> >

[] [ ]

Les portraits de Bouteflika brandis dans un procs au tribunal dAkbou

(Tags)
 
Procs de il est o Chalghou ? , ce jeudi au tribunal de Paris Emir Abdelkader 0 2014-10-05 06:13 PM
Portraits de quatre ministres Emir Abdelkader 0 2014-05-07 03:20 PM
Mira se rtracte dans un procs indit Emir Abdelkader 0 2014-04-09 06:06 PM
Les tudiants de Tamda arrachent les portraits de Bouteflika Emir Abdelkader 0 2014-04-09 04:34 PM
Akbou ne sera pas Kaboul ! Emir Abdelkader 0 2013-07-29 02:13 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-01-22
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,959 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Les portraits de Bouteflika brandis dans un procs au tribunal dAkbou

Les portraits de Bouteflika brandis dans un procs au tribunal dAkbou








Laccus, se revendiquant de lex quipe de campagne du candidat Bouteflika au niveau dAkbou, sest prsent au tribunal avec le renfort dun groupe de soutien constitu de quelques militants du RND qui ont brandi des portraits de Bouteflika en plein procs.


Le tribunal dAkbou a trait, hier mardi, la plainte dpose par un confrre, journaliste au Carrefour dAlgrie, Hocine Smaali, pour menace denlvement quaurait profre contre lui en mai dernier un militant du RND, se sentant vis par un article publi le 3 mai et traitant de malversations dans le dossier du foncier communal.

Laccus, se revendiquant de lex quipe de campagne du candidat Bouteflika au niveau dAkbou, sest prsent au tribunal avec le renfort dun groupe de soutien constitu de quelques militants du RND qui ont brandi des portraits de Bouteflika en plein procs.

Pass la barre, cest laccus qui a tir le premier, de sous sa veste, un portrait du prsident de la rpublique dans un geste qui a scandalis plus dun dans la salle. Laccus sest dfendu en sen prenant aux opposants du quatrime mandat , et criant son allgeance au prsident de la rpublique, ce qui est, pour nombreux prsents, une tentative de politiser le procs. Je suis avec Bouteflika, je dors avec ses portraits a dit le mis en cause devant le juge qui a fini par lui demander de se taire. Je ne me terrai pas devant cette injustice a rpondu laccus, dfiant le magistrat, comme naurait pas pu le faire un justiciable ordinaire sans risque de peine.

Au mme moment, deux ou trois autres portraits du prsident de la Rpublique sont brandis dans la salle. Devant cette scne indite, la dizaine davocats qui sy trouvaient pour dautres affaires en attente ont tout simplement quitt la salle en signe de mcontentement. Pour lun deux, Me Ikken, ce qui sest pass est inacceptable. Laccus na pas respect la justice et non seulement le magistrat dit-il El Watan.

Cest le procureur principal qui est venu, depuis le fond de la salle, calmer laccus. Les avocats se sont tonns que lon ne soit pas intervenu pour faire respecter la justice alors que les justiciables nont souvent pas toute la latitude de se dfendre et les avocats sont mme invits ne pas crier pendant les plaidoiries .

Le procs a t interrompu pendant un quart dheure avant de reprendre en passant lponge sur ce que les avocats appellent outrage magistrat . Portraits de Bouteflika ramasss, laccus a repris son intervention pour nier les accusations et continuer faire valoir ses connaissances . Le procureur a requis la lgre peine de deux mois de prison et le verdict est attendu pour le 3 fvrier prochain.

La Ligue algrienne pour la dfense des droits de lhomme, bureau de Bjaa, dont des observateurs ont assist au procs, a rendu public un communiqu se positionnant pour un procs quitable, pour la protection de la libert de la Presse. La LADDH Bureau de Bjaa, au terme de cette observation, tient rappeler quaucun citoyen nest au dessus de la loi partisan du prsident soit-il et que le respect de linstitution judiciaire doit tre impos tous sans exception et que la libert de la presse doit tre protge en toute circonstance crit la Ligue qui interpelle le magistrat au respect des normes dun procs quitable .


Kamel Medjdoub


 

()


: 1 ( 0 1)
 

Les portraits de Bouteflika brandis dans un procs au tribunal dAkbou




03:57 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,