> >

[] [ ]

Attaque contre "Charlie Hebdo": au moins 12 morts, dont Charb et Cabu

(Tags)
 
...Horreur "Charlie Hebdo" : 12 morts Emir Abdelkader 0 2015-01-07 03:56 PM
Attaque contre "Charlie Hebdo": au moins 12 morts, dont Charb et Cabu Emir Abdelkader 0 2015-01-07 03:14 PM
"Charlie Hebdo" victime d'une attaque l'arme automatique... Emir Abdelkader 0 2015-01-07 02:24 PM
EN DIRECT. "Charlie Hebdo" victime d'une attaque l'arme automatique Emir Abdelkader 0 2015-01-07 01:28 PM
Irak : au moins 60 morts dans une attaque contre un convoi de prisonniers Emir Abdelkader 0 2014-07-24 12:26 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-01-07
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,954 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Attaque contre "Charlie Hebdo": au moins 12 morts, dont Charb et Cabu

EN DIRECT. Attaque contre "Charlie Hebdo":


au moins 12 morts, dont Charb et Cabu






Deux hommes ont attaqu l'hebdomadaire satirique. Ils sont toujours en fuite et activement recherchs. Le bilan reste encore provisoire. Suivez la situation en direct.

  • Deux hommes cagouls ont attaqu le sige de l'hebdomadaire satirique "Charlie Hebdo", ce mercredi matin vers 11h30. Il y a au moins douze morts, dont deux policiers.
  • Parmi les morts : les dessinateurs Charb, Cabu, Wolinski et Tignous et l'conomiste Bernard Maris.
  • Les attaquants ont lanc "Allah akbar". Selon des tmoins, ils ont aussi cri : "nous avons veng le prophte !" Ils ont pu prendre la fuite travers Paris. Leur identit n'est pas connue.
  • "La France est aujourd'hui devant un choc, un choc qui est celui d'un attentat terroriste", a dclar Franois Hollande sur place. Le prsident dnonce un "acte d'une exceptionnelle barbarie".



16h05 - De nombreux rassemblements ce soir
De trs nombreux rassemblements sont prvus d'ici ce soir un peu partout en France pour rendre hommage aux victimes de l'attentat.

16h - "Il y aura un avant et un aprs 7 janvier"

"Je ressens peu prs les mmes choses que j'ai pu ressentir le 11 septembre lors des attentats de New York. J'ai l'impression qu'il y aura un avant et un aprs 7 janvier", ragit Philippe Geluck, le dessinateur du Chat, sur RTL.

15h58 - La mort de l'conomiste Bernard Maris
Bernard Maris, conomiste mdiatique et chroniqueur sur France Inter, a t tu dans l'attentat, annonce Radio France.
"France Inter pleure et nos penses vont sa famille", a tweet Mathieu Gallet, PDG de Radio France. Bernard Maris, 68 ans, collaborait galement "Charlie Hebdo", sous le pseudonyme d'"oncle Bernard".
15h55 - Obama : Une "fusillade terrifiante"
Le prsident amricain, Barack Obama, condamne fermement la "fusillade terrifiante" contre "Charlie Hebdo".
La France, et la merveilleuse ville de Paris o cette attaque scandaleuse a eu lieu, sont pour le monde une rfrence intemporelle qui demeurera bien au-del de la vision haineuse de ces tueurs", crit le prsident amricain dans un communiqu.

15h50 - "Nous sommes tous des Charlie"

Les socits des journalistes de 12 titres de presse publient un communiqu de soutien :

"Lensemble des Socit des journalistes des rdactions du Monde, des Echos, de l'Obs, de Tlrama, de Rue89, de Radio France, de RFI, de l'Agence France-Presse, de l'agence AEF, de TF1, du Point et de l'Express, condamnent lacte de terrorisme inqualifiable perptr ce jour au sige de Charlie Hebdo.

Nous, journalistes, tenons exprimer notre profonde tristesse, ainsi que notre colre et souhaitons tmoigner de notre soutien nos collgues, aux policiers et leurs familles touchs par cet effroyable attentat.

En les prenant pour cible, les assaillants ont attaqu la libert et la dmocratie. Inlassablement, les journalistes dfendront ces valeurs, ce droit inalinable la libert d'expression.
Nous sommes tous des Charlie."

15h45 - Des mesures de scurit au Danemark
D'aprs le quotidien danois "Berlingske", les mesures de scurit sont renforces autour du journal Jyllands Posten, qui avait le premier publi des caricatures de Mahomet, en 2006.
15h40 - Le dernier dessin de Charb
Plusieurs internautes font circuler le dernier dessin de Charb, journaliste tu dans l'attentat.
LireLe dernier dessin de Charb : "Toujours pas d'attentats"



15h30 - Charb traqu
Selon nos sources, des tmoins rescaps, qui se trouvent toujours dans les locaux de "Charlie Hebdo", racontent que les tireurs cherchaient prcisment Charb et avaient dclar ne pas vouloir tuer de femmes.
15h25 - Deux bus arrivent l'Htel-Dieu
Deux bus arrivent l'hpital de l'Htel Dieu, constate notre journaliste Laura Thouny. Affrts par la RATP, ils sont escorts par la police. Selon la police, 34 personnes se trouvent dans ces bus, et vont tre pris en charge par une cellule de soutien psychologique.
15h20 - "Ce qui tait impressionnant, c'tait leur calme"
Didier, 54 ans, a vu les assaillant prendre la fuite. Rfugi dans le bar "Le Poulailler", rue Saint-Sabin, une vingtaine de mtres des lieux, il explique notre journaliste Marie Vaton que la voiture des assaillants a t stoppe par un vhicule de police qui bloquait le passage. Les attaquants sont alors sortis de leur voiture et se sont mis tirer contre les policiers. "A une minute prs, j'tais au milieu des tirs", dit-il. Il ajoute : "Ce qui tait impressionnant, c'tait leur calme", comme si les deux hommes taient entrains.
15h20 - "Trois criminels", assure Cazeneuve
A l'issue d'une runion ministrielle qui se droulait l'Elyse, le ministre de l'Intrieur, Bernard Cazeneuve, confirme que 12 personnes ont t tues, et 8 blesses dont 4 "en situation d'urgence absolue".
Il y a "trois criminels l'origine" de l'attaque contre l'hebdomadaire satirique, affirme le ministre de l'Intrieur.
15h15 - Appel tmoins lanc par les enquteurs
Les enquteurs viennent de lancer un appel tmoins, annonce le police judiciaire (PJ) parisienne.
Un numro vert (08.05.02.17.17) a "t mis disposition" et "activ" afin de recueillir tout tmoignage sur cet attentat, indique Richard Atlan, le porte-parole de la direction de la police judiciaire parisienne, dont la brigade criminelle est en charge de l'enqute avec la Direction gnrale de la scurit intrieure (DGSI).
15h05 - Un poste mdical avanc la Comdie Bastille
Un poste mdical avanc a t mis en place au thtre de la Comdie Bastille, selon nos informations. Jeannette Bougrab et Jean-Luc Mlenchon se trouvent sur les lieux de l'attaque. Une brigade canine a pntr dans le btiment.
14h52 - Un rassemblement citoyen place de la Rpublique
Sur Twitter et sur Facebook, des internautes appellent un rassemblement citoyen sur la place de la Rpublique Paris ce mercredi soir 19h.
14h46 - "Appelle la police. C'est un carnage. Tout le monde est mort"
D'aprs Elsa Vigoureux, notre journaliste sur place, Laurent Lger, un journaliste de "Charlie Hebdo", se trouvait dans la salle au moment de l'attaque. Il aurait pu prvenir les secours en contactant un ami par tlphone 11h40. Il a eu le temps de dire : "Appelle la police. C'est un carnage. Tout le monde est mort", avant que la communication ne soit coupe.
14h44 - "Le journalisme se nourrit de la libert d'expression"
Matthieu Croissandeau, directeur de la rdaction de "lObs" :
Deux mots seulement : effroi et sidration. Lattentat ignoble contre nos confrres de "Charlie Hebdo" est une horreur sans nom. Le journalisme est un mtier autant quune passion qui se nourrit de la libert dexpression. Cest aussi parfois un combat, mais qui ne se livre quavec des mots, des images, des dessins, des photos. La tragdie daujourdhui est une attaque sans prcdent contre la presse, la dmocratie et la Nation tout entire. "LObs" salue la mmoire des victimes et tmoigne son immense motion tous ses amis de "Charlie Hebdo", leurs familles, et leurs proches.
14h39 - Des psychologues sur places
Selon Elsa Vigoureux, notre journaliste sur place, les psychologues des sapeurs-pompiers sont arrivs sur les lieux. Tous les survivants vont tre conduits l'Htel-Dieu.
14h34 - Poutine dnonce le terrorisme
Le prsident russe, Vladimir Poutine, a dnonc le terrorisme "sous toutes ses formes" aprs l'attaque, selon son porte-parole cit par l'agence de presse TASS.
La Russie "condamne fermement le terrorisme sous toutes ses formes", a dclar le porte-parole, Dmitri Peskov, prcisant que Vladimir Poutine avait prsent ses condolances aux Franais.
14h31 - Les images des secours


14h28 - "Ils ont tir sur Wolinski, Cabu. Ça a dur 5 minutes"
La dessinatrice Coco, qui travaille pour "Charlie Hebdo", a t tmoin de l'attaque, comme elle le raconte "L'Humanit" :
"Jtais alle chercher ma fille la garderie, en arrivant devant la porte de limmeuble du journal deux hommes cagouls et arms nous ont brutalement menaces. Ils voulaient entrer, monter. Jai tap le code. Ils ont tir sur Wolinski, Cabu. Ça a dur cinq minutes Je mtais rfugie sous un bureau Ils parlaient parfaitement le franais Se revendiquaient dal-Qaida"
14h25 - La voiture abandonne dans le XIXe arrondissement
La voiture des tireurs a t abandonne dans le XIXe arrondissement, l'angle de la rue de Meaux et de l'avenue Secrtan.


14h23 - La mort de Charb, Wolinski, Cabu et Tignous confirme
L'AFP confirme la mort des dessinateurs Charb, Wolinski, Cabu et Tignous.
14h16 - "Je suis Charlie"
Sur Twitter, de nombreux internautes et mdias partagent une image avec l'inscription "Je suis Charlie" sur fond noir, en soutien au journal satirique.
14h12 - "J'ai vu une personne avec le bras en sang"
Laura Thouny, notre journaliste sur place a rencontr Samy, 27 ans habite en face des locaux de "Charlie Hebdo", rue Nicolas Appert, au 3me tage.
"J'ai entendu des dtonations. J'ai d'abord cru des ptards. Je me suis mis la fentre, je me suis rendu compte que c'tait des coups de feu. D'abord l'extrieur, puis qui rsonnaient dans un lieu calfeutr. J'ai vu deux hommes cagouls vtus de vtements sombres et arms de kalachnikov sortir et partir en courant par la rue Gaby-Sylvia. J'tais choqu, j'ai ensuite vu une personne blesse au bras, en sang, sous le choc, sortir de chez 'Charlie Hebdo." Il connait bien les policiers qui surveillaient les locaux du journal satirique jour et nuit, ils se disaient bonjour. Mais il n'imaginait pas qu'une telle attaque pouvait avoir lieu.
14h07 - Le rdacteur en chef de "Charlie Hebdo" est en vie
Joint par "Le Monde", Grard Biard, le rdacteur en chef de "Charlie Hebdo" est en vie. "Les menaces taient ressenties de faon moins forte ces derniers temps", a-t-il indiqu au quotidien.
14h02 - Une quinzaine de personnes prsentes
Selon nos informations, il y avait une quinzaine de personnes en runion dans la rdaction de "Charlie Hebdo" au moment o les tireurs ont investi les lieux.
14h - Les tireurs ont demand leurs noms aux journalistes
Selon une journaliste amricaine de Sky News, les tireurs auraient demand leurs noms aux journalistes avant d'ouvrir le feu.
13h52 - "D'autres attaques sont possibles"
Interrog par les journalistes de L'Obs sur place sur la possibilit d'autres attaques dans la journe, Rocco Contento, responsable SGP Police rpond : "C'est possible. On n'est l'abri de rien".


Attaque contre "Charlie Hebdo" : la voiture des agresseurs prsums rue de Meaux - Vido Dailymotion









 

()


: 1 ( 0 1)
 

Attaque contre "Charlie Hebdo": au moins 12 morts, dont Charb et Cabu




12:20 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,