> >

[] [ ]

Impasse politique en Algrie :...

(Tags)
 
LAlgrie, le Maroc et la politique Emir Abdelkader 0 2014-07-21 12:51 PM
Deux images bizarres de lAlgrie Politique Emir Abdelkader 0 2014-06-25 12:41 AM
Quand le Maroc appelle une nouvelle politique de voisinage avec lAlgrie Emir Abdelkader 0 2014-02-06 03:31 PM
cest limpasse politique en Egypte Emir Abdelkader 0 2013-07-24 02:28 PM
Le Pentagone dment linformation dAl-Quds al-Arabi sur la situation politique en Algrie Emir Abdelkader 0 2013-04-30 06:29 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-12-08
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,947 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Impasse politique en Algrie :...

Impasse politique en Algrie : LUnion europenne proccupe






Le statu quo politique et les nuages qui saccumulent dans le ciel Algrie en matire conomique inspirent de grandes inquitudes lUnion europenne, premier partenaire du pays.


Bruxelles
De notre envoy spcial


LAlgrie continue troubler ses partenaires europens et passer pour le cancre des processus de coopration politique et conomique. Notre pays, exportateur de stabilit selon la formule infatue de nos dirigeants, renvoie surtout limage dun Etat fig, ne sachant pas o il va et ce quil veut un moment o les enjeux gopolitiques sont laigu.
Des sources auprs des structures du Service europen pour laction extrieure (SEAE) un peu le gros ministre des affaires trangres de lUE avouent aujourdhui quon perd son latin tenter de subodorer les intentions des autorits algriennes en matire de caps conomiques et de choix politiques.

Le discours reste diplomatique mais, pousss la confidence, les mmes sources confessent que lavenir du pays fait peur ces voisins du Nord, srieusement chauds par le dsastre libyen et, plus loin, par les spasmes sans fin de la dsesprante Egypte.
Les dputs europens, rencontrs loccasion dune visite aux institutions de lUnion europenne organise au profit des mdias algriens, ne cachent pas leur inquitude. Ceux notamment que leurs charges, au niveau des Dlgations, amnent sintresser au Maghreb sahurissent carrment du fait que labsence dalternative politique ninquite pas plus que cela en Algrie. De la prcarit du cadre juridique rgissant le champ daction de la socit civile (loi vue et revue sur les associations) la fermeture du dialogue avec la classe politique, les autorits algriennes, pense-t-on, ont dangereusement dvitalis les relais para-institutionnels qui structureraient au besoin une transition politique sans grand dommage. La crainte mi-dite mi-tue est de voir lEtat seffondrer et le chaos sinstaller des brasses de lEurope.

Qui gouverne en Algrie ?
La visite au complexe politico-diplomatique de lUE Bruxelles a t certes prcde dvnements qui rebraquent les projecteurs sur notre pays : sjour mdical grenoblois du prsident Bouteflika et chute retentissante des prix du ptrole notamment. Langoisse dpasse dsormais lagacement vcu lancer et relancer des dispositifs de coopration, les voir pris dans les rets bureaucratiques ou reconfigurs selon les atermoiements doctrinaux de nos dirigeants. Qui succdera Bouteflika et dans quelles conditions ? Quels sont les mcanismes et les centres de prise de dcision ? Pour combien de temps la paix sociale fragile comptera encore sur les caisses du Trsor ?... En un mot, le partenaire europen couve une peur bleue de lavenir immdiat du pays et seffraie lide de voir ses intrts et sa scurit menacs par un contexte dinstabilit aux consquences imprvisibles en Algrie. Ces angoisses sont dment portes aux oreilles des responsables algriens, dans les salons insonoriss des visites officielles, nous assure-t-on.
Mais il semblerait que cet orgueil, qui se veut tout algrien, est tir comme un joker pour couper court aux explications. Le froncement de sourcils, ct algrien, serait mme activ lorsque ce sont les Algriens eux-mmes qui ont peu prs conu les termes de la dmarche. Les discussions engages en novembre dernier par la dlgation de lUE, conduite par Bernard Savage, avec la classe politique et la socit civile, et qui a soulev la colre de Saadani et de son FLN, non seulement taient prvues dans lAccord dassociation, mais les dates des rencontres avaient t arrtes par la partie algrienne. Lon regrette que la concidence fcheuse (avec lhospitalisation de Bouteflika Grenoble) ait pu donner matire interprtation, mais lon jure par tous ses dieux, dans le temple du Parlement europen, que ce ntait quune concidence.
Lpisode est symptomatique du potentiel tension ds quil sagit de questionner le politique en Algrie, o tout se passe comme si une coopration conomique pouvait se concevoir sans les paramtrages politiques. Et pour la coopration conomique justement, les cueils seraient lgion et les radars du partenaire europen brouills par les approximations ou les accs dorgueil (encore lui) ct algrien.
Bazar conomique
Des aspects en dormance de lAccord dassociation, entr en vigueur en 2005, sont certes ractivs depuis peu, mais la posture lunatique des Algriens brouille les cartes, se plaint-on encore. Lon avouera en vrac que lon ne sait pas trop ce qui est concrtement advenu de la fameuse rgle des 49/51% ; ne pas comprendre que des sommes faramineuses soient alloues pour le dveloppement du secteur agricole sans le ncessaire assainissement du march dans lequel dbouche le produit de la filire, que linformel soit ce point invasif et mine en profondeur toute dmarche de relance conomique...
Sil est bien vident que lon dfend plutt ses intrts du ct europen et que lon sest donn les moyens de la position hgmonique, lAlgrie na que ses arguments en hydrocarbures faire valoir pour vendre son statut de partenaire, quitte brouillant et indisciplin. Un grand march aussi. Un peu trop grand dailleurs et dbrid au point o ses 30 000 importateurs, brassant gros dans la cagnotte ahurissante de plus 60 milliards de dollars dimportations annuelles, ont ouvert des couloirs exempts de tout contrle avec la Chine notamment.
En somme, on nest pas loin de lalerte, de lautre ct de la Mditerrane. Les fastidieux rglages des points daccord, de lvaluation des seuils dexcution des programmes et autres hiatus techniques qui caractrisent le partenariat entre les deux parties semblent passer dsormais en souci accessoire face linquitude quinspire notre pays.

Mourad Slimani




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Impasse politique en Algrie :...




07:01 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,