> >

[] [ ]

Et si Daesh loignait les musulmans de l'islam ?

(Tags)
 
Damas fournit des renseignements sur Daesh ... Emir Abdelkader 0 2014-11-29 12:52 PM
Tragdie des chrtiens dIrak, victimes de Daesh Emir Abdelkader 0 2014-11-24 06:41 PM
Soufisme : islam du coeur, coeur de l'islam Emir Abdelkader 0 2014-11-18 11:39 AM
Les criminels de Daesh sapprtent envahir le sud tunisien Emir Abdelkader 0 2014-11-11 06:54 PM
Daesh : Une menace aussi pour lAlgrie Emir Abdelkader 0 2014-08-22 08:44 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-12-11
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Et si Daesh loignait les musulmans de l'islam ?

Et si Daesh loignait les musulmans de l'islam ?






A force de propagande barbare, l'Etat islamique participerait un rejet de l'islam radical, voire de l'islam, dans le monde arabe.

La propagande de Daesh sur internet aura-t-elle l'effet inverse de celui escompt par le mouvement terroriste sur les populations musulmanes ?
De nombreux jeunes ont rejoint l'Etat islamique aux confins de la Syrie et de l'Irak, attirs par la propagande de ce mouvement qui prne l'application stricte de la charia. D'ores et dj, les tribunaux, les coles, et mmes les rues de quelques villes de la rgion, comme Raqqa, vivent au rythme de la loi islamique. D'autres jeunes gens, rests au pays, affirment haut et fort leur soutien inconditionnel Daesh sur les rseaux sociaux et mme, parfois, lors de manifestations.
Pourtant, une dynamique de rejet de ce mouvement est galement apparue ces dernires semaines. Repre par la BBC sur Twitter et mise en avant par l'ditorialiste du "New York Times" Thomas Friedman, une vague de protestation venue de jeunes musulmans de plusieurs pays s'est petit petit rpandue sur la toile fin novembre et dbut dcembre. Sous le hashtag "pourquoi nous refusons l'application de la charia" ces jeunes gens fustigent cette volont de certains et pas seulement de l'Etat islamique de vouloir imposer leur version de l'islam tout un peuple. Un dbat qui, le 24 novembre, date de publication de l'article de la BBC, avait entran la publication de 5.000 tweets en 24 heures, en provenance principalement d'Egypte et d'Arabie Saoudite.
Une vague anti-islamiste ?

Faut-il dcrter partir de cet vnement qu'un large mouvement de contestation anti-islamiste est en train de se rpandre dans le monde arabo-musulman ? Difficile dire. Pour Nadia Oweidat, chercheuse la "New America Foundation" cite par Thomas Friedman, effectivement, "la brutalit de l'Etat islamique exacerbe la question et pousse mme certains musulmans loin de l'islam".
Sur Twitter, quelques utilisateurs de ce hashtag affirment une certaine dfiance vis--vis de l'islam en gnral. Mais la plupart soulignent que le problme n'est pas tant la religion elle-mme que l'interprtation rigoriste de certains qui en est faite.
@Hassan_kamal, qui se prsente comme un assistant parlementaire au Caire, a d'ailleurs profit de l'occasion pour souligner 5 mythes importants propos de la charia :
Alyaa Gad, l'initiatrice du hashtag en question, a elle aussi prcis qu'elle ne s'en prenait pas au dogme mais aux interprtations qui en sont faites. "Je n'ai rien contre la religion () mais refuse son utilisation comme systme politique", a-t-elle soulign auprs de la BBC. "L'Etat islamique s'tend mentalement aussi bien que physiquement" a mis en garde cette Egyptienne qui vit aujourd'hui en Suisse, affirmant avoir simplement fait usage d'une possibilit de s'exprimer qui n'est pas la disposition de ses amis rests au Caire. "Si j'habitais aujourd'hui en Egypte je n'aurais pas la moiti du courage que j'ai aujourd'hui," a-t-elle insist auprs de la BBC.
Pourtant, certains, l'image du journaliste Thomas Friedman, ont vu dans ce mouvement la nouvelle expression d'une monte de l'athisme dans le monde arabe. Un mot utilis habituellement trs prudemment dans ces rgions, comme celui, d'ailleurs, de lacit tellement ces faons de voir sont peu courantes, accuses d'tre des concepts occidentaux et, surtout, provoquent des ractions violentes.
"#CampagnepourdechirerleCoran"

Pour le chercheur sur les questions islamiques Romain Caillet, "il existe bel et bien une certaine dynamique anti-islam dans le monde arabe qui s'exprime, notamment, depuis quelques annes, sur les forums de discussions." Ce mouvement "pourquoi nous refusons l'application de la charia" n'est pas le premier avoir merg sur Twitter. Depuis le dbut de 2014 une "campagne pour dchirer le Coran" s'est rpandue galement sur le rseau de microblogging.
"Cette coordination de publications de messages anti-islam vient d'Arabie Saoudite. Des messages de blasphmes de Coran rdigs en arabe et non en anglais ce qui garantit qu'ils n'manaient pas d'expatris mais bien de locaux revendiquant leur athisme", explique Romain Caillet, lui-mme en poste l'IFPO de Beyrouth. "On a pu galement voir une rponse ces selfies de personnes tenant un message pro-EI La Mecque dans le grand sanctuaire o le texte tait cette fois un message blasphmateur", note aussi l'expert. "Mais ces mouvements n'ont, en fait, pas grand-chose voir avec les exactions de l'Etat islamique", explique Romain Caillet.
Il est la rigueur possible que les gens athes aient trouv, avec la propagande de l'EI, un support l'expression de leur opinion. Mais je ne trouve pas qu'il y ait aujourd'hui de pic de cette expression. C'est davantage un mouvement de fond."

Une dynamique encore peu tudie, comme l'explique le chercheur : " Il y a en fait beaucoup de sorties de l'islam, soient des personnes issues de familles musulmanes, soient des convertis qui renoncent la pratique de l'islam. Je connais des cas. Mais il n'y a tout simplement pas de travail sociologique men sur ces cas."


Cline Lussato




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Et si Daesh loignait les musulmans de l'islam ?




04:04 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,