> >

[] [ ]

Attaque contre "Charlie Hebdo": au moins 12 morts, dont Charb et Cabu

(Tags)
 
"Charlie Hebdo" victime d'une attaque l'arme automatique... Emir Abdelkader 0 2015-01-07 02:24 PM
EN DIRECT. "Charlie Hebdo" victime d'une attaque l'arme automatique Emir Abdelkader 0 2015-01-07 01:28 PM
Boko Haram attaque une cole Kano, au moins 13 morts Emir Abdelkader 0 2014-09-18 02:29 PM
Irak : au moins 60 morts dans une attaque contre un convoi de prisonniers Emir Abdelkader 0 2014-07-24 12:26 PM
Nigeria: 38 morts dans une attaque islamiste contre un village Emir Abdelkader 0 2014-07-15 12:19 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-01-07
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Attaque contre "Charlie Hebdo": au moins 12 morts, dont Charb et Cabu

EN DIRECT. Attaque contre "Charlie Hebdo": au moins 12 morts, dont Charb et Cabu




Deux hommes ont attaqu l'hebdomadaire satirique. Ils sont toujours en fuite. Le bilan reste encore provisoire. Suivez la situation en direct.

  • Le sige de "Charlie Hebdo a t la cible d'une attaque l'arme automatique mercredi matin Paris.
  • Selon une source l'AFP, deux hommes cagouls ont attaqu l'hebdomadaire. Il y aurait 12 morts, dont 2 policiers.
Les images de notre reporter sur place, Elena Brunet :
14h07 - Le rdacteur en chef de "Charlie Hebdo" est en vie
Joint par "Le Monde", Grard Biard, le rdacteur en chef de "Charlie Hebdo" est en vie. "Les menaces taient ressenties de faon moins forte ces derniers temps", a-t-il indiqu au quotidien.
14h02 - Une quinzaine de personnes prsentes
Selon nos informations, il y avait une quinzaine de personnes en runion dans la rdaction de "Charlie Hebdo" au moment o les tireurs ont investi les lieux.
14h - Les tireurs ont demand leurs noms aux journalistes
Selon une journaliste amricaine de Sky News, les tireurs auraient demand leurs noms aux journalistes avant d'ouvrir le feu.
13h52 - "D'autres attaques sont possibles"
Interrog par les journalistes de L'Obs sur place sur la possibilit d'autres attaques dans la journe, Rocco Contento, responsable SGP Police rpond : "C'est possible. On n'est l'abri de rien".
13h43 - La Maison Blanche condamne l'attaque "dans les termes les plus forts"
La Maison Blanche a condamn "dans les termes les plus forts" l'attaque contre "Charlie Hebdo".
"Toute la Maison Blanche est solidaire des familles de ceux qui ont t tus ou blesss dans cette attaque", a dclar Josh Earnest, porte-parole du prsident amricain Barack Obama, sur la chane MSNBC.
13h42 - La mort de Charb et Cabu confirme
Les dessinateurs Charb et Cabu sont dcds dans l'attaque. Certains mdias rapportent galement la mort de Tignous et Wolinski.
13h36 - Les premires images de l'attaque
13h32 - "Le Point" annonce la mort de Charb et Cabu
Selon le site du "Point", le journaliste et dessinateur Charb, directeur de la publication, ainsi que Cabu, dessinateur, ont t tus.
13h25 - Les tmoins ont entendu "Allah akbar"
D'aprs nos informations, une femme parlant arabe qui a assist la scne a entendu les agresseurs crier en arabe "Allah akbar, le prophte a t veng".
13h20 - Des dtails sur les policiers abattus
On en sait plus sur les deux policiers abattus. L'un d'eux, gardien de la paix, avait 30 ans. Le second tait un officier du SPHP (Service de protection des hautes personnalits).
13h15 - Dernier bilan : 12 morts
Selon le secrtaire dpartemental adjoint du syndicat Alliance, interrog par Laura Thouny, l'une de nos journalistes sur place, le dernier bilan serait de 12 morts, dont 10 journalistes et 2 policiers. Un bilan confirm par le parquet de Paris.

13h14 - L'imam de Drancy condamne fermement les attentats
13h12 - "C'est un peu comme un tat de sige"
Boris, qui travaille dans un atelier de srigraphie au 6, rue Nicolas Appert "l'Obs" :
"On tait dans l'atelier. Un couloir de 10 mtres nous spare de 'Charlie Hebdo'. Une personne d'un autre atelier de l'immeuble nous a appel pour nous dire de ne pas sortir et de nous enfermer cl. Ce qu'on a fait. On a entendu des rafales de tirs. Ça a dur une quinzaine de minutes. Les forces de l'ordre, ensuite, taient en plein sige. On a tout de suite compris que c'tait une attaque contre 'Charlie Hebdo'. Depuis on est confins l, on ne peut pas sortir. C'est un peu comme un tat de sige. C'tait vraiment impressionnant. Les balles taient tires juste ct. On tait impatients que la police arrive. On ressent un sentiment d'impuissance. C'est vraiment lourd."
13h - "Pendant 20 minutes je lui ai tenu la main"
Marie Vaton, notre journaliste sur place, a pu recueillir le tmoignage d'un tmoin de l'attaque de "Charlie Hebdo" : "J'tais en train de boire un caf quand la fusillade a clat. Un camion de pompier tait dj sur place. J'ai entendu les coups de feu. J'ai vu deux hommes fuir arms de deux fusils pompe. Ils ont tir sur un policier. Il est tomb terre. C'tait la guerre. Je suis me suis accroupi. Un jeune policier ct de moi tremblait. En deux minutes c'tait fini. Je suis all vers le policier terre. Un mdecin est sorti prcipitamment de sa voiture. On a tenu la main au policier. Pendant 20 minutes, il ne s'est rien pass. Pendant 20 minutes je lui ai tenu la main. Et il est mort. Il aurait pu tre sauv".
<span id="mce_marker" data-mce-type="bookmark">&#200B;</span>
12h53 - Hollande : "Un attentat terroriste, a ne fait pas de doute"
"Il y a 11 morts et 4 personnes gravement blesses et en urgence absolue, nous n'avons pas le dcompte exact", dclare Franois Hollande, au sige de "Charlie Hebdo" qui dnonce "un acte d'une exceptionnelle barbarie".
Le chef de l'Etat appelle "l'unit nationale".
12h51 - "L on a tout de suite compris que c'tait des tirs"
Clara, employe de l'atelier de broderie Ccile Henri Atelier, situe au 6, rue Nicolas Appert, ct du sige de "Charlie Hebdo" "L'Obs" : "On tait une dizaine dans l'atelier quand on a entendu des tirs, sans trop comprendre d'abord ce qu'il se passait. On entendait des bruits venant de l'immeuble, qu'on n'a pas identifi tout de suite, puis dans la rue. L on a tout de suite compris que c'tait des tirs. On s'est loign des fentres. Entre une demi-heure et trois-quart d'heure plus tard, les secours sont venus nous dire de ne pas sortir. On ne peut toujours pas sortir ( 12h45 ndlr). Cette situation est un peu oppressante".
12h50 - "C'est une vritable boucherie l'intrieur"
Rocco Contento, responsable Unit SCP-Police de Paris, prsent sur les lieux, indique "l'Obs" que trois personnes trs lourdement armes sont arrives dans les locaux de Charlie Hebdo et ont ouvert le feu sur tout le monde. "C'est une vritable boucherie l'intrieur", dit-il. Une fusillade a galement clat avec la police l'extrieur. "Un collgue est trs grivement bless et deux autres blesss", selon lui, quand le parquet voque pour sa part deux morts parmi les policiers.
Les auteurs de la fusillade sont en fuite, selon cette source. Ils ont pris la direction de la porte de Pantin et sont pris en chasse par la police.
"Charlie Hebdo" avait subi des menaces depuis trs longtemps. Des dtectives taient sur place jour et nuit. A ce stade, cette source ne confirme aucune revendication. Mais elle dit : "ces hommes sont entrs pour tuer".
De notre journaliste sur place, Laura Thouny
12h49 - Une premire image des deux attaquants
Elise Barthet, journaliste au "Monde", publie sur Twitter les premires images des attaquants. "Les tireurs de #ChalieHebdo face une voiture de police. Ils ont fait feu, les policiers ont rpliqu puis recul".


12h45 - Les deux ont attaquant ont pris la fuite vers la porte de Pantin
Selon notre journaliste sur place, Esla Vigoureux, les deux attaquants ont t dposs par une premire voiture, non identifie et conduite par une troisime homme.
Aprs l'attaque, ils ont t rcuprs par une voiture, on ne sait pas si c'est la mme, et sont partis en direction de la porte de Pantin. A la porte de Pantin, ils ont "lch" leur voiture et ont vol la voiture d'un individu. Ils ont pris la direction de l'est et ont quitt Paris par la porte de Pantin.
12h40 - "Le plan Vigipirate relev au niveau "alerte attentats", le niveau le plus lev, dans toute l'Ile de France", annonce Matignon
Le Premier ministre Manuel Valls a dcid de relever le plan Vigipirate au niveau "alerte attentats", le niveau le plus lev, sur "l'ensemble de la rgion Ile-de-France", la suite de la fusillade contre Charlie Hebdo, aindique Matignon l'AFP.
12h32 - 11 morts dont deux policiers, selon une source proche de l'enqute l'AFP
On en un peu plus sur les circonstance de l'attaque. Voil ce qu'affirme une source l'AFP : "Vers 11h30, deux hommes arms d'une kalachnikov et d'un lance-roquette, ont fait irruption au sige de Charlie Hebdo dans le XIe arrondissement de Paris. Un change de feu a eu lieu avec les forces de l'ordre".
12h30 - Franois Hollande se rend au sige de "Charlie Hebdo"
Franois Hollande se rend au sige de "Charlie Hebdo".Une runion ministrielle sera organis 14h l'Elyse.
La maire de Paris, Anne Hidalgo, est dj sur les lieux.


12h30 - D'importantes forces de scurit
Les journalistes qui arrivent proximit du sige de Charlie Hebdo sont bloqus boulevard Richard Lenoir par un cordon de scurit, selon Laura Thouny, journaliste de l'Obs prsente sur place.
De trs nombreux policiers sont sur place : une dizaine d'officiers de police judiciaire, et tout un escadron qui se dplace vers la rue Nicolas Appert. Il y a au moins 5 vhicules de pompiers, et au moins deux vhicules du samu.


12h25 - "Dix morts dans l'attaque des locaux de Charlie Hebdo" affirme l'AFP citant le parquet de Paris
12h20 - Les attaquants aperus place de la Rpublique
Selon Marc Beauge, des "Inrocks", les deux homme qui ont attaqu le sige de "Charlie Hebdo" sont poursuivis par la police : "Il y a dix minutes, un DS noire, vitres casses, traverse place de la Rpu en trombe. Derrire, un fourgon et au moins 5 voitures de police".


12h15 - Incertitude sur le nombre de victimes
La mairie de Paris annonce pour sa part qu'il y a six blesss graves. Selon une source policire l'AFP, il y aurait au moins un mort dans l'attaque des locaux de "Charlie hebdo".
11h59 - Deux hommes arms attaquent "Charlie Hebdo" et font deux blesss dans leur fuite, selon un source proche du dossier l'AFP
"Vers 11h30, deux hommes arms d'une kalachnikov et d'un lance-roquette, ont fait irruption au sige de Charlie Hebdo dans le XIe arrondissement de Paris. Un change de feu a eu lieu avec les forces de l'ordre", explique une source l'AFP.
En quittant les lieux, les deux agresseurs ont bless par balle un policier. Ils ont ensuite braqu un automobiliste porte de Pantin et percut un piton.
11h50 - Tirs au sige de Charlie Hebdo, "des victimes", affirme le dessinateur Luz l'AFP
Les tirs d'armes automatiques ont fait "des victimes" au sige de Charlie Hebdo mercredi matin Paris, a assur le dessinateur Luz, interrog par l'AFP
11h40 - "C'est un vritable massacre. Il y a des morts "
Selon "20 minutes", qui a pu avoir un salari de l'hebdomadaire, "des hommes cagouls et vtus de noir auraient pntr dans le sige du journal avant de faire feu la kalachnikov".
Un salari du journal interrog par "20 minutes" par tlphone : "C'est un vritable massacre. Il y a des morts." Une information qui ne peut tre confirme pour l'instant.
11h35 - Tirs l'arme automatique au sige de "Charlie Hebdo", annonce iTl






 

()


: 1 ( 0 1)
 

Attaque contre "Charlie Hebdo": au moins 12 morts, dont Charb et Cabu




10:42 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,