> >

[] [ ]

Exclusif : Le camp dEboss hausse le ton

(Tags)
 
La peur change de camp :... Emir Abdelkader 0 2014-08-16 08:43 AM
Les dfections se poursuivent dans le camp de Benflis Emir Abdelkader 0 2014-04-17 06:30 PM
EXCLUSIF Sad Bouteflika ragit la lettre de Hicham Aboud Emir Abdelkader 0 2014-02-11 10:21 AM
Exclusif : Les Frres musulmans montrent leur vrai visage lIMA de Paris Emir Abdelkader 0 2013-10-27 11:48 PM
Exclusif : les Rafale franais n'ont pas survol l'Algrie Emir Abdelkader 0 2013-01-21 10:09 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-12-19
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,943 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Exclusif : Le camp dEboss hausse le ton

Exclusif : Le camp dEboss hausse le ton






Alors que le parquet de Tizi Ouzou na toujours pas donn les rsultats de lenqute sur la mort dAlbert Eboss, la famille du joueur et ses proches dnoncent le rapport dautopsie algrien. Ils ont parl El Watan Week-end.


-Lattaquant de la JSK, dcd le 23 aot dernier la fin dun match contre lUSMA, est-il mort des suites dune blessure cause par un projectile, ou a-t-il t lynch ? Aprs le nouveau rapport dautopsie ralis par un lgiste camerounais, la demande du procureur saisi par la famille, la plus grande confusion entoure les circonstances du dcs de lattaquant. Voici quelques lments pour y voir plus clair. Aujourdhui, est-on en mesure de dire de quoi est mort Eboss ?
Non. Car personne nest daccord. A en croire le rapport dautopsie algrien, le joueur serait dcd des suites dune hmorragie cause par un objet lourd et contondant, selon les termes du procureur. Selon le mdecin lgiste camerounais qui a effectu la seconde autopsie, tout sest jou dans les vestiaires. Selon lui, des hommes ont tent dimmobiliser le joueur en tenant son bras gauche, alors quun autre lui portait des coups ou le frappait avec un couteau sur la clavicule. Ne supportant pas la douleur ressentie, le joueur sagite et se dbote lpaule.
La seule faon de calmer Eboss, fou de rage, tait de lui assner un coup de gourdin ou de matraque sur le crne. Cest le coup mortel qui conduit la triade : embarrure-congestion du cerveau, fracture des os de la base du crne et des premires vertbres cervicales. Mais un technicien de la JSK interrog par lAFP raconte : Il sest croul sous mes yeux, juste lentre du tunnel. Le mdecin a tent de le ranimer, mais na pas russi. Jai aid le placer dans lambulance qui se trouvait sur place. Il nest pas du tout parvenu aux vestiaires. Si les scnarios les plus improbables peuvent tre imagins, cest parce que les autorits algriennes gardent le silence. Le parquet, tenu dinformer les parties concernes (famille du joueur, club, fdration) des dveloppements de lenqute, na toujours rien dit.
-La thse de limmobilisation et du lynchage dveloppe par le lgiste camerounais est-elle crdible ?
Elle est difficilement crdible, car aucune personne, ni aucun tmoin prsent sur les lieux ce moment-l na voqu cette thse. Et cela, mme si le lgiste camerounais dit avoir pris toutes les prcautions allant jusqu liconographie en couleur. Nous savions que les altrations cadavriques jouaient contre nous, mais les radiographies, parlantes, nous ont permis darriver cette conclusion. Comment une telle agression aurait pu tre couverte par les autres joueurs prsents sur place ? Sans que la police ninterpelle des suspects ? Par ailleurs, Albert Eboss tant sorti vivant du terrain, si attaque il y a eu, elle sest droule entre lextrieur et le tunnel des vestiaires.
Ce sas est entour de murs, et personne ne peut, a priori, y accder. Etant donn que le match entre la JSK et lUSMA tait le sommet de la deuxime journe, la prsence policire tait impressionnante, souligne un proche du dossier. Les consignes taient claires : Personne ne doit approcher les officiels du match (arbitres dlgus et joueurs). Par consquent, aucun policier naurait permis quiconque dentraver cette rgle. Du coup, la thse du lynchage tombe leau. Comble du comble : la thse dun dirigeant de la JSK qui, dans une dclaration lAFP, explique que le meilleur buteur du championnat sest croul lentre du tunnel ne tient pas non plus. Cela laisse sous-entendre quil aurait t bless sur le terrain. Or, sur une vido publie sur le Net, on voit Eboss entrer dans le tunnel en marchant.
-Peut-on imaginer que les accusations du camp Eboss soient uniquement motives par largent ?
Cette thse prend du crdit de jour en jour. Dautant quAndr Eboss Bojongo a rvl mi-dcembre que la JSK navait vers aucun centime des salaires dus sa famille depuis quatre mois. Nous avons appris que le club et la Ligue professionnelle algrienne sengageaient verser de largent. Voil quatre mois que mon fils est mort et la famille na rien reu. La Fdration algrienne de football et la Ligue avaient promis de verser 100 000 dollars. Le prsident de la JSK, Mohand Chrif Hannachi, a voqu des problmes de procdures, mais sur la Radio de Tizi Ouzou, il sest engag tenir ses engagements jusqu la fin, et a rappel que le club avait donn 15 000 euros pour les funrailles.
-Pourquoi tant de contradictions entre les deux autopsies ?
Il est impossible de mentir sur une autopsie. Parce quelles ont t faites par deux parties ayant des intrts diffrents. Pour le docteur Andr Moune, qui estime que la mort de ce joueur tranger devait tre conduite au pnal, lAlgrie aurait prfr touffer laffaire de peur des rpercussions. A la diffrence de la partie algrienne, notre dmarche est scientifique, dmonstrative et claire. Elle nest oriente que vers la recherche de la vrit et son triomphe, explique-t-il. Le ministre des Sports sest refus tout commentaire.

Ils ont dit :

Mohamed Tahmi, ministre des Sports : Il faut attendre le rapport final de la justice algrienne pour pouvoir sexprimer clairement sur laffaire qui a cot la vie lattaquant camerounais de la JS Kabylie, Albert Eboss. Nous navons aucun commentaire faire sur la mort dAlbert Eboss. Le dossier est actuellement entre les mains de la justice algrienne. Tout ce qui est rapport ici et l ne sont finalement que des articles de presse.
-Le ministre de la Justice, garde des Sceaux, Tayeb Louh, a annonc hier louverture dune enqute judiciaire sur la mort du joueur de la JSK, le Camerounais Albert Eboss, sur ordre du ministre public qui a achev lenqute prliminaire sur cette affaire. En marge dune sance plnire lAPN, le ministre a indiqu en rponse une question sur le cours de laffaire du dcs du joueur camerounais Eboss que lenqute prliminaire ordonne par le ministre public a t acheve et maintenant une information judiciaire sera ouverte. Le juge dinstruction engagera une enqute contre tout individu suspect dans le crime ou toute autre personne stant rendue coupable de manquement dans sa mission. Selon une source proche du dossier cite par lAFP, lenqute ne progresse pas. (APS et AFP)


Ruben Billap. Avocat camerounais : "Nous allons dposer une plainte contre la JSK"

Suite la premire autopsie effectue en Algrie, nous avons seulement reu un document qui faisait office de certificat de dcs. Sur ce document, il est mentionn que le joueur Albert Eboss Bodjongo est dcd de mort irrversible, mais dune cause indtermine. On a le sentiment que certains lments ont t dissimuls, cest pourquoi nous avons sollicit une seconde autopsie pour connatre les causes relles de sa mort. Celle-ci a t pratique au Cameroun et a rvl que le joueur a t bel et bien assassin. Aprs cela, on a sollicit les autorits politiques et sportives du pays. Nous avons voulu coordonner notre action avec des responsables camerounaises afin de faire bouger les autorits et la justice algrienne. Face au silence qui dure depuis trois mois, il fallait donc alerter les mdias. On va attendre un peu. Mais sil ny pas de raction dAlger, nous allons dposer une plainte au parquet de Tizi Ouzou et une autre plainte auprs de la FIFA contre laJSK, qui tait son club employeur.

Andr Moune. Mdecin lgiste camerounais : "Le rapport dautopsie algrien a t sign par des rsidents !"

Cette affaire pourrait causer, en plus des poursuites au pnal, des problmes diplomatiques immenses avec linternationalisation du football. Je pense que cest la raison pour laquelle lAlgrie a prfr passer cette affaire sous silence. Conscients des enjeux lis cette affaire, nous avons fait en sorte de nous rapprocher le plus de la vrit, avec des preuves lappui. La reprsentation diplomatique algrienne a reu mon rapport il y a trois mois. Alors pourquoi cette absence de raction ? Mes rsultats dmentent compltement la thse de la mort naturelle dfinitive, irrversible et irrmdiable tablie par le lgiste algrien dont les rsultats de son rapport nous taient parvenus que rcemment ! De plus, le rapport dautopsie algrien na pas t sign par un patron de la spcialit, mais plutt par un collectif de rsidents sans quaucun nom napparaisse ! Aucune juridiction srieuse ne peut le prendre en compte.

Bojongo Eboss. Pre dAlbert Eboss : "Les autorits algriennes ont voulu maquiller le meurtre de mon fils"

Ne sachant pas la vrit sur les circonstances de sa mort, nous navons pas pu faire notre deuil. Le 26 aot dernier, le corps de mon fils a t rapatri au Cameroun. Sur lui, on voyait clairement que du sang tait aussi sorti de ses oreilles. Puisquaucun rapport dautopsie na t envoy, jai contact le procureur gnral qui a ordonn une autopsie. Par la suite, nous avons su que lautopsie algrienne concluait un dcs des suites dune blessure cause par un projectile. Mais dites-moi, un projectile peut-il casser une paule ? Jen doute. Cest la sortie du rapport tabli par le docteur Andr Moune que mes doutes se sont confirms. Il sagit dun meurtre orchestr Un assassinat ! Les autorits algriennes ont voulu maquiller le meurtre de mon fils. Aussi douloureuse quelle soit, cette rvlation ma curieusement libr dun poids norme, car la vrit va bientt tre dvoile. Aujourdhui, je compte dposer une plainte contre X, car je souhaite quun tel drame ne se reproduise plus jamais.

Sofia Ouahib




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Exclusif : Le camp dEboss hausse le ton




02:36 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,