> >

[] [ ]

Ministres, opposants et acteurs sociaux parlent de 2014 ...

(Tags)
 
ces imposteurs qui parlent au nom du DRS... Emir Abdelkader 0 2014-08-23 12:18 PM
Les diffrents acteurs de la crise malienne Alger pour enterrer la hache de guerre ? Emir Abdelkader 0 2014-07-17 08:49 AM
Ministres et hommes politiques parlent du Mondial et des chances de lAlgrie Emir Abdelkader 0 2014-06-12 11:24 PM
Pour les acteurs politiques, le prsident a sciemment attendu le dernier moment Emir Abdelkader 0 2014-01-18 02:15 PM
Des experts en parlent : y a-t-il une fatalit de la violence ? Emir Abdelkader 0 2013-10-19 02:54 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-01-02
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Ministres, opposants et acteurs sociaux parlent de 2014 ...

Ministres, opposants et acteurs sociaux


parlent de 2014 et des perspectives de 2015




Les membres du gouvernement notent une avance dans les rformes et considrent lanne qui sachve comme globalement positive alors que des acteurs sociaux voquent un retour en arrire et la perte de certains droits. TSA a recueilli leurs ractions.
Abdelmadjid Teboune, ministre de lHabitat, se veut rassurant etindique quaucun projet initi par lEtat ne fera lobjet de blocage. Le programme quinquennal qui comporte 1,6 millions de logements est effectif 97%. Nous avons au jour daujourdhui rceptionn 321 000 units. Nous poursuivons sur cette lance le premier trimestre de lanne 2015 durant lequel on rceptionnera des quotas importants de logements. Le Prsident est affirmatif, aucun projet de logement ne sera bloqu. LEtat ne fera pas marche arrire, on respectera nos engagements et on mobilisera les moyens de notre politique.


Hamid Grine, ministre de la Communication : 2014 a t le point de dpart dun projet de renouveau du secteur de la communication. Il revient essentiellement sur la rglementation de la presse : Nous avons travaill la mise en uvre de larsenal lgislatif et rglementaire inhrent la loi organique relative linformation . Dans ce domaine, le gouvernement a entrepris plusieurs actions qui ont consist encadrer, dvelopper et dynamiser les mdias afin de professionnaliser le secteur, selon lui. Il parle des avances concernant les professionnels : Dans le cadre du processus de professionnalisation de la presse, nous avons install la commission provisoire de la carte de journaliste professionnel et install le prsident de lAutorit de lAudiovisuel. Nous avons effectu de nombreuses visites de proximit travers le pays pour identifier les carences, lever les obstacles et trouver les voies et moyens de dvelopper le secteur. Nous avons approch la radio comme un instrument primordial dans la communication de proximit, dans la promotion du dveloppement et de la culture locale, et avons entrevu de dynamiser le rle de ce mdia dans la valorisation et lexportation de limage de notre pays, cela surtout dans les zones frontalires.

Abdelkader Khomri, ministre de la Jeunesse donne ses impressions sans plus de dtails: Lanne a t globalement bonne pour lAlgrie selon les indicateurs socio-conomiques. Sur le plan politique aussi, les choses voluent dans le bon sens. De grands consensus se mettent en place autour de grandes questions notamment la prservation de la paix et de lAlgrie. Pour les jeunes, les choses se mettent en place .


Pour lopposition et les acteurs sociaux 2014 fut lanne des occasions rates
Abderrezak Mokri, prsident du MSP : Cest une anne plein dvnements importants qui auront des consquences importantes sur lavenir du pays. Il sagit notamment du quatrime mandat, de la chute du prix du ptrole et des grands scandales, les guerres internes au sein du pouvoir. Il ne faut pas oublier ce qui se passe au sud notamment Ghardaa. Le bilan est ngatif parce que cest lanne des grandes incertitudes. Pour 2015, on se prpare avoir des approches politiques afin de rpondre ces incertitudes .

Ali Benflis, ancien chef du gouvernement et candidat aux lections prsidentielles de 2014 parle dun rendez-vous manqu avec le changement dmocratique : 2014 aura t lanne des rendez-vous manqus, mais aussi celles des perspectives prometteuses. Les lections prsidentielles auraient pu tre le temps fort de ce changement. Elles nauront malheureusement servi qu la reconduction dune vacance du pouvoir [] qu perptuer limmobilisme et la rgression . Benflis voque des comportements qui appartiennent une re rvolue et dplore les impasses politiques, conomiques et sociales .
Loptimisme reprend, nanmoins, le dessus : Lanne 2014, naura pas t que cela. Elle a ouvert pour notre pays des perspectives prometteuses, je veux parler de lalternative dmocratique que porte dsormais une opposition nationale unifie. Cette alternative a maintenant un poids, elle bnficie dune coute attentive de la part de nos concitoyens. Elle a incontestablement gagn en crdibilit et en adhsion. La situation de crise globale, laquelle notre pays est confront ne peut plus durer indfiniment, sans mettre en pril lintgrit mme de lEtat national . Lex-candidat conclut en esprant que lanne qui vient sera celle de la grande dcantation dmocratique que le peuple algrien attend .

Toujours dans lopposition, Abdellah Djaballah, prsident du parti El Adala, pense que lanne a t marque incontestablement par la confrontation entre un pouvoir qui veut maintenir son rgne par tous les moyens et une opposition qui aspire une alternance dmocratique . Djaballah compte sur la Coordination nationale pour les liberts et la transition dmocratique afin de mener bien ce projet en 2015. Il revient aussi sur la situation conomique du pays : On sattend une anne 2015 difficile. Le pouvoir na plus les moyens dacheter la paix sociale. La chute des cours de ptrole, la dvaluation du dinar obligera le gouvernement mettre une parenthse sur certains engagements, ce qui pourrait alimenter des troubles sociaux .

Bilan mitig pour Farouk Ksentini, prsident de la Commission nationale consultative pour la promotion et la protection des droits de lhomme : Sur le plan des droits de lhomme, 2014 fut une anne moyenne qui na pas connu des dcisions remarquables. A la CNCPPDH, nous ne sommes ni satisfaits ni totalement mcontents. Les autorits ont eu une dmarche frileuse et pas assez efficace en ce qui concerne, entre autre, les liberts individuelles, et celles de la presse. Esperons que pour lanne 2015, la dmarche sera plus audacieuse, travers notamment la rvision du code de procdure pnale en apportant des solutions tous les excs enregistrs, notamment pour la dtention provisoire.

Un avis partag par Saleh Debouz, prsident de la LADDH pour qui2014 aurait pu marquer un tournant : Nous avons laiss passer des occasions pour redresser certaines choses. Des lois dont celle des associations promulgues en 2012 sont rentres en application au cours de cette anne. On a commenc voir leurs effets. Le pouvoir a abrog ltat durgence et la remplac par des lois restrictives dans tous les domaines. Nous avons perdu beaucoup de choses quon avait acquises aprs 1988 .

Saida Benhabils, prsidente du croissant rouge algrien regrette la situation prcaire de la rgion aprs les troubles politiques de ces dernires annes : Je suis sidre par les consquences des calculs politiciens, conomiques et scuritaires des puissances mondiales sur la situation humanitaire dans la rgion. Nous sommes en train de grer les consquences dramatiques des guerres dclenches en Lybie et au Mali. Jespre quen 2015, les responsables politiques seront plus sages, je fais rfrence ceux qui ont avantag le recours la violence et lintervention militaire pour rsoudre des conflits internes. En Algrie, on peut sestimer heureux, parce quil ne faut pas perdre desprit que notre pays fut la cible dune campagne de dstabilisation. Loccasion pour moi de rendre hommage au peuple et aux responsables qui ont su faire face au grand sisme qui a secou la rgion .



TSA-Algrie | Tout sur l'Algrie




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Ministres, opposants et acteurs sociaux parlent de 2014 ...




04:20 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,