> >

[] [ ]

Si les recettes ptrolires ont diminu : Notre sous-sol est riche

(Tags)
 
Mohammed VI, un riche mendiant pris la main dans le sac Emir Abdelkader 0 2014-12-07 01:50 PM
M6 plus riche roi dAfrique Emir Abdelkader 0 2014-06-07 07:12 AM
Mohammed VI est le roi le plus riche dAfrique Emir Abdelkader 0 2014-06-05 04:20 PM
Une cinquantaine de compagnies ptrolires prsentes Alger Emir Abdelkader 0 2014-03-03 11:37 PM
Le riche abou khaled | french Forum 3 2012-03-23 07:22 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-12-29
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Si les recettes ptrolires ont diminu : Notre sous-sol est riche

Hydrocarbures, Si les recettes ptrolires ont diminu : Notre sous-sol est riche






Entame en juin dernier, la chute des cours du ptrole a fait perdre lAlgrie 2 milliards de dollars. Si pour lanne 2015 personne ne peut prdire ce que sera le march ptrolier, il y a dans cette ambiance de dprime une certitude : nos rserves en hydrocarbures ont, elles, sensiblement augment, grce aux efforts dexploration.
Ce constat a t fait hier samedi par le ministre de lEnergie lors dun point de presse In Salah (Tamanrasset). A la fin dcembre 2014, le niveau des rserves dhydrocarbures du pays est nettement suprieur celui atteint en 1971, a dclar Youcef Yousfi. Et dajouter : Ce qui a t dcouvert est suprieur toute la production cumule depuis prs dun demi-sicle.
Cest une performance quil convient de mettre en exergue, a-t-il soutenu. Pour tayer ses propos M. Yousfi a avanc quelques chiffres. Le ministre a fait tat dun rebond de la production des hydrocarbures en 2014, aprs un recul enregistr durant ces dernires annes, ajoutant que ce redressement de la production devrait se maintenir jusqu 2019 grce lacclration du dveloppement et de lexploitation de 100 nouveaux gisements.
Nous ne sommes pas dans le cas de nombreux pays dont les rserves diminuent et la production recule, a-t-il rassur. M. Yousfi a indiqu propos de la chute des prix du ptrole que les recettes ptrolires devraient atteindre les 60 milliards (mds) de dollars la fin de lanne. Jusquici, nous avons ralis presque 60 mds de dollars dexportations et nous allons probablement terminer lanne 2014 avec 60 mds de dollars, soit une baisse de 2 milliards de dollars par rapport lanne dernire, a dclar M Yousfi.
Si en 2014, lAlgrie a prserv le niveau de ses revenus ptroliers malgr la chute des cours du brut en juin dernier, pour lanne 2015, personne ne peut prdire quel serait le niveau des recettes ptrolires dans le futur, a fait remarquer le ministre. Les prix du gaz naturel vont srement subir leffet de la baisse des cours du ptrole, puisquils sont indexs sur ceux du brut. De ce fait, M. Yousfi, prvoit des consquences dfavorables de cette baisse sur les pays gaziers o de grands projets risquent dtre reports ou carrment annuls pour manque de financement.
Pour le ministre, lOrganisation des pays exportateurs de ptrole (Opep) doit baisser sa production pour corriger les dsquilibres du march ptrolier, a-t-il indiqu. M. Yousfi a expliqu que lAlgrie ne partageait pas la position des gros producteurs au sein de lorganisation, selon laquelle lOpep doit cesser dintervenir pour rguler le march et de le laisser se stabiliser de lui-mme.
Ce nest pas notre avis. Pour nous lOpep doit intervenir pour corriger les dsquilibres, en procdant une coupe de sa production afin de faire remonter les prix et de dfendre les revenus de ses pays membres, a-t-il indiqu. Sans les nommer, le ministre a expliqu que ces gros producteurs ont adopt cette position de crainte de voir les pays non membres de lorganisation monter en puissance grce une explosion de la production de ptrole de schiste.
Selon lui, ces gros producteurs ont dfendu leur position par le fait que les baisses opres par lorganisation par le pass ont toujours profit aux pays non membres de lOpep qui gagnaient des parts de march supplmentaires leurs dpens. Ces pays voquent galement la monte du ptrole de schiste amricain qui a rafl dimportantes parts de march lorsque les prix taient levs, a encore expliqu le ministre.


S. L.
Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source



 

()


: 1 ( 0 1)
 

Si les recettes ptrolires ont diminu : Notre sous-sol est riche




03:00 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,