> >

[] [ ]

Sad Sadi a le droit dexprimer son opinion sur lhistoire

(Tags)
 
BHL tente de fourvoyer lopinion Emir Abdelkader 0 2014-11-04 06:43 PM
nouvelle attaque insidieuse contre le DRS pour dtourner lattention de l'opinion Emir Abdelkader 0 2014-05-05 03:48 PM
Benflis prend lopinion tmoin Emir Abdelkader 0 2014-03-05 08:56 AM
Lopinion algrienne entre vengeance et prudence Emir Abdelkader 0 2012-09-05 03:55 PM
read and be careful, u have to post your opinion | English Forum 4 2010-12-30 01:39 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-01-07
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,954 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Sad Sadi a le droit dexprimer son opinion sur lhistoire

Sad Sadi a le droit dexprimer son opinion sur lhistoire








Professeur de sociologie et auteur de plusieurs ouvrages, Lahouari Addi sexprime ici sur la polmique suscite par les propos de Sad Sadi sur Ahmed Ben Bella, Ali Kafi et Messali Hadj. Louverture dune information judiciaire contre lex-leader du RCD par le parquet dAlger est, selon lui, incomprhensible. Pour lui, Sad Sadi a le droit dexprimer son opinion sur des personnalits historiques et il appartient lopinion publique de juger ses propos. Lahouari Addi napprouve pas, toutefois, les propos de Sad Sadi


- Le parquet dAlger a ouvert une information judiciaire contre Sad Sadi au sujet de ses propos sur Messali Hadj, Ahmed Ben Bella et Ali Kafi. Allons-nous vers une judiciarisation des dbats sur lhistoire ?
Jai t tonn que le parquet dAlger se soit saisi de cette affaire. Je me demande sur la base de quelles lois le jugement sera rendu. Le juge na pas vocation se prononcer sur lhistoire, moins quil y ait des lois qui fixent linterprtation lgale de lhistoire, ce qui impliquerait quil y aurait des interprtations illgales.
Sad Sadi a le droit dexprimer son opinion sur des personnalits historiques qui appartiennent au domaine public et la mmoire collective. Il ny a que lopinion publique qui peut juger ses propos quelle rejettera ou quelle approuvera. Largument de la diffamation nest pas recevable, car la diffamation est une atteinte la vie prive, et ce nest pas le cas ici. Si jaccuse mon voisin dtre un agent des services secrets gyptiens sans en apporter la preuve, le tribunal peut minculper pour diffamation.
Mais si Sad Sadi accuse Ben Bella davoir t un agent de ces mmes services gyptiens, il se discrdite auprs dune large partie de lopinion, compte tenu du soutien que lEgypte a apport aux nationalistes algriens, et compte tenu de la popularit de Nasser dans les annes 1950 auprs des masses algriennes. Sad Sadi naime pas Ben Bella et, au lieu de critiquer son populisme, il recourt des accusations qui renseignent plus sur Sad Sadi que sur Ben Bella.
- Donc, selon vous, Sad Sadi a mis des propos exagrs sur les personnalits en question...
Cette question porte sur le fond du problme. Sad Sadi a-t-il raison daccuser de trahison Messali Hadj et Ahmed Ben Bella et de traiter Ali Kafi comme il la fait ? Mon point de vue est quil na pas raison au regard des travaux dhistoire qui existent sur ces personnages. Quon le veuille ou non, Messali Hadj est lune des trois sources du nationalisme algrien. Il y a apport le populisme rvolutionnaire aux cts de Ben Badis qui a apport le culturalisme et Ferhat Abbas le modernisme.
Pour des raisons qui seraient trop longues exposer ici, ce sont les militants de laile populiste rvolutionnaire forms par Messali qui ont lanc linsurrection en crant un appareil militaire : lALN. Emprisonn en France depuis des annes, Messali avait perdu le contact avec le terrain et navait pas une apprciation correcte du rapport de forces entre les diffrents courants de son parti. Succombant au culte de la personnalit, il ne voulait pas que le processus de lindpendance, devenue inluctable, lui chappe.
Sachant quil tait populaire, il voulait maintenir un contact direct avec la base militante, voire avec les masses populaires quil allait appeler se soulever dans les villes selon les schmas marocain et tunisien. Il prfrait que les nationalistes fomentent des troubles pour obliger le gouvernement franais ngocier lindpendance. Avait-il tort ou raison dans ce choix, on ne le sait pas, mais on ne peut pas dire quil a t contre lindpendance du pays.
Il redoutait que des structures organiques sintercalent entre lui et les masses qui lui taient acquises. Selon un de ses secrtaires, lui-mme ancien militant du PPA depuis les annes 1940, Messali affirmait que si une arme tait cre, il y aurait un risque de dictature militaire aprs lindpendance. Il faut reconnatre quil a t visionnaire. Il est vrai que la dynamique conflictuelle entre le FLN et le MNA a t telle, que le MNA a t lalli objectif de la police franaise, surtout parmi lmigration. Est-ce que Messali Hadj a donn des instructions au MNA pour collaborer avec la police franaise ? Nul ne peut apporter la preuve de cette accusation.
Il ne sagit pas de blanchir Messali Hadj, mais il ne faut pas aussi le noircir en faisant abstraction de tous les facteurs qui ont amen une majorit de son parti se sparer de lui. Il me semble que si lindpendance avait t arrache sous son leadership, lAlgrie ne serait pas devenue une dmocratie pour autant. Il y aurait eu un rgime kabylo-tlemcnien avec Messali prsident vie. Sid El Hadj, comme lappelaient affectueusement les militants, est originaire de Tlemcen et ses principaux lieutenants taient de Kabylie.
Concernant Ben Bella, il est inutile de rappeler quil a t responsable de lOS, aprs Belouizdad et At Ahmed. Or lOS runissait les nationalistes les plus intransigeants et les plus dtermins arracher lindpendance par la violence. Dire que Ben Bella tait un tratre, cest se discrditer. Concernant larabit ou larabisme, le nationalisme algrien, dans son crasante majorit et qui inclut des nationalistes de la Kabylie, se rclamait de larabisme.
Ceci sexpliquait par deux raisons. La premire est que larabit tait revendique pour dire : nous ne sommes pas Franais. La deuxime raison est que les nationalismes du Maghreb (Maroc et Tunisie) trouvaient dans le nationalisme arabe, incarn par Nasser, lappui idologique et diplomatique pour mener le combat contre le colonialisme franais. Cest dans cet tat desprit que Ben Bella, ainsi que Abdelkrim, le hros du Rif marocain, collaboraient avec les Egyptiens.
Concernant Ali Kafi, qui tait un ancien militant du PPA, dire quil tait anti-kabyle, cest aller vite en besogne. Ali Kafi a t un ancien tudiant de la Zitouna, port la dfense de la langue arabe dont il voulait quelle soit la seule langue parle en Algrie. Quil ait eu des divergences avec des militants de son parti sur cette question ne le dsigne pas comme anti-kabyle. Son opposition Abane Ramdane relevait dune divergence idologique et non de sa soi-disant hostilit aux Kabyles. Sinon Krim Belkacem, qui a pris part la dcision fatale contre Abane Ramdane, tait aussi anti-kabyle ! Cela na pas de sens.
Abane Ramdane a t limin parce que, dune part, il tait politiquement plus en avance que les autres leaders et, dautre part, il tendait prendre la place de Messali Hadj. Il faut rappeler que le premier tract du FLN qui a dnonc nommment Messali Hadj date seulement de novembre 1955 (un an aprs le dclenchement de linsurrection) et cest Abane Ramdane qui lavait rdig. Aprs avoir tu symboliquement le pre, les fils ne voulaient pas que lun deux prenne sa place.
- Pourquoi les questions relatives la guerre dindpendance restent-elles aussi sensibles en Algrie ?
Elles restent sensibles parce que les contradictions et les luttes qui ont marqu le droulement de cette guerre sont occultes par le discours officiel du rgime actuel qui est issu dun seul courant du mouvement national et non de tout le mouvement national. Cela explique la pauvret de la recherche universitaire dans ce domaine. Nest-il pas ahurissant que luniversit algrienne ne nous ait pas donn de thses acadmiques sur Amirouche, Lotfi, Ben Boulad, Larbi Ben Mhidi, Hamou Boutllis
Ces personnages se rduisent aujourdhui des noms de rue pour les jeunes gnrations. Jtais content que luniversit des sciences sociales Oran ait t appele universit Benahmed Mohamed (commandant Moussa), mais je serais encore plus content dapprendre quune thse sur le commandant Moussa ou le colonel Si Mhamed de la Wilaya IV tait soutenue au dpartement dhistoire de cette universit.
Si ces thses existaient, les contradicteurs de Sadi lauraient renvoy des travaux qui font autorit en la matire et non un tribunal qui na rien dire sur ces questions qui chappent lempire du droit. Je voudrais finir par dire quil ny a pas de rgion du pays qui a le monopole du nationalisme, et toutes les rgions ont contribu la formation de la conscience nationale. Il est vrai que la Kabylie tait fortement prsente dans le courant populiste rvolutionnaire incarn jusquen 1954 par Messali Hadj.
Cela sexplique par la forte prsence des Kabyles dans lmigration qui a donn au nationalisme un souffle rvolutionnaire que les militants de lEtoile nord-africaine ont propag dans les villes et villages, lorsque la direction, sous la conduite de Messali, avait dcid de transfrer le parti au pays sous le nom de PPA. Dans ce transfert, lmigration, majorit kabyle, a jou un rle important quil faut reconnatre et saluer. Mais ce fait historique doit tre un facteur de renforcement de lunit nationale et non linverse. 


Madjid Makedhi


 

()


: 1 ( 0 1)
 

Sad Sadi a le droit dexprimer son opinion sur lhistoire




05:41 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,