> >

[] [ ]

Pourquoi les musulmans sont-ils mal vus ?

(Tags)
 
USA : Un rabbin affirme que tous les musulmans sont coupables... Emir Abdelkader 0 2014-10-12 04:38 PM
Pourquoi les supporters algriens sont-ils violents ? Emir Abdelkader 0 2014-08-25 04:49 PM
pourquoi laile politique des Frres musulmans a t dissoute Emir Abdelkader 0 2014-08-10 05:46 AM
Gaza : pourquoi les mdias occidentaux sont pro-israliens Emir Abdelkader 0 2014-07-22 10:55 PM
pourquoi les Algriens sont violents Emir Abdelkader 0 2013-10-19 02:45 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-12-04
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,930 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Pourquoi les musulmans sont-ils mal vus ?

Pourquoi les musulmans sont-ils mal vus ?






Pas plus quon ne peut se diriger la fois vers lOrient et lOccident, on ne peut runir dans une mme main largent et la gloire. Abou Tamam


Universitaire, confrencier, ancien bdiste MQuidche, journaliste, rdacteur en chef de TV5, crivain, Slimane Zeghidour, 61 ans, a beaucoup crit sur la religion pour avoir sillonn le monde, tt le pouls des croyances o quelles se trouvent. Il est venu dans le cadre du Forum organis par nos amis dEl Khabar scruter limage de lIslam dans les mdias occidentaux. Cest un tmoin privilgi de notre poque bouillonnante et bouleversante, avance Ahmed Bedjaoui, modrateur de la rencontre destine aux tudiants de lUniversit dAlger 3.
Cest que Slimane Zeghidour connat le monde musulman. Et le monde musulman connat le chercheur qui a consacr beaucoup dcrits la religion. Slimane replonge avec nostalgie dans le terroir. Il a quitt Alger il y a 40 ans. Il y revient avec dautres ides. Je me rends compte, avec du recul, quAlger tait lune des villes les plus cosmopolites du monde. On y croisait des exils brsiliens, chiliens, angolais, qubcois, noirs-amricains, militants progressistes. Ctait une ville extrmement dynamique culturellement. Dans les annes 1960-1970, ctait politiquement ferm, mais trs ouverte culturellement ! Ce que jen pense maintenant ? Je dirais sincrement que ce nest plus le mme pays, la mme ville. Ce que je retiens, cest qu lpoque, ctait assez ouvert pour me donner des outils culturels afin de macclimater sous tous les cieux, et assez ferm pour me donner lenvie de fuir ltranger.
Fuir le pays 20 ans
Slimane avoue qu un certain temps il prouvait de lamertume, voire de la rage. Plus maintenant. A la question de savoir sil a bien apprivois lexil, il rpond du tac au tac : Jai connu lexil une fois dans ma vie, quand on est partis dErragune vers Alger en 1962. Je suis pass du moyen-ge au XXe sicle. Lostracisme des Algrois contre nous les montagnards tait dune violence inoue, dun rejet flagrant. Ctait la seule exprience o je me suis senti vraiment en exil. Depuis, je nai plus nulle part ressenti ce sentiment dtre un tranger, de Santiago du Chili jusqu Samarcande ! Et Dieu sait combien jai franchi de frontires. Jai couvert, en tant que grand reporter, lAmrique du Sud, le Moyen-Orient, les Balkans, la Russie et lAsie centrale. Ce sont mes zones de prdilection.
La religion, prsente dans plusieurs travaux de Slimane, serait-elle une qute ou juste un travail de recherche ? La religion, je lai trouve sur mon chemin. Jai vu apparatre, ces dernires annes, le fondamentalisme protestant et vanglique en Amrique du Sud, le fondamentalisme juif dans les Territoires occups et le fondamentalisme islamiste dAlger jusquen Ouzbekistan. Les glises vangliques se dveloppent un rythme effrn. Elles ont fait du monde musulman une terre de mission. Vu les ravages du djihadisme et du salafisme, on peut penser que le fondamentalisme vanglique a de trs beaux jours devant lui, y compris en terre dIslam ! Mais tous ces fondamentalismes sont des sous-produits de la modernit, cest le symptme dune crise, et surtout pas la solution de cette crise. Quant lintgrisme islamiste, cest une crise-passion. Ce nest ni le pass ni lavenir. Cest le gel du temps !
LAlgrie en couleurs, son dernier ouvrage, serait-il un message despoir ? Vous savez, mon enfance remonte et me rattrape chaque fois. Je vois lAlgrie daujourdhui dun autre il. Quant savoir si je suis confiant en des lendemains qui chantent, je rpondrai par cette boutade russe que jaime bien : Le pessimiste est un optimiste bien inform钒. Dentre, Slimane admet que de toutes les confrences donnes au Moyen-Orient, cest le thme quasi obsessionnel qui touche toutes les lites dans le monde arabe.
De fait, il sagit de comprendre les ressorts de cet intrt qui a quelque chose de particulier chez les Arabes. Dans la mercuriale des strotypes mondiaux, il y a quatre catgories humaines, objets de strotypes ngatifs. Dabord amricains. Continuellement des fatwas dnonant limprialisme, des drapeaux US brls, des discours foncirement anti-amricains. Mais a-t-on vu un jour un Prsident amricain dplorer cette propagande ? Cela les laisse de marbre. Avez-vous dj entendu un Amricain dire que vous avez bafou leur
drapeau ? Leur auto-image leur suffit. Ils nont pas besoin dtre aims par les autres. Ils croient savoir qui ils sont et cela leur suffit.

Victimes de leur propre image
Le deuxime groupe, ce sont les Israliens dont la raction est la fois semblable et diffrente des Amricains. Pour eux, ces attaques, notamment des Arabes, refltent leur propre nature. Les Israliens retournent ces images contre leurs auteurs pour les criminaliser, pour dlgitimer la cause et lassimiler lantismitisme. Un exemple concret ? Rcemment, pour la nomination du prsident excutif de lUnesco, il y avait M. Hosni, ancien ministre gyptien de la Culture, contr par une organisation pro-isralisme qui lui a sorti un ancien discours dans lequel il disait peu prs ceci : Si cela ne tenait qu moi, je brlerai le Centre culturel isralien du Caire. Ce discours passionnel dun diplomate dont le pays reconnat Isral ntait pas raliste et a fait du tort la cause palestinienne, occultant les destructions des maisons dans les Territoires, o les colonies ont repris, o les terres agricoles des Palestiniens sont saccages, o les habitants semblent vivre dans une immense prison. Hosni na pas t lu lUnesco. Le clbre pote, Mahmoud Darwich, avait crit une immense rplique ce sujet destine aux Arabes : Prservez-nous de votre amour.
Akram Henie, autre pote palestinien, lui avait embot le pas. Nous sommes des adultes, laissez-nous parler de nous-mmes. Cest vous dire quune bonne partie du discours sur Isral est retourne contre les Arabes. Il y a un site isralien qui fait la synthse chaque jour des propos arabes le concernant en 12 langues de toutes les tls arabes. Ainsi, les Arabes font le boulot la place de leurs propres ennemis. La troisime catgorie, ce sont les Russes qui ont suffisamment damour-propre pour ne pas tre blesss. Ils ont invent lOccidentalisme. Pour eux, lUnion europenne cest lUnion sovitique moins le goulag. Rtif aux ides reues, Slimane aime plutt aller au-devant des choses pour les analyser, les dcortiquer.
Une lutte acharne contre le temps, les modes, prfrant ce qui rsiste ce qui tire en larrire. Ce qui ouvre sur le monde, ce qui enferme et attriste. Observateur incisif et audacieux, il scrute les horizons et arrive la conclusion que lOccident, qui est loin dtre un bloc monolithique, nest pas non plus un orchestre qui joue la mme partition. On me dit l o je vais dans la sphre arabe que lOccident a une dent contre le monde musulman. Certes, il y a des chanes anti-islamiques, mais elles ne sont pas les plus respectes. Les journaux qui font dans lislamophobie se comptent sur les doigts dune main. Si jtais un Martien lisant la presse terrienne, japprendrais que The Guardian dfend nettement mieux les causes lgitimes des musulmans quEl Ahram. Le scandale de la prison dAbou Ghrab na suscit aucun intrt chez les Arabes, alors quil a fait la Une de la presse anglo-saxonne. Les Arabes disent que laversion de lOccident vient du conflit arabo-isralien et des injustices qui en rsultent. Mais cest dans la presse occidentale, y compris isralienne, que nous apprenons les expropriations des terres palestiniennes, lexploitation inique et unique de leau par les colons, les violations quotidiennes des liberts. Cela, on ne le trouve pas dans la presse gyptienne. La presse gyptienne, pourtant trs dveloppe, est muette comme une carpe, sinterdisant tout reportage dans les territoires occups, encore moins Rafah tout proche !
Les Arabes souffrent, car ils sont dpendants de lopinion que les autres se font deux. Ils ont besoin de lapprobation de lautre pour se sentir bien. Cest lOccident qui valide leurs valeurs humaines. Mais les Arabes ne saiment pas entre eux. Jai fait une dizaine de pays. Les seules avanies que jai subies, cest dans les aroports arabes. Il faut que lagent thumilie car linterrogatoire dans ces aroports est un interrogatoire dhumiliation, de rduction et non pas de scurit. LArabe fabrique quotidiennement la rduction de soi-mme. Et lorsquun Arabe russit, il y a plus de jalousie que dadmiration. Chez les autres, la russite individuelle rejaillit sur tout le monde. Chez nous, on singnie chercher la faille, mme si elle nexiste pas, et quand on la trouve on pousse un grand ouf ! Si ces verrous ne sautent pas, prvient Slimane, il ny aura pas desprance. Je crois que cest Aim Csaire qui avait dit que Le problme avec un prjug raciste, cest que la victime croit ce que le raciste lui dit. Les Arabes sont une usine reproduire les prjugs coloniaux et les utiliser contre eux-mmes. Ils souffrent de limage donne deux par lOccident. Mais ils ne peuvent se construire un amour-propre, car ils passent leur temps dnigrer. En vrit, la presse occidentale nest quun prtexte de cette douleur de cette souffrance.
Pour Slimane, lautocritique est plus que souhaitable. Il faut faire le diagnostic et voir ce que nous admirons chez lOccident. Lautocritique ? Pourquoi ne pas lappliquer chez nous afin de sortir de ce schma de victimisation et de complotite permanente. Lors du naufrage dans la mer Rouge qui a cot la vie 1400 mes, pas un mot de compassion de Moubarak, ni dans la presse gyptienne ! Et lorsquil y a eu 17 morts, tous musulmans, dans le boat-people de Lampedusa, toute lEurope sest mue et la fait savoir dans la presse. Mme le Pape en a parl et prsent ses condolances !
Regard colonial
Chez les Arabes, hlas, on a reproduit le mme regard colonial, perceptible mme dans les sketches passs la tl ! Pourquoi ? Parce quil n y a pas davance sous les rgimes autoritaires. Cest la socit de poser les problmes, car il n y a pas de vie dans le monde arabe. Il n y a pas dentre-chocs des ides. Ce nest pas une question de ligne ditoriale, ni de stratgie mdiatique, mais de changement dattitude au quotidien. Comment promouvoir limage du musulman, alors que la religion est prise en otage par des barbares qui exhibent firement des ttes coupes ? On intriorise des concepts tu es nul, tu es un minable dans linconscient, et on finit par le croire. Ça cre une carence damour de soi-mme et de son semblable qui se transforme en haine. De plus, il y a une interprtation parfois ridicule de la religion. A la tl, on avait pos cette question un prtendu imam : Pourquoi encouragez-vous la polygamie ? Vous savez ce quil a rpondu ? Les femmes sont comme les voitures. Quand lune tombe en panne, lautre est toujours l.
Des Algriens mrites sont accueillis avec les honneurs en Occident, alors que chez eux ils sont considres comme des moins que rien ! Revenons lhistoire : le comportement des bachaghas, des cads, des chaouchs et des garde-champtres tait plus violent vis--vis de leurs coreligionnaires que celui du colon lui-mme et les petits Blancs (Maltais, Gitans) taient plus virulents que le Franais de souche. En Algrie, les pouvoirs, hlas, ont reproduit lintriorisation de la violence coloniale. Le seul pays anciennement colonis qui a su dpasser ce systme abject cest lInde, indpendante depuis seulement 1947 et qui est devenue une puissance mondiale dans plusieurs domaines.
Cela nempche pas les Indiens de prserver la statue de la reine qui trne toujours New Delhi et qui est perue comme un simple vestige folklorique. Ici, en Algrie, admet Slimane, je ne crois pas que la haine de soi soit fabrique par le pouvoir. Ce serait lui prter une ingnierie sociale et une expertise sophistiques dont il est incapable. Les Arabes et les musulmans ne doivent sen prendre qu eux- mmes. Pour amliorer leur image, il faut quils fabriquent un discours digne et responsable en direction de ltranger.
Sur son lieu de naissance, lenfant dErragune, citoyen du monde, a un commentaire amer : Mon village est compltement mort ; dun ct, dit-il, on glorifie le djebel dans le discours officiel et la mythologie de la guerre dindpendance, et de lautre on assiste, impassible, au dclin montagnard. Cest triste mourir, soupire-t-il. Je ne sais pas si on peut appeler cela de lindiffrence, de linculture, de la dsinvolture ou du suicide Erragune vaut bien une vire, mme si seule dans sa solitude elle rechigne comme lermite lostentatoire. A-t-elle vraiment volu ? A part le barrage ponyme, rien na chang. Tant pis ou tant mieux, en tout cas son illustre enfant a dcid de lui rendre justice sa manire en allant comme un troubadour chanter ses mrites et ses vertus San Francisco et Los Angeles, puisquici tout le monde sen fout.



Bio express :

Slimane Zeghidour est n Erragune (wilaya de Jijel, dans les Babors) en septembre 1953. Il grandit dans le camp de regroupement dErragune. Ses deux frres et sa sur sont ns et dcds dans ce camp. Il sinstalle Paris en 1974 et dbute comme illustrateur pour Libration et Pilote, puis entame une carrire dcrivain et de grand reporter (Le Monde, Le Nouvel Observateur, Go, Tlrama, El Pais, La Vie). Il est rdacteur en chef TV5 Monde o il tient une chronique rgulire, il est chercheur associ lInstitut des relations internationales et stratgiques (IRIS). Il a t charg de cours Sciences Po (Menton et Poitiers), o il a assur un sminaire de gopolitique des religions, domaine auquel il consacre son blog.

Hamid Tahri




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Pourquoi les musulmans sont-ils mal vus ?




04:43 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,