> >

[] [ ]

Aprs la prise d'otages de Sydney, la solidarit envers les musulmans

(Tags)
 
Qui tait Man Haron Monis, le preneur d'otages de Sydney ? Emir Abdelkader 0 2014-12-16 02:17 PM
Prise d'otages Sydney : ... Emir Abdelkader 0 2014-12-15 12:37 PM
Prise d'otages Sydney :... Emir Abdelkader 0 2014-12-15 12:25 PM
La solidarit de lAlgrie envers la Tunisie est exemplaire Emir Abdelkader 0 2014-05-09 06:42 PM
Prise d'otages en Algrie : 30 otages et 11 islamistes tus Emir Abdelkader 0 2013-01-17 11:50 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-12-16
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,971 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Aprs la prise d'otages de Sydney, la solidarit envers les musulmans

Aprs la prise d'otages de Sydney, la solidarit envers les musulmans






Sur Twitter, les non-musulmans proposent aux musulmans de voyager avec eux dans les transports alors que ces derniers craignent des ractions ngatives.

L'une des gerbes de fleurs dposes mardi aprs la prise d'otages meurtrire de Sydney est accompagne d'un texte qui constitue un dernier adieu aux victimes. Mais c'est aussi un message de solidarit envers la communaut musulmane qui redoute la stigmatisation. "Je vous accompagne", peut-on lire sur le bouquet : c'est le thme d'une campagne lance sur le rseau social Twitter dans laquelle les non-musulmans proposent aux musulmans de voyager avec eux dans les transports publics, l'heure o ces derniers craignent les ractions ngatives de l'opinion.

Ces tmoignages de sympathie soulvent l'espoir que l'Australie, qui s'est construite sur des vagues successives d'immigration, sorte plus unie que dchire de ce drame. La prise d'otages s'est solde par la mort de deux personnes et d'un islamiste radical au pass de violences, prsent galement comme un dsquilibr. Prs d'un mmorial improvis la mmoire des deux otages, Mirella Rigo, submerge par l'motion, fend la foule pour aller embrasser une musulmane et tmoigner de sa solidarit. "Ça vient du fond du coeur. Je suis touche pour ces gens et je crois qu'il faut leur montrer qu'ils ne sont pas responsables" de la tragdie, explique-t-elle. Mariam Veiszadeh, membre d'Islamophobia Register, une organisation qui comptabilise les actes hostiles aux musulmans en Australie, s'est dite mue par la raction de l'homme de la rue.

Un "homme malade"

"La tragdie qui s'est droule hier Sydney a vraiment rassembl les Australiens, quelle que soit leur appartenance ethnique ou religieuse", a-t-elle estim, aprs avoir dpos sa gerbe. "J'espre vraiment que ce sentiment durera le reste de la semaine". Les dirigeants de la communaut musulmane d'Australie, qui est forte d'environ 490.000 personnes, s'emploient contrecarrer l'influence de l'organisation État islamique (EI) en Syrie et en Irak sur une jeunesse dsenchante. Comme dans d'autres pays occidentaux, celle-ci est vise par des campagnes de propagande sophistiques, au travers notamment des rseaux sociaux. Certains ont succomb. D'aprs les estimations, plus de 70 Australiens combattent actuellement dans les rangs jihadistes en Irak et en Syrie.
L'Australie, qui est engage aux cts des États-Unis dans la lutte contre l'EI, avait relev en septembre son niveau d'alerte face la menace terroriste reprsente notamment par les combattants djihadistes australiens de retour d'Irak et de Syrie. Et la suite d'une srie d'oprations destines djouer un complot prsum de djihadistes de l'EI, des mosques avaient t vandalises. Pour tenter de prvenir de nouveaux actes islamophobes, une quarantaine d'organisations musulmanes a condamn avec force la prise d'otages de Sydney avant mme qu'elle ne soit termine. "Ce genre d'acte abject sert juste les objectifs de ceux qui veulent (...) nuire encore davantage l'islam et aux musulmans australiens", ont-elles dit. Les liens ventuels entre l'auteur de la prise d'otages, Man Haron Monis, et l'EI ou tout autre mouvement jihadiste ne sont pas avrs.
Le commissaire en charge de la lutte contre les discriminations, Tim Soutphommasane, s'est dit trs touch par la campagne "Je vous accompagne" (hashtag #illridewithyou), exhortant ses compatriotes ne pas "cder la peur, la haine et la division". La campagne a t lance par Tessa Kum et a dclench une avalanche de soutiens, avec des dizaines de milliers de messages. Celle-ci a expliqu qu'elle avait t inspire par une usagre des transports en commun. "Elle avait fait quelque chose de trs simple. Elle avait vu une musulmane dsempare bord d'un train retirer son niqab. Elle est alle la voir et lui a dit recouvrez-vous la tte, je vais marcher avec vous", a-t-elle dit la radio ABC. Pour l'instant, personne n'a critiqu publiquement la communaut musulmane, en dehors du prsident du parti anti-immigration One Nation du Queensland, Jim Savage. "Dj, on nous dit la tlvision nationale que c'est juste un loup solitaire qui n'a rien voir avec l'islam", a-t-il lanc. D'aprs Neil Fergus, du cabinet Intelligent Risks, seuls 250 musulmans australiens sont dans le collimateur des autorits. "Monis tait clairement dangereux, mais pas parce qu'il avait des liens directs avec l'EI. C'tait un homme malade."



Point.fr
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Aprs la prise d'otages de Sydney, la solidarit envers les musulmans




04:54 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,