> >

[] [ ]

Bji Cad Essebsi prsident de la 2e Rpublique tunisienne

(Tags)
 
Tunisie : Bji Cad Essebsi... Emir Abdelkader 0 2014-12-23 02:19 PM
Bji Cad Essebsi dans la peau du vainqueur Emir Abdelkader 0 2014-12-21 02:04 PM
Bji Cad Essebsi gagne des points Emir Abdelkader 0 2014-12-20 02:46 PM
Bji CaÏd Essebsi invite M.Marzouki quitter... Emir Abdelkader 0 2014-10-30 06:26 PM
Je ne voudrais pas prendre la place de Bji Cad Essebsi Emir Abdelkader 0 2014-10-28 01:52 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-12-23
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Bji Cad Essebsi prsident de la 2e Rpublique tunisienne

Bji Cad Essebsi prsident de la 2e Rpublique tunisienne








Avec llection de Bji Cad Essebsi la prsidence de la Rpublique, aprs celle du Parlement, la Tunisie tourne la page politique
de la transition et se penche sur son aspect socioconomique. Quels dfis attendent le nouveau pouvoir ?




Deux tours de scrutins ont t ncessaires, les 23 novembre et 21 dcembre, pour consacrer Bji Cad Essebsi (BCE) comme prsident de la deuxime Rpublique en Tunisie. Laquelle victoire survient aprs lobtention, le 26 octobre, par son parti, Nidaa Tounes, de la majorit relative au sein de lAssemble des reprsentants du peuple.La fin de la transition concide, donc, avec le dpart des islamistes dEnnahdha du pouvoir et linstallation de Nidaa Tounes comme pivot de la scne politique.
Malgr les 11 points sparant Bji Cad Essebsi de Moncef Marzouki lors du 2e tour de llection (55,68% - 44,32%), la victoire de Bji na pas t facile obtenir, en raison de lengagement effectif des sympathisants des islamistes dEnnahdha dans le soutien de Marzouki.
Pourtant, Rached Ghannouchi sest dclar officiellement pour la neutralit des islamistes dans la course Carthage, alors que la majorit des autres partis politiques a soutenu Bji Cad Essebsi. Les 44% des suffrages obtenus par Marzouki traduisent limportance de la bipolarisation en Tunisie, souligne, Hachemi Troudi, directeur de rdaction du quotidien arabophone Al Maghreb.

Le temps des alliances
Les scrutins sont certes finis. Mais les tracas politiques se poursuivent avec, comme premier dfi, la formation du prochain gouvernement. En effet, Nidaa Tounes se trouve face deux obstacles. Dune part, il ne dispose que de 89 siges sur les 217 qui forment lAssemble des reprsentants du peuple et a donc besoin dalliances pour former un gouvernement stable, surtout que le pays fait face de grandes difficults conomiques.
Dautre part, la direction de Nidaa Tounes a promis, pendant la campagne lectorale, de ne pas sallier aux islamistes dEnnahdha pour gouverner le pays.Bji est appel tenir sa promesse parce quun pareil changement de cap a cot un KO lectoral pour Ettakattol de lex-prsident de lAssemble nationale constituante, Mustapha Ben Jafar, qui na obtenu aucun sige dans le scrutin lgislatif, alors quil en avait obtenu 20 lors des lections du 23 octobre 2011. Entre-temps, Ettakattol avait fait alliance avec Ennahdha au sein de la troka et cest ce qui a caus sa perte, explique Nji Jalloul, le dirigeant de Nidaa Tounes, qui attire lattention sur les risques dune telle manuvre politique.
Mais, Bji a aussi besoin du soutien dEnnahdha au prochain gouvernement pour garantir la stabilit de la transition, surtout que lon aborde le volet socioconomique, remarque le prsident de lUnion patriotique libre, Slim Riahi. La Tunisie a besoin dun gouvernement dunion nationale pour calmer les inquitudes des investisseurs sur la stabilit politique du pays et cela nest possible quen associant Ennahdha au pouvoir, mme si les islamistes ne sont pas dans le gouvernement, ajoute-t-il. Les choses ne sont donc pas faciles, conclut Nji Jalloul.
Les dfis daujourdhui et de demain
Les Tunisiens ont russi le gage de finaliser la transition dmocratique dans un environnement gopolitique trs instable, auquel il faut ajouter la crise conomique en Europe, premier partenaire de la Tunisie. Ce contexte a compliqu davantage les tches des divers gouvernements ayant dirig le pays depuis la chute de Ben Ali.
Du coup, point dvolution sur le terrain socioconomique, comme le constate le politologue Hamadi Redissi. La dsillusion commence gagner les jeunes, dont la rvolte a t derrire la chute de Ben Ali. Mais, comme ils se sont soulevs pour lemploi et contre la pauvret et la marginalisation, le prochain gouvernement est appel rsoudre ces problmatiques, explique-t-il.

De son ct, le dirigeant dAl Massar, Samir Taeb, considre que le dfi socioconomique est certes important. Mais, pour le raliser, il faut passer par la stabilisation du pays et le rtablissement de lautorit de lEtat.
Pour cet ex-membre de lAssemble nationale constituante, la question scuritaire est la premire priorit car sa rsolution permettra la reprise conomique.La Tunisie a donc russi un premier pari. Mais, il lui reste plein de dfis relever pour accomplir souhait sa transition.

BCE, hritier de Bourguiba
Bji Cad Essebsi, 88 ans, vainqueur de la prsidentielle de dimanche, est un homme politique et avocat tunisien dont la carrire a marqu un nouveau tournant au lendemain de la rvolution de 2011 et qui a russi simposer comme un acteur incontournable de la scne politique tunisienne. N le 29 novembre 1926 Sidi Bou Sad dans une famille tunisoise, Essebsi a occup les postes de ministre de lIntrieur, de la Dfense et des Affaires trangres sous le premier prsident tunisien Habib Bourguiba.
Aprs le 7 novembre 1987 et larrive de Zine El Abidine Ben Ali au pouvoir, il occupe le poste de prsident de lAssemble entre mars 1990 et octobre 1991, avant de quitter le paysage politique pour prs de 20 ans.

Il reviendra sur le devant de la scne la faveur de la rvolution qui a renvers Ben Ali en janvier 2011. Il est appel la rescousse par le prsident provisoire Foued Mbaza aprs la fuite de Ben Ali et lchec de Mohamed Ghannouchi, alors Premier ministre, de tenir le pays.
Essebsi avait une seule mission et elle sera russie, de lavis unanime des observateurs et hommes politiques : stabiliser le pays et le mener bon port pour organiser des lections rellement dmocratiques en vue dlire une Assemble constituante. Son parti Nidaa Tounes, une formation htroclite qui a attir des hommes daffaires, des intellectuels, des syndicalistes et des militants de gauche, mais aussi des proches de lancien rgime, a remport les lections lgislatives du 26 octobre devant le parti Ennahdha. Il a t nomm Premier ministre provisoire en fvrier 2011.

Entre fvrier et dcembre 2011, le nouveau Premier ministre sera reu par les Prsidents des plus grandes puissances rgionales et mondiales. Partout dans le monde, on attribue ce vtran de la vie politique tunisienne le succs de la rvolution tunisienne.
Ce pre de quatre enfants se rclame de la pense de Bourguiba quil qualifie de visionnaire et fondateur de lEtat moderne.
Cr il y a seulement deux ans, Nidaa Tounes sest rapidement impos sur la scne politique comme le principal adversaire dEnnahdha. Le parti a dailleurs ax sa campagne pour les lgislatives sur lopposition aux islamistes, martelant tout au long de ses meetings quEnnahdha avait ramen la Tunisie en arrire.




Marzouki flicite Essebsi pour sa victoire

Le prsident tunisien Moncef Marzouki a reconnu sa dfaite la prsidentielle et flicit le vainqueur Bji Cad Essebsi, a annonc hier son directeur de campagne Adnne Mancer sur sa page facebook officielle. Moncef Marzouki a flicit tout lheure M. Bji Cad Essebsi pour sa victoire llection prsidentielle, crit lhomme de confiance du chef de lEtat sortant. Lex-Premier ministre tunisien Bji Cad Essebsi, 88 ans, a remport la prsidentielle de dimanche avec 55,68% des voix, devanant Moncef Marzouki qui a runi 44,32% des suffrages. Il sapprte diriger la Tunisie aprs quatre annes de transition mouvemente la suite de la rvolution de janvier 2011.


( A. Z.)


Mourad Sellami




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Bji Cad Essebsi prsident de la 2e Rpublique tunisienne




11:29 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,