> >

[] [ ]

le rapport accablant sur les "tortures" de la CIA

(Tags)
 
"" "" " " "" Emir Abdelkader 0 2014-11-24 11:08 PM
"" "" "" "" Emir Abdelkader 0 2014-03-14 12:24 AM
Traitement des migrants: Human Rights Watch livre un rapport accablant pour le Maroc Emir Abdelkader 0 2014-02-11 11:12 AM
" " " " "" "" Emir Abdelkader 0 2013-09-12 10:13 PM
"""""""" 18 2012-05-19 06:10 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-12-10
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,935 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool le rapport accablant sur les "tortures" de la CIA

le rapport accablant sur les "tortures" de la CIA

Un rapport accuse la CIA d'avoir menti la Maison-Blanche et au Snat et rvle des pratiques d'interrogatoire qui ont outrepass la loi.

L'usage de techniques d'interrogatoire "renforces" par la CIA dans les annes 2000, et dnonces par Barack Obama comme de la torture, n'a pas permis de djouer des menaces imminentes d'attentats, conclut un extraordinaire rapport du Snat immdiatement contest par l'agence d'espionnage. Dans 20 conclusions implacables pour la CIA, le rapport de 525 pages expurg et publi par la commission du Renseignement du Snat, contrle par les dmocrates, accuse l'agence d'avoir soumis 39 dtenus des techniques brutales pendant plusieurs annes, dont certaines n'taient pas autorises par l'excutif amricain et que le Snat dcrit en dtail.
Barack Obama, qui avait mis fin au programme son arrive au pouvoir en janvier 2009, a ritr que ces mthodes avaient "fortement terni la rputation de l'Amrique dans le monde". Il a salu l'effort de transparence afin de tourner la page. "La CIA a employ ses techniques d'interrogatoire renforces rptition pendant des jours et des semaines", dcrit le rapport. Les dtenus ont t jets contre les murs, dnuds, placs dans des bains glacs, empchs de dormir pendant des priodes allant jusqu' 180 heures. Le dtenu Abou Zoubeida, aprs avoir subi des simulations de noyade rptition, "avait de la mousse sortant de la bouche", quasi inconscient. Au total, 119 dtenus ont t capturs et emprisonns dans le cadre de ce programme secret de la CIA, dans des sites dits "noirs", dans d'autres pays. L'une de ces prisons secrtes est qualifie de "donjon".
"À aucun moment les techniques d'interrogatoire renforces de la CIA n'ont permis de recueillir des renseignements relatifs des menaces imminentes, tels que des informations concernant d'hypothtiques bombes retardement dont beaucoup estimaient qu'elles justifiaient ces techniques", conclut le rsum du rapport. La commission accuse la CIA d'avoir menti, non seulement au grand public mais aussi au Congrs et la Maison-Blanche, sur l'efficacit du programme, notamment en affirmant que ces techniques avaient permis de "sauver des vies". Une assertion rpte mardi par la CIA, qui tait prpare la dclassification du rapport et en a rejet immdiatement les conclusions. Le directeur John Brennan a admis que l'agence avait commis des erreurs en utilisant la torture, mais a insist sur le fait que cela avait permis d'empcher d'autres attentats, et de "sauver des vies". Au Congrs, le rapport a t vivement rejet par des chefs rpublicains comme une "rcriture d'vnements historiques".
État d'alerte avance


Fruit de plus de trois ans d'enqute (2009-2012), le rapport de la commission sur un programme vieux de plus d'une dcennie, et arrt dans ses aspects les plus secrets depuis 2006, a relanc un dbat jamais tranch aux États-Unis : la torture aprs le 11 Septembre tait-elle justifie ? Les hommes au pouvoir sous la prsidence de George W. Bush, notamment le vice-prsident Dick Cheney, et d'anciens chefs de la CIA disent assumer et ont multipli les interventions ces derniers jours pour dfendre leurs dcisions. Mais, au-del du dbat, de nombreux rpublicains disent craindre que la transparence ne donne du grain moudre aux "ennemis" de l'Amrique et ne suscite des reprsailles, similaires la priode ayant suivi les rvlations sur les abus dans la prison irakienne d'Abou Ghraib en 2004. Le secrtaire la Dfense Chuck Hagel a demand aux commandants militaires amricains dans le monde de se mettre en "tat d'alerte avance", bien qu'aucune menace spcifique n'ait t identifie.
Avant la publication, Barack Obama s'tait entretenu par tlphone avec le Premier ministre polonais, Ewa Kopacz, pour raffirmer les liens entre les deux pays. La Pologne a vraisemblablement abrit l'une des prisons secrtes de la CIA, bien qu'elle nie officiellement. Aucun pays ayant collabor avec la CIA n'est nomm dans le rapport.
Aprs les attentats du 11 septembre 2001, George W. Bush a secrtement charg la CIA de capturer et d'interroger de hauts responsables d'al-Qaida dans le monde. Au cours des annes suivantes, en secret, l'agence d'espionnage a emprisonn les dtenus de plus grande valeur dans des sites secrets, o ses interrogateurs usaient de mthodes "renforces", hors de toute procdure judiciaire. Quand le secret a t vent, partir de 2005, George W. Bush a ferm les centres de dtention secrets, en 2006, mais le "programme" d'interrogatoire a continu jusqu' l'arrive au pouvoir de Barack Obama en janvier 2009.





Point.fr



 

()


: 1 ( 0 1)
 

le rapport accablant sur les "tortures" de la CIA




11:49 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,