> >

[] [ ]

Les banlieues refusent linstrumentalisation politique

(Tags)
 
Syrie: les Kurdes refusent de combattre larme syrienne Emir Abdelkader 0 2014-10-15 11:18 AM
Isral : 43 soldats refusent de participer de nouveaux abus Emir Abdelkader 0 2014-09-12 08:26 PM
LAlgrie est immunise contre toute tentative dinstrumentalisation de la religion Emir Abdelkader 0 2014-09-10 12:13 PM
Intellectuels algriens et marocains refusent de compromettre lavenir des deux peuples Emir Abdelkader 0 2013-12-04 04:07 PM
annes dindpendance politique Emir Abdelkader 0 2012-06-25 04:39 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-01-14
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,971 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Les banlieues refusent linstrumentalisation politique

Les banlieues refusent linstrumentalisation politique






Stigmatiss par un certain discours politique au lendemain des attentats de Paris, la population des banlieues ne compte pas se taire. Plusieurs actions seront organises pour dire Halte la stigmatisation et aux amalgames.


Mohamed Mechmache, porte-parole de ce collectif et de AC Le Feu (Association collectif, libert, galit, fraternit, ensemble, unis), dit vouloir mettre en garde contre les amalgames dont sont victimes les musulmans de France et les habitants des banlieues. Notre interlocuteur sinsurge contre linstrumentalisation politique des attentats : Pour des raisons bien connues, nos responsables politiques fuient encore une fois leurs responsabilits en parlant des consquences au lieu de parler des causes du problme. Selon lui, la situation dans la banlieue est le rsultat de la politique publique dexclusion depuis une trentaine dannes.
Ces derniers jours, en effet, des voix de la droite franaise et de lextrme-droite mettent en cause la radicalisation qui se gnralise dans les banlieues. Ces attaques visent en ralit limmigration afro-maghrbine, concentre dans les quartiers populaires. Cest une manire de dtourner le dbat, daprs M. Mechmache. Le problme de la radicalisation islamiste dans les banlieues dpasse limmigration. Plusieurs jeunes Franais de souche basculent aussi dans cet intgrisme.
La ghettosation des quartiers a coup leur jeunesse de lautre partie de la Rpublique. La plupart de ces jeunes, quelle que soit leur origine, se sentent marginaliss et rejets par leur pays. La radicalisation est une sorte de refuge et denfermement sur soi-mme, nous explique-t-il.
Le responsable dAC Le Feu pense que le problme dans les banlieues est surtout socio-conomique : Les pouvoirs publics doivent assumer leurs responsabilits au lieu de dsigner des coupables qui ne le sont pas. Ceci passe par la revue du fonctionnement de lcole afin darrter la saigne de lchec scolaire dans nos quartiers. Beaucoup de nos jeunes sont dconnects du monde du savoir. Les gamins qui voient que leurs grands frres, bac+5, sont au chmage, sont dcourags et nont pas envie de continuer.
Pour un front commun contre le racisme
De son ct, Ahcne Meharga, porte-parole de lassociation Banlieue Plus, refuse que le gouvernement franais profite du contexte actuel pour imposer une sorte de Patriot Act, loi dexception instaure aux Etats-Unis aprs le 11 Septembre 2001. Pour lui, spcifier et concentrer le dbat politique autour de la banlieue et de limmigration, dans le contexte actuel, est un mauvais signal envoyer au vivre-ensemble et une trs mauvaise rponse un problme plus profond que vit la France depuis plusieurs annes.
Il assigne la classe politique essayer de comprendre pourquoi des enfants de la France, ns et ayant grandi au sein de la Rpublique, sattaquent ses valeurs de cette manire. Ceux qui ont commis les attentats sont bien des enfants de la France, non pas des immigrs ou un commando tranger. M. Meharga persiste dans ce sens : Certes, les terroristes sont issus de limmigration, mais ils ne reprsentent quune infime minorit des enfants dimmigrs et de la communaut musulmane. Il ne faut donc pas jeter lopprobre sur lensemble de limmigration et ses enfants.
Le responsable de Banlieue Plus souhaite continuer activer dans le sens des revendications exprimes lors du rassemblement de Bobigny et appelle le gouvernement franais les associer la rflexion et au travail pour trouver des solutions durables qui renforcent le vivre-ensemble. Les hommes politiques doivent arrter, dans lintrt de la cohsion nationale, lostracisation de limmigration et de lui faire porter la responsabilit de tous les maux de la socit.
Toujours dans ce sillage, lassociation caritative Adra, qui active spcialement auprs de la communaut algrienne, appelle galement lensemble des associations citoyennes qui reprsentent nos ressortissants sunifier. Il est important de faire un front commun pour rpondre aux attaques racistes que subissent les musulmans de France et particulirement la communaut algrienne. Ces terroristes nont de religion que celle de la terreur. Mais la politique arrive toujours rcuprer ce genre de drames, regrette Ayad Yougourthen, prsident dAdra.

Samir Ghezlaoui




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Les banlieues refusent linstrumentalisation politique




05:08 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,