> >

[] [ ]

La police nationale dans le rle ingrat de bouc missaire

(Tags)
 
Le rle du qui tue qui dans le renforcement du terrorisme... Emir Abdelkader 0 2014-09-29 03:05 PM
Rvlations sur le rle de Paris dans lenrlement des juifs franais dans larme isralienne Emir Abdelkader 0 2014-06-25 06:24 PM
Le musulman est le parfait bouc missaire du FN Emir Abdelkader 0 2014-05-27 02:10 PM
LAlgrie a un rle principal dans... Emir Abdelkader 0 2014-03-03 07:54 AM
Le rle de la femme dans la nation de lIslam Emir Abdelkader | french Forum 0 2013-10-27 05:12 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-12-04
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,937 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool La police nationale dans le rle ingrat de bouc missaire

La police nationale dans le rle ingrat de bouc missaire






La police algrienne nen finit plus de subir les contre-coups des rats de lAdministration qui se rvle incapable de faire face aux dolances des citoyens. En effet, les insuffisances, les ngligences, le clientlisme, le favoritisme, le laxisme et lincomptence toutes ces tares riges en rgle de conduite par les diffrentes administrations ont induit des comportements malsains qui ont donn naissance des ractions ngatives de la part des citoyens.


Culture des meutes
Ces derniers ont dvelopp depuis quelques annes une culture des meutes pour faire aboutir leurs revendications. Routes barres, pneus brls, destruction du mobilier urbain, atteinte aux biens publics et privs, incendies, dgradations, envahissement des institutions publiques etctoutes ces comportements ont dailleurs tendance se banaliser.
Concernant le rle de la police pour face ces situations, des sources bien informes ont confi notre rdaction que la police nintervient que sur rquisition de lautorit administrative ou judiciaire et ninvestit en aucun cas la rue de son propre chef. Elle est pour ainsi dire sous lautorit administrative. Ce nest pas son rle de juger les situations ni davoir un quelconque avis sur telle ou telle dcision administrative et encore moins se substituer aux autorits locales .


Rquisitionne par lautorit administrative
Lorsquelle est rquisitionne par lautorit administrative, la police engage en priorit des interventions soft sur le terrain en optant pour un dialogue constructif destin dsamorcer la situation pour viter une confrontation brutale qui pourrait avoir des consquences dramatiques. Souvent le procd savre concluant et positif ce qui permet une dispersion rapide et une leve du dispositif policier ajoutent les mmes sources.
Le deuxime aspect est la dissuasion qui consiste a investir la rue et bloquer toutes les issues pour viter dbordements et drapages et cette mthode sest rvle dans certains cas efficace. Ça cest laspect du travail sur le terrain qui donne la priorit la gestion en douceur des manifestations souligne t-on.
Ce nest malheureusement pas toujours le cas puisque souvent le mcontentement est tel que toute approche pacifique est totalement impossible surtout lorsque les manifestants veulent en dcoudre avec la police et pour ce faire sont munis de btons, de pierres, de bouteilles et surtout de cocktails molotov ( bouteilles incendiaires) trs dangereux pour le personnel policier et pour les difices publics et privs indiquent nos interlocuteurs.


Moyens conventionnels
Pendant ces affrontements la police utilise des moyens conventionnels, camions eau, gaz lacrymognes Et exceptionnellement dautres moyens comme les balles en caoutchouc lorsque des commissariats sont attaqus et que la vie des personnels qui y travaillent est en danger. Des mesures dauto dfense sont alors appliques et malheureusement peuvent aboutir des consquences dramatiques affirme t-on.
Ceci reste nanmoins exceptionnel mais entache la notorit de la police qui est alors perue comme brutale et rpressive alors que souvent les interventions sur le terrain sont extrmement complexes et requirent beaucoup de doigt pour faire face un environnement agressif en ayant toujours en tte de prserver la vie humaine qui est la priorit des priorits insistent nos sources..
Souvent aussi les conditions de vie et de travail des policiers sont extrmement difficiles en raison de la survenance de situations indites comme celles vcues dans la wilaya de Ghardaia o il a fallu expdier en urgence des units rpublicaines entires et maintenir sur place un dispositif policier aussi nombreux que consquent pour faire face une situation exceptionnelle qui a engendr des accusations de soit disant complicit de la police tantt avec une partie tantt avec lautre partie en conflit ajoutent t-on.


Policiers cibls
Do des attaques meurtrires contre les policiers de la part des deux belligrants. Des policiers qui ont vcu ces attaques comme un dsaveu de leur mission de maintien de lordre alors quils sont loin de chez eux, vivant dans des conditions difficiles qui ont obligs la Direction gnrale construire dans lurgence avec le concours de Btimtal des baraquements, des douches, des cuisines, des rfectoires pour hberger et nourrir des milliers dagents qui ont du mal supporter ce cadre de vie et de travail affirment nos interlocuteurs.
Ces policiers cran, vivants des conditions de vie et de travail difficiles, vulnrables psychologiquement, sont devenus des proies faciles pour des parties tierces qui ont us de manipulation pour les faire sortir dans la rue tentant ainsi de dstabiliser linstitution policire prcisent t-on.


Ras-le-bol
Cest donc le ras-le-bol chez les policiers qui en ont marre de jouer aux boucs missaires. Accuss, dcris, attaqus, malmens, vilipends, cibls, pire, manipuls les policiers narrtent pas de boire le calice jusqu la lie. Alors quelle nest en rien responsable des insufisances de lAdministration, la police se retrouve son corps dfendant en premire ligne, expose aux critiques, se trouvant malgr elle dans une position inconfortable, payant pourtant le prix fort pour une politique quelle na ni initie ni dveloppe ni accompagne soulignent avec force nos sources.
Ces dernires ajoutent que Les derniers vnements de Touggourt sont la parfaite illustration du prix payer par la police qui se retrouve sous les feux de la rampe, accule sexpliquer et se justifier alors quelle na aucune responsabilit dans le mcontentement de la population locale .


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source


algerie1.com
 

()


: 1 ( 0 1)
 

La police nationale dans le rle ingrat de bouc missaire




03:16 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,