> >

[] [ ]

La facture sera lourde pour les citoyens

(Tags)
 
Mahmoud Abbas sera reu pour la premire fois par Bouteflika Emir Abdelkader 0 2014-12-20 11:37 PM
l'Etat islamique tire " l'artillerie lourde" ... Emir Abdelkader 0 2014-10-28 11:06 AM
En Egypte, personne ne sera emprisonn pour ses ides Emir Abdelkader 0 2014-05-21 03:44 PM
Dans chaque wilaya un cadre sera charg des dmarches des citoyens ns ltranger Emir Abdelkader 0 2013-11-10 02:36 PM
La ville dAlger sera restitue aux citoyens Emir Abdelkader 0 2013-04-09 02:56 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-12-28
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool La facture sera lourde pour les citoyens

Mesures daustrit : La facture sera lourde pour les citoyens






Une crise qui appelle laustrit. Aprs des annes dopulence et de gabegie ostentatoire, lAlgrie est rattrape par la dche et le temps des vaches maigres. Cest un fait ! Et lavenir reste encore incertain.


Cette situation oblige le gouvernement passer, sans attendre, aux coupes budgtaires, tout en grant la situation au jour le jour. En effet, lExcutif est rduit, subitement, scruter les marchs internationaux des hydrocarbures, unique source de recette du pays, dans un climat de grisaille qui commence noircir tous les horizons. Nous allons valuer la situation chaque trois mois, assurait, mercredi dernier, le Premier ministre, Abdelmalek Sellal. Le gouvernement, entre-temps, est dj pass laction en lanant les premires mesures visant raliser des conomies sur les dpenses du fonctionnement de lEtat.
Des dcisions radicales ont t annonces, ds jeudi dernier, travers une instruction adresse par Abdelmalek Sellal aux membres de son gouvernement, aux walis et aux directeurs gnraux de la Fonction publique. Mais qui paiera la facture de cette politique daustrit ? Le premier responsable du gouvernement tente danticiper sur la rponse en assurant que les transferts sociaux et les subventions des produits alimentaires de base seront maintenus. Jusqu quand ? LExcutif reste vague sur ce sujet et refuse dtre plus clair sur sa politique sociale. Il est hors de question dabandonner la politique sociale de lEtat, pour linstant, prcise le ministre du Commerce, Amara Benyouns, dans une interview accorde hier au journal lectronique, TSA.
Cette dclaration intrigue. Amara Benyouns laisse entendre, en effet, quil est possible dabandonner cette politique sociale qui permet au pouvoir dacheter, jusque-l, la paix sociale. Cela laisse penser aussi quil y a beaucoup de non-dits dans les dcisions annonces par le gouvernement. Il est vrai que la dernire circulaire du Premier ministre nvoque pas explicitement le licenciement en masse des fonctionnaires, le gel des salaires, la fermeture des entreprises mais les souvenirs de lajustement structurel sont toujours intacts et les horizons commencent dj sassombrir pour le citoyen. Comme durant les annes 1990, le citoyen est aussi appel subir les consquences dune politique conomique hasardeuse qui aura dur plus de 15 ans. Dailleurs, une prparation psychologique de lopinion commence. Abdelmalek Sellal lappelle faire de 2015 une anne de la solidarit.
Cela signifie que les citoyens, notamment les fonctionnaires, doivent aussi assumer une part des effets de la crise. Le gel des recrutements dans la Fonction publique, principal employeur en Algrie avec prs de 2 millions de salaris, et le blocage de toute augmentation des salaires sont, effectivement, les premires consquences directes des coupes budgtaires dcides. Cest dj la fin de lespoir pour des milliers de jeunes qui sortiront des universits durant les prochaines annes. Limpact de la crise sera, sans nul doute, concrtis par une ventuelle suppression des subventions sur les produits de base, llectricit et de leau. La crise pourrait tre ressentie aussi aprs une rvision la hausse des prix des carburants et laugmentation, qui nest pas carter, des impts et des taxes. Dans ce cas, ce sont encore les citoyens qui paieront les cots

Madjid Makedhi




 

()


: 1 ( 0 1)
 

La facture sera lourde pour les citoyens




10:48 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,