> >

[] [ ]

Hollande dcrte une journe de deuil national

(Tags)
 
Le cinma algrien en deuil : Ren Vautier est mort Emir Abdelkader 0 2015-01-05 02:06 PM
LEgypte dcrte ltat durgence ... Emir Abdelkader 0 2014-10-25 11:24 AM
silence et deuil Gaza, diplomatie au Caire Emir Abdelkader 0 2014-08-06 01:03 PM
Aqmi rejette le califat dcrt par lEtat islamique Emir Abdelkader 0 2014-07-14 11:17 PM
Ltat durgence dcrt en Libye Emir Abdelkader 0 2012-07-05 05:07 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-01-07
 
:: ::

  Emir Abdelkader   
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Hollande dcrte une journe de deuil national

EN DIRECT. Attentat contre "Charlie Hebdo" : Hollande dcrte une journe de deuil national



Deux hommes lourdement arms ont attaqu le journal satirique, aux cris de "Allah akbar", tuant 12 personnes dont les dessinateurs Charb et Cabu, dans le plus grave attentat en France depuis plus d'un demi-sicle. Suivez la situation en direct.

  • Deux hommes cagouls ont attaqu le sige de l'hebdomadaire satirique "Charlie Hebdo", ce mercredi matin vers 11h30. L'attentat fait 12 morts, dont huit journalistes, et 11 blesss dont quatre graves, a annonc le procureur de la Rpublique, Franois Molins.
  • Parmi les morts : les dessinateurs Charb, Cabu, Wolinski et Tignous et l'conomiste Bernard Maris.
  • Les terroristes ont cri "Allah akbar" et ont affirm "vouloir venger le prophte" Mahomet, confirme le procureur lors d'une dclaration la presse ce mercredi soir. Ils ont pu prendre la fuite travers Paris. Leur identit n'est pas connue. Ils sont activement recherchs.
  • Franois Hollande a dcrt une "journe de deuil national" jeudi en France et renouvel son appel au rassemblement du pays : "Notre meilleure arme, c'est notre unit. Rien ne peut nous diviser, rien ne doit nous sparer."



20h40 - Hommage "Charlie Hebdo" : 100.000 manifestants dans toute la France
Plus de 100.000 personnes se sont rassembles dans toute la France en fin d'aprs-midi pour rendre hommage aux victimes de l'attentat contre "Charlie Hebdo", selon un dcompte de l'AFP.
A Paris, 35.000 personnes se sont runies place de la Rpublique, non loin du sige de la rdaction de "Charlie Hebdo", selon la prfecture de police. Ils taient entre 13 et 15.000 Rennes, entre 10 et 15.000 Lyon, 10.000 Toulouse, 7.000 Marseille et 5.000 Nantes, Grenoble et Bordeaux, selon des chiffres de la police dans ces diffrentes villes.
20h20 - Hollande va recevoir les forces politiques
L'unit nationale s'organise. Franois Hollande annonce qu'il runira jeudi les prsidents de l'Assemble nationale et du Snat ainsi que "les forces reprsentes au Parlement".
"Demain [jeudi], je runirai les prsidents des deux assembles ainsi que les forces reprsentes au Parlement pour montrer notre commune dtermination", explique le chef de l'Etat.
20h05 - VIDEO. Hollande dcrte un jour de deuil national jeudi
Lors d'une allocution tlvise, le chef de l'Etat annonce une journe de deuil national ce jeudi. Les drapeaux seront en berne pendant trois jours.

La France a t attaque en son cur", lance Franois Hollande.

"Ces hommes et cette femme sont morts pour l'ide qu'ils se faisait de la France, c'est--dire la libert [...] Ce sont aujourd'hui nos hros", poursuit le prsident.
Notre meilleure arme, c'est notre unit."

"Nous devons tre nous-mmes, conscients que notre meilleure arme, c'est notre unit, l'unit de tous nos concitoyens face cette preuve. Rien ne peut nous diviser, rien ne doit nous opposer, rien ne doit nous sparer", assure le chef de l'Etat.
Un moment de recueillement national aura lieu jeudi 12 heures.

19h50 - Sarkozy invit par Valls la marche rpublicaine
Manuel Valls appelle le prsident de l'UMP, Nicolas Sarkozy, pour le convier, ainsi que son parti, la marche rpublicaine qui se tiendra en hommage aux victimes de l'attaque contre "Charlie Hebdo" samedi Paris.
"Le Premier ministre Manuel Valls a appel le prsident Sarkozy. L'ide tait d'tudier la participation de l'UMP lors d'une manifestation", le directeur de cabinet Frdric Pchenard, confirmant une information du "Parisien".
"Le prsident de l'UMP y est favorable condition que ce soit digne, recueilli et ferme. Il faut de la fermet de la condamnation et dans les propos", poursuit-il.
19h10 - Les spcialistes du grand banditisme contribution
Si l'enqute sur l'attentat de "Charlie Hebdo" est dirige par les forces antiterroristes de la Direction gnrale de la scurit intrieure (DGSI), paules par la brigade criminelle de la Police judiciaire parisienne, les spcialistes du grand banditisme sont galement mis contribution.
Selon nos informations, l'Office central de lutte contre le crime organis (OCLCO) a t pri de faire remonter en urgence une liste de profils connus de braqueurs de fourgons blinds ayant des accointances avec les milieux islamistes. Le mode opratoire de l'attaque et l'organisation minutieuse de leur fuite par les criminels prsentent en effet des similitudes troublantes avec les pratiques de braqueurs chevronns.
19h - Google rend hommage aux victimes
Le moteur de recherche internet affiche un ruban noir pour rendre hommage aux victimes de l'attaque.
18h50 - "Charlie Hebdo" : ils ont vcu l'attaque, ils racontent
Deux hommes ont attaqu l'hebdomadaire satirique avant de prendre la fuite. Retrouvez les tmoignages compils de plusieurs personnes ayant assist l'attaque.
18h45 - Hidalgo va faire de "Charlie Hebdo" un "citoyen d'honneur" de la ville de Paris
La maire PS de Paris, Anne Hidalgo, annonce qu'elle va faire de "Charlie Hebdo" un "citoyen d'honneur" de la capitale, vendredi matin avec l'ensemble du Conseil de Paris.
"Nous avons dcid de convoquer un Conseil de Paris vendredi matin pour non seulement rendre hommage mais aussi continuer, tre debout. Pour nous, tre debout, c'est par exemple faire de 'Charlie Hebdo' un citoyen d'honneur de la ville de Paris", a annonc Anne Hidalgo, interroge par BFM TV lors du rassemblement Paris.
18h35 - Nouvelle runion de crise l'Elyse jeudi matin
Une nouvelle runion de crise est convoque jeudi 8h30 l'Elyse autour de Franois Hollande, annonce l'Elyse.
Cette runion se tiendra "dans la mme formation" que celle convoque mercredi aprs-midi dans la foule de l'attentat et laquelle participaient, outre le chef de l'Etat, le Premier ministre Manuel Valls, plusieurs ministres et les responsables des services de scurit.
18h30 - Plus de 5.000 personnes place de la Rpublique
"Plus de 5.000" personnes sont rassembles actuellement place de la Rpublique Paris en hommage aux victimes, selon une source policire cite par l'AFP.
18h25 - Une "marche rpublicaine" samedi 15h
Le Parti socialiste (PS), le Parti communiste (PCF), Europe Ecologie-Les Verts (EELV), le Mouvement rpublicain et citoyen (MRC) et le Parti radical de Gauche (PRG) appellent une "marche rpublicaine" samedi 15 heures Paris.
La dcision a t prise mercredi lors d'une runion entre Jean-Christophe Cambadlis, premier secrtaire du PS, Pierre Laurent, secrtaire national du PCF, Emmanuelle Cosse, secrtaire nationale d'EELV, et Jean-Luc Laurent, prsident du MRC, rapporte Pierre Laurent auprs de l'AFP.
18h20 - Ils "affirmaient vouloir venger le prophte"
Le procureur de la Rpublique de Paris, Franois Molin, annonce qu'une enqute a t ouverte. Elle a t confie la direction de la PJ de Paris, section anticriminelle, la DCPJ et la DCRI.
Les auteurs de l'attaque contre Charlie Hebdo, qui a fait 12 morts et 11 blesss mercredi selon un nouveau bilan, criaient "Allah akbar" et "affirmaient vouloir venger le prophte", poursuit le procureur de Paris.
Le magistat a voqu un groupe d'"au moins deux individus", ajoutant qu'un tmoin avait fait tat de trois assaillants.
18h05 - Un seul mot : #JesuisCharlie
Profondment touchs par lattaque contre "Charlie Hebdo", les internautes disent leur soutien sur les rseaux sociaux et appellent au rassemblement ce mercredi soir. Notre papier lire ici.
18h - Les rassemblements de soutien "Charlie Hebdo"
LireO sont les rassemblements de soutien "Charlie Hebdo" ?
17h55 - "Cet attentat doit librer notre parole"
La prsidente du FN, Marine Le Pen, estime que l'attentat commis contre "Charlie Hebdo" devait "librer [la] parole face au fondamentalisme islamique".
C'est ma responsabilit de dire que la peur doit tre surmonte et de dire que cet attentat doit au contraire librer notre parole face au fondamentalisme islamique, ne pas se taire, et commencer par oser nommer ce qui s'est pass. Ne pas craindre de dire les mots : il s'agit d'un attentat terroriste commis au nom de l'islamisme radical", affirme Marine Le Pen dans une vido diffuse sur le site internet du Front national.

Cette dclaration prend le contre-pied de lunit nationale affiche jusqu'ici par l'ensemble des forces politiques du pays.
17h50 - Elizabeth II adresse ses "sincres condolances"
La reine Elizabeth II adresse ses "sincres condolances aux familles" des victimes de l'attaque, dans un message publi avec une rare clrit sur son compte officiel Twitter.
Le prince Philip et moi-mme envoyons nos sincres condolances aux familles de ceux qui ont t tus et [...] blesss dans l'attaque de ce matin Paris", peut-on lire dans ce communiqu.

17h45 - Prs de 500 CRS et gendarmes mobiles dploys en renfort Paris
Six compagnies de CRS et escadrons de gendarmerie mobile, soit prs de 500 hommes, ont "d'ores et dj t dploys en renfort sur Paris", annonce le ministre de l'Intrieur.
Ces renforts portent " 16 le nombre de forces mobiles engages sur Paris et la petite couronne. D'autres forces sont en transit ou en position d'alerte", prcise dans un communiqu le ministre. Le plan gouvernemental Vigipirate a t lev au niveau "alerte attentat", son chelon le plus lev en Ile-de-France, avait annonc Matignon.
17h35 - Philippe Val : "Il ne faut pas nous laisser seuls"
Invit de France Inter, Philippe Val, ancien directeur de "Charlie Hebdo", a rendu un hommage mouvant aux policiers et au personnel du journal satirique touch par l'attentat. "C'est un massacre. On va continuer faire ce qu'on sait faire, a-t-il livr, les yeux bless et la voix tremblante. Il ne faut pas nous laisser seuls".
17h30 - Les chirurgiens cessent leur grve dans les cliniques pour tre "disponibles"
Le syndicat de chirurgiens Le Bloc appelle tous les praticiens libraux l'arrt de la grve dans les cliniques, dbute lundi, pour tre disponibles en cas d'urgence aprs l'attentat visant la rdaction de "Charlie Hebdo".
"Nous avons dcid d'arrter le mouvement devant les attentats, on ne voudrait pas poser problme dans les services d'urgence puisqu'actuellement, avec le plan vigipirate, on doit tre disponibles", annonce l'AFP Jean Marty, porte-parole du Bloc.
17h15 - VIDEO. "Tous les Amricains au ct de la France"
Le secrtaire d'Etat amricain, John Kerry, exprime, en franais, la solidarit des Etats-Unis l'gard de la France.
Je veux m'adresser directement aux Parisiens et tous les Franais pour leur dire que tous les Amricains se tiennent leurs cts", dclare John Kerry, francophone et francophile, en direct lors d'une confrence de presse Washington.


17h10 - Ban Ki-moon "constern"
Le secrtaire gnral de l'ONU, Ban Ki-moon se dclare "constern" par l'attentat contre la rdaction de "Charlie Hebdo", qualifi "d'attaque contre la libert d'expression et la libert de la presse, deux piliers de la dmocratie".
"Cette attaque vise diviser, nous ne devons pas tomber dans ce pige", ajoute le patron de l'ONU, qui s'exprimait en franais devant la presse au sige de l'ONU.
17h05 - Dj beaucoup de monde place de la Rpublique
17h - "L'union de toutes les forces rpublicaines"
Le prsident de l'Assemble nationale, Claude Bartolone, et les chefs de file de tous les groupes politiques ont appel "l'union nationale" pour "dfendre la libert sous toutes ses formes".
Dans un communiqu, ils affirment "l'union de toutes les forces rpublicaines pour dfendre sans concession et sans faiblesse cette France que nous aimons tant, qui a fait de notre Nation ce qu'elle est et ce pourquoi elle est aime".
16h55 - Michel Houellebecq plac sous protection
La maison d'dition Flammarion, qui publie le livre controvers de Michel Houellebecq, a fait vacuer ses locaux d'Odon Paris. Selon les informations de "L'Express", la police protgerait actuellement l'crivain.
L'crivain qui sort son roman ce mercredi est en Une du dernier "Charlie Hebdo".
Contact par "l'Obs", un responsable de la maison d'dition confirme cette vacuation, une "dcision prventive de la direction, prise en concertation avec la police".
16h50 - Confrence de presse du procureur 17h45
Le procureur de la Rpublique de Paris, Franois Molins, donnera 17h45 une confrence de presse sur l'attentat contre Charlie Hebdo, annonce le parquet dans un communiqu.
16h45 - Quand l'Etat islamique rcupre l'attentat
L'organisation Etat islamique (EI) cherche dj rcuprer l'attentat de "Charlie Hebdo". Une vido retravaille, reprenant les images tournes par Martin Boudot, le journaliste de l'agence Premires Lignes, voisines des locaux de "Charlie Hebdo" vient d'tre mise en ligne, constate notre journaliste Olivier Toscer.
Prcd du drapeau de l'organisation Etat Islamique et sur fonds de chants religieux a capella, tels que les affectionnent les djihadistes en Syrie et en Irak, la vido met en avant les images du policier achev dans la rue par les terroristes, juste aprs le massacre au journal.
16h40 - "Jai limpression davoir reu un immeuble de six tages sur la tronche"
Premire raction du dessinateur Sin, ancien caricaturiste chez "Charlie Hebdo".
16h37 - Les drapeaux de l'Elyse en berne
16h35 - Le clermontois Michel Renaud parmi 12 morts

Michel Renaud, fondateur de la biennale du carnet de voyage de Clermont-Ferrand fait partie des 12 personnes tues par les terroristes, selon France 3 Auvergne.

Un autre des organisateurs clermontois de la biennale du Carnet de voyage, Grard Gaillard, galement prsent sur les lieux, a russi chapper aux tirs en se couchant terre.

16h32 - 34 personnes l'Htel Dieu
Selon notre journaliste Laura Thouny, 34 personnes impliques dans l'attentat mais qui n'ont pas t blesses sont arrives l'Htel Dieu (4e arrondissement de Paris). Des journalistes et des employs de l'immeuble sont en tat de choc, le regard hbt, les yeux en larmes.
Le plan NoVI (nombreuses victimes) a t dploy. Une quinzaine des personnels de la protection civile et de la Croix Rouge franaise prennent en charge les personnes. Une cellule d'urgence mdicale et psychologique (CUMP) a t mise en place.
Les familles des victimes, elles, sont toujours dans le thtre en face des locaux de "Charlie Hebdo".
16h30 - "Ils savaient exactement ce quils faisaient"
Interrog par "LObs", un tmoin de la scne qui travaille dans un local proximit de Charlie Hebdo raconte que les deux hommes "avaient lair trs tranquilles. Ils marchaient au pas. Ils savaient exactement ce quils faisaient".
Daprs des riverains de limmeuble joints par notre journal, il ny avait plus surveillance policire devant la rdaction de "Charlie Hebdo" depuis plusieurs mois.

Charlie Hebdo : "Il criait 'tout le monde est... par LeNouvelObservateur

16h25 - L'motion de Delfeil de Ton, journaliste de "l'Obs" et ancien de "Hara Kiri"
"Pauvre Wolin. J'cris ton nom et je pleure. Et l'esprit de Cavanna me rejoint qui avait tellement d'affection pour son Wolinski. Cabu tu en mme temps que toi, il ne reste donc plus personne des pionniers de "Hara Kiri, journal bte et mchant". Il fallait bien que a arrive un jour, mais pas comme a. Pauvre Wolin, pauvre Maris. On me demande des phrases, pas envie de faire des phrases."
16h15 - Solidarit des journalistes de la tlvision flamande



 

()

« "" | : .. »

: 1 ( 0 1)
 

Hollande dcrte une journe de deuil national




10:16 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,