> >

[] [ ]

2014 : le monde arabe entre Daech et lchec consomm du printemps arabe (IV)

(Tags)
 
Bahren, le Printemps arabe oubli Emir Abdelkader 0 2014-12-08 12:41 AM
Alger enterre le printemps arabe Emir Abdelkader 0 2014-04-21 06:16 PM
Printemps arabe: lchec de la dmocratie en Orient? Emir Abdelkader 0 2013-07-11 06:57 PM
Le Printemps de la maldiction arabe Emir Abdelkader 0 2013-05-22 12:06 AM
Printemps arabe : la dsillusion Emir Abdelkader 0 2012-12-03 05:45 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2014-12-30
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,954 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool 2014 : le monde arabe entre Daech et lchec consomm du printemps arabe (IV)

2014 : le monde arabe entre Daech et lchec consomm du printemps arabe (IV)




Lanne 2014 dans le monde arabe aura t domine par une recrudescence sans prcdent des actes terroristes attribus lorganisation de lEtat islamique en Irak et en Syrie (Daech), hyper-mdiatiss en Occident travers des images de crimes atroces qui ont fait le tour de la plante. Il nen demeure pas moins que cette focalisation internationale va trs rapidement servir dalibi pour des oprations militaires dcides par Washington et ses allis de lOtan contre des positions cibles de lorganisation terroriste dans les provinces irakiennes et syriennes, mais aussi pour justifier le durcissement des dispositifs scuritaires en vigueur dans les pays occidentaux. Mais tous les observateurs saccordent dire que les raids ariens nont pas russi laminer ce rseau ni circonscrire les menaces qui psent sur les pays du voisinage. Cela se passe au moment o larme syrienne continue combattre un conglomrat de groupes arms, dont ce mme Daech, mais sans la moindre coordination avec les forces de lOtan qui, paradoxalement, nont jamais cess leur soutien la rbellion dans ce pays, o le nombre de victimes a franchi le seuil symbolique de 200 000 tandis que celui des rfugis dpasse trois millions, daprs les dernires statistiques. Alors que la guerre entre dans sa cinquime anne. Devant limpasse et le retrait tactique des capitales occidentales, le processus de dialogue vient dtre timidement relanc par Moscou, mais les forces en prsence parient de moins en moins sur une solution politique et ngocie au conflit. Mme en Irak, les forces gouvernementales, aides par Washington, peinent endiguer lavance des phalanges de Daech qui occupent aujourdhui une bonne partie du nord du pays. En reprsailles aux frappes ariennes menes par larme amricaine et ses allis, lorganisation islamiste a annonc cette anne lexcution de plusieurs otages occidentaux, dont le journaliste amricain James Folley, le 19 aot, et lhumanitaire britannique Alain Henning, le 4 octobre. Lexcution, en Algrie, dun otage franais, Herv Gourdel, une semaine plus tt, semble sinscrire dans la mme logique de guerre psychologique.
Les islamistes sur la dfensive
Paralllement cette monte fulgurante de lorganisation de lEtat Islamique et aux dangers qui menacent la stabilit de nombreux pays de la rgion, on assiste depuis une anne un puissant mouvement agissant telle une lame de fond, remettant peu peu en cause les rvolutions dites du printemps arabe. De lEgypte la Tunisie, en passant par la Libye, les promoteurs de ces insurrections cdent de plus en plus aux forces modres. Le cas de la Tunisie est plus illustratif de cette volont de saffranchir des partis islamistes qui se sont empars du pouvoir. La dfaite dEnnahda aux lections lgislatives, puis celle de son protg, lancien prsident Moncef Mazrouki, la prsidentielle du 21 novembre, sonnent la fin dune aventure. En Libye, les forces hostiles lhgmonie islamiste, regroupes autour du gnral Khalifa Haftar, se montrent dtermines enrayer les milices armes, au moment o ce pays continue fonctionner avec deux gouvernements et deux parlements irrconciliables. Les efforts dploys ces derniers mois par lAlgrie pour asseoir un climat de dialogue dans ce pays sont bien accueillis par les protagonistes, mais les multiples ingrences qatarie, saoudienne et franaise ne sont pas pour favoriser une issue pacifique la crise.
Lintifada comme seule alternative
Ces ingrences sont galement lorigine de la paralysie qui frappe la Ligue arabe dsormais soumise exclusivement aux influences des riches mirats du Golfe. Une chose qui sest une nouvelle fois vrifie lors de son sommet du 23 mars au Kowet, o les dirigeants arabes, tout en prtendant dcider du destin arabe commun, ont t incapables de trancher sur les principales questions qui occupent lopinion arabe, en tte desquelles figure la question palestinienne. Alors que le processus de paix au Proche-Orient est de nouveau dans limpasse, aprs les dernires exactions menes par larme isralienne en Cisjordanie, o le ministre palestinien charg des affaires de colonisation a t tu, les Israliens redoutent une nouvelle intifada. Mahmoud Abbas lui-mme, en visite en Algrie ces derniers jours, na pas cach sa dsillusion, en menaant de cesser toute relation avec lennemi, y compris la coordination scuritaire, si le projet de rsolution soumis au Conseil de scurit pour larrt de la colonisation, prvu ce mercredi, ntait pas adopt. Ce nest sans doute pas un hasard si le prsident palestinien a choisi de lancer cet avertissement en terre algrienne.


R. Mahmoudi



 

()


: 1 ( 0 1)
 

2014 : le monde arabe entre Daech et lchec consomm du printemps arabe (IV)




12:29 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,