que nous avons instaur symboliquement cette Journe contre loubli le 22 mars, une forme de rsistance passive qui en est, rappelons-le, sa cinquime anne. Mais pour tre plus efficace, nous devons tablir les vraies consquences de cette priode sur la socit algrienne. Nous devons prouver que la socit algrienne est loin dtre sortie indemne de cette tragdie.


Poser une rflexion socitale sur la violence que vivent actuellement les Algriens. Nous parlons de 200 000 morts sans pouvoir prciser quoi que ce soit les concernant, sans parler de ces oublis que sont les rescaps blesss dont personne ne connait le chiffre exact. Il y a certes quelques crits isols et discrets mais qui ne sont pas mis en valeur et nont pas la porte quils devraient avoir pour connatre et comprendre ce pass. Il faudrait aussi revaloriser les actes des personnalits assassines, comme cela se fait travers toutes ces rencontres, confrences, qui ont t ralises autour des Alloula, Mekbel, Boukhobza, Fardeheb, Boucebci, Asselah, ou les actions menes par les anciens de lEPAU Il faut continuer dans cette dmarche citoyenne afin de protger cette lite sacrifie. A ceux qui nous disent : Li fet met, je rponds que nous sommes en train de dcouvrir (et cest un grand mot) les dessous de la vraie histoire postindpendance de notre pays. Nattendons pas 40 ans pour dcouvrir celle de la Dcennie noire.


Mustapha Benfodil




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Nattendons pas 40 ans pour dcouvrir lhistoire de la Dcennie noire




02:18 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,