> >

[] [ ]

Confirmation dun vaste plan de corruption

(Tags)
 
vaste campagne contre les produits halal en France Emir Abdelkader 0 2015-01-14 12:57 PM
Confirmation officielle et lancement des recherches Emir Abdelkader 0 2014-09-23 01:53 PM
Un vaste rseau de pirates informatiques dmantel aux USA... Emir Abdelkader 0 2014-06-03 02:40 PM
Boston : Le suspect no 2 interpell aprs une vaste chasse lhomme Emir Abdelkader 0 2013-04-20 02:50 PM
Londres : Vaste campagne de sensibilisation sur le procs de 24 militants sahraouis Emir Abdelkader 0 2013-01-27 05:25 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-01-18
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,943 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Confirmation dun vaste plan de corruption

Confirmation dun vaste plan de corruption








Les juges milanais qui ont conclu leur enqute sur laffaire Saipem-Sonatrach grce des coutes tlphoniques sont persuads que lancien patron de lENI tait au courant des pots-de-vin verss aux responsables algriens. Ce dernier avait toujours ni son implication dans ce scandale de corruption internationale.


Au ministre Corrado Passera, charg du Dveloppement conomique dans le gouvernement Mario Monti, qui lui demandait des explications sur laffaire Saipem-Sonatrach, ladministrateur dlgu de lEnte Nazionale Idrocarburi (ENI) avouait que, selon lui, les 197 millions deuros taient destins corrompre des responsables algriens : Je suis daccord que ce (commissions) sont en quelque sorte des pots-de-vin verss des responsables politiques algriens.
Nous ne savons pas qui, mais un certain Algrien. Ctait le 31 janvier 2013. Le gouvernement italien, inquiet des rpercussions de ce scandale qui avait fait chuter en Bourse les actions de Saipem, voulait sonder Paolo Scaroni, le numro un de lENI. Ignorant tre sur coute, ce dernier confesse, tout de mme, son interlocuteur, quil sagit de corruption internationale et non de commissions traditionnellement verses par les grants aux intermdiaires.
Ces rvlations, publies par le quotidien milanais Corriere Della Sera, dans son dition dhier, vont dans le sens de la conviction du pool de magistrats anticorruption du parquet de Milan qui veulent tablir clairement la responsabilit de Scaroni dans cette opration de mga-corruption. Rappelant que cet homme, aux cts de six autres responsables de Saipem, socit dont lENI dtient 43% du capital, et de lAlgrien Farid Bedjaoui, a t mis en examen.
Toute laffaire tourne autour du pactole, estim 197 millions deuros, vers par les dirigeants de Saipem aux intermdiaires algriens entre 2007 et 2010 pour dcrocher, auprs de Sonatrach, sept contrats dexploitation de gisements de gaz, dune valeur globale de 8 milliards deuros. Selon les juges chargs du dossier, Scaroni tait non seulement au courant de ces pratiques, mais il aurait charg ladministrateur dlgu de Saipem, Pietro Tali, de lui organiser des rencontres secrtes avec lancien ministre de lEnergie, Chakib Khelil, et son homme de confiance Farid Bedjaoui, neveu de lancien ministre des Affaires trangres, Mohamed Bedjaoui.
Bien que lancien patron de lENI ait toujours rfut cette thse, il a reconnu avoir tout fait pour vincer le patron de Saipem de son poste, et plusieurs tmoignages concordants danciens dirigeants de Saipem, et prsent le contenu des coutes tlphoniques du 31 janvier 2013, renforcent les forts soupons des juges. Scaroni, durant la fameuse conversation tlphonique avec le ministre Passera, stait mme vant, rapporte le quotidien italien, davoir dcouvert, lui-mme, le pot aux roses, en passant en revue les comptes de Saipem.
Pouss par le dsir den savoir plus, il aurait impos son homme de confiance la tte de la direction des finances, dcouvrant par la suite que la socit intermdiaire base Hong Kong, Pearls Partners, appartenant Farid Bedjaoui, avait droit 3% du total du montant de toutes les transactions opres par Saipem auprs de Sonatrach, soit 197 millions deuros, raconte-t-il au ministre, lcoute, qui sest cri avec stupeur : Ah, tout de mme... 


Nacra Benali




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Confirmation dun vaste plan de corruption




04:23 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,