> >

[] [ ]

Charlie Hebdo a bon dos

(Tags)
 
Rendons hommage Charlie Hebdo : ... Emir Abdelkader 0 2015-01-11 12:00 AM
en reponse a la polemique Charlie Hebdo Emir Abdelkader 0 2015-01-10 11:36 AM
Lattaque terroriste contre Charlie Hebdo ... Emir Abdelkader 0 2015-01-09 08:07 PM
La direction de Charlie Hebdo dcime Emir Abdelkader 0 2015-01-08 02:52 PM
Charlie Hebdo a sous-estim gravement... Emir Abdelkader 0 2015-01-07 05:49 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-01-12
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,943 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Charlie Hebdo a bon dos

Charlie Hebdo a bon dos






Alors que des millions de Franais viennent de se lever sans hsiter pour dfendre les liberts dexpression et de culte, la classe politique et la presse, qui lune et lautre ne cessent de les bafouer, en profitent pour se refaire une virginit. Pour Thierry Meyssan, le gouvernement a conduit une vaste manipulation pour se mettre en scne en tte dune grande manifestation populaire et cherche aujourdhui comment justifier une nouvelle opration militaire en Libye.
trois jours, en France, un groupe de quatre ou cinq personnes se rclamant la fois dal-Qada au Ymen et de lÉmirat islamique (Daesh) a massacr la rdaction deCharlie Hebdo, puis assassin une policire municipale et plusieurs otages, dans trois situations diffrentes. La France, qui navait pas connu de telle violence depuis les attentats de lOAS, il y a plus de 50 ans, a ragi en clamant Nous sommes tous Charlie ! , en abattant trois des terroristes et en organisant une vaste manifestation de plus de plusieurs millions de personnes.
Le prsident de la Rpublique, Franois Hollande, a reu les chefs des partis politiques reprsents au Parlement. Il a appel les Franais lunit nationale et particip la manifestation, accompagn dune cinquantaine de chefs de gouvernements trangers.
Dans un article prcdant [1], jai observ que le mode opratoire des terroriste navait aucun rapport avec celui connu des jihadistes, mais avec celui dun commando militaire. Je concluais quen consquence peu importe qui ils taient, la seule chose savoir, cest qui les commandait. Je voudrais, dans ce deuxime article, revenir sur les ractions que suscite cette affaire.
La suspension du droit de manifester

Ds lannonce du massacre de Charlie Hebdo, le 7 janvier 2015 vers midi, le Premier ministre Manuel Valls dcidait la mise en uvre du Plan Vigipirate-attentats en Île-de-France. Celui-ci comprend une centaines de mesures automatiques et environ deux cent autres optionnelles. Parmi les mesures choisies, le ministre de lIntrieur annonait lajournement de toutes les manifestations autorises. Les autorits craignaient en effet que les terroristes ne tirent sur la foule.
Or, un parti dextrme-gauche appelait manifester immdiatement en soutien Charlie Hebdo. Aprs quelques heures dhsitation, le prfet de police autorisait un rassemblement qui aurait atteint 100 000 personnes. Plus trange encore : le Premier ministre dclarait un deuil national pour le lendemain, 8 janvier. De nombreux rassemblements furent organiss par les administrations pour clbrer une minute de silence. Toujours plus tonnant : le Parti socialiste appelait une vaste manifestation nationale, le dimanche 11, qui aurait runi plus de 2 millions de personnes Paris.
Ainsi, le gouvernement pouvait interdire les manifestations parce que dangereuses pour leurs participants, mais ses membres pouvaient en organiser une norme et inviter des chefs de gouvernements trangers sans crainte pour leur scurit.
Cette manipulation atteste que, contrairement ses dclarations, le gouvernement connaissait prcisment lampleur de la menace et savait quelle ne concernait pas les rassemblements.
On prfrera donc ne retenir que cet extraordinaire lan populaire pour la libert.
Lunion nationale

Dans cette situation de crise, la droite et la gauche se sont accordes pour participer ensemble une manifestation nationale. Mais pour quelles valeurs ou contre qui vont-ils manifester ?
On dcouvre que les dirigeants de droite et de gauche partageaient les valeurs anti-religieuses, anti-nationales et anti-militaristes du trs gauchiste Charlie Hebdo. On savait que son fondateur, Philippe Val, tait un ami des Sarkozy. On dcouvre soudain que son nouveau directeur, Charb, tait le compagnon dune ministre de droite, Jeannette Bougrab.
Celle-ci tait linvite du journal de TF1. Trs mue, elle raconte son amour. Puis, elle prsente les convictions anti-religieuses de Charb comme un engagement laque face lislamisme, avant de comparer son ami Jean Moulin et de demander quil soit inhum comme lui au Panthon. Elle termine en rvlant que le couple avait song quitter la France et refaire sa vie ailleurs. On reste abasourdi. En quelques mots, Jeannette Bougrab vient de montrer son mpris pour ses concitoyens, dassimiler la lacit la lutte anti-religieuse, et de placer sur un pied dgalit un humoriste anti-national et le fondateur du Conseil national de la Rsistance. La famille de Charb a beau protester, le doute est jet.
Et pour que lon comprenne bien ce quest l union nationale , vue de droite et de gauche, des leaders socialistes dclarent que le Front national sera exclu de la manifestation rpublicaine . A-t-on bien compris lnormit du propos ? Des leaders politiques voquent la Rpublique pour exclure leurs rivaux. En dfinitive, le FN sest joint des manifestations en province.
Lunion internationale

En invitant toutes sortes de chefs dÉtat et de gouvernement ouvrir avec lui la manifestation, le prsident Hollande entendait lui donner de la solennit.
Parmi les prsents, on relevait David Cameron et Benjamin Netanyahu, dont les États disposent dune toute-puissance censure militaire ; ou encore le secrtaire tats-unien la Justice Eric Holder dont le pays aime tant la libert dexpression quil a bombard et dtruit de nombreuses tlvisions depuis celle de Belgrade jusquaux chanes libyennes ; le Premier ministre turc, Ahmet Davutoğlu, dont le pays interdit la construction dglises chrtiennes (mme sil semble prt en autoriser bientt une) ; ou encore Benjamin Netanyahu qui flicitait les combattants dAl-Qada soigns dans les hpitaux israliens ; sans oublier encore une fois Eric Holder, Ahmet Davutoğlu et le roi Abdallah de Jordanie dont les États ont rorganis Daesh en janvier 2014.
Que venaient donc faire ces gens Paris ? Certainement pas dfendre les liberts dexpression et de culte quils combattent concrtement.
La libert dexpression

Il ny a pas que la classe politique qui ait profit de loccasion pour tirer la couverture elle. Cest aussi le fait de la presse. Celle-ci voit dans Charlie Hebdo un exemple de la libert quelle mme ne cesse de pitiner, sauto-censurant en permanence et se montrant toujours solidaire des crimes commis ltranger par le gouvernement.
La presse franaise est en effet nombreuse, mais extrmement conformiste et donc pas du tout pluraliste. Jusqu lunanimit avec laquelle elle prsente Charlie Hebdo. Car, contrairement ce quelle prtend, le journal satirique revendiquait son opposition la libert dexpression, notamment lorsquil ptitionnait pour linterdiction du Front National ou militait pour la censure de linternet.
Quoi quil en soit, on ne peut que se fliciter de voir la presse prendre enfin la dfense de ceux qui sont attaqus pour ce quils ont dit.
À propos de la piste jihadiste

Poursuivant son enqute dans la mauvaise direction, la presse dresse le profil des terroristes et oublie de chercher leurs commanditaires. Sans rire, elle explique que cette vague dattentat est une collaboration entre des membres dAl-Qada au Ymen et de Daesh, alors que les deux organisations se livrent depuis un an une guerre froce qui a dj fait au moins 3 000 victimes dans les deux camps.
À ce sujet, je mtonne de ces rfrences ; on devrait bientt en trouver une nouvelle qui relie cet attentat la Libye. En effet, si Franois Hollande suit les pas de George W. Bush, il devrait attaquer le Ymen bien que la France ny ait pas grand intrt. Or son chef dtat-major particulier, le gnral Puga, prpare actuellement une nouvelle intervention militaire en Libye.
Cette cible est bien plus logique. La France pourrait alors tirer les bnfices quelle esprait obtenir de sa premire intervention. Et elle terminerait le projet tats-unien de remodelage du Moyen-Orient largi , tel que publi par Robin Wright dans le New York Times en septembre 2013 [2] et dbut par Daesh en Irak et en Syrie.

[1] Qui a commandit lattentat contre Charlie Hebdo ? , par Thierry Meyssan, Rseau Voltaire, 7 janvier 2015.
[2] Imagining a Remapped Middle East, Robin Wright, The New York Times Sunday Review, 28 septembre 2013.

RV




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Charlie Hebdo a bon dos




08:25 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,