> >

[] [ ]

Le grand gchis

(Tags)
 
Des chercheurs dor dans le Grand Sud Emir Abdelkader 0 2014-12-09 02:27 PM
Sellal prside un grand show ... Emir Abdelkader 0 2014-03-15 10:10 PM
Grand homme en baudruche Emir Abdelkader 0 2014-02-28 07:14 PM
La naissance dun grand Prophte Emir Abdelkader | french Forum 0 2014-01-19 10:23 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-01-25
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,947 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Le grand gchis

Le grand gchis






Je suis tout simplement plus intelligent que les autres. Ryad, 9 ans, hoche la tte et rpond naturellement, voire doctement. Ce nest pas de ma faute si je mennuie en classe. Ce sont les autres qui sont lents, dit-il. Et il na pas tort. Il fait partie dune population infime encore largement inconnue en Algrie : les surdous.


La non-reconnaissance affiche lgard de ces personnes dotes daptitudes innes hors du commun quivaut, videmment, labsence de toute donne locale et de toute tude fiable ce sujet. Mais lon estime statistiquement que 2,5 5 % dune population donne font, thoriquement, partie de cette catgorie. Les surdous jouissent ainsi dun intellect suprieur la moyenne, qui dpasserait donc la barre des 130-145 de quotient intellectuel (QI).
Ce que Ryad semble avoir compris. Droutant, le garon lest. Sur son visage alternent des moues denfant et une gravit dadulte. Son physique frle contraste avec son regard srieux et droit. Mme lorsquil parle, sa tonalit et ses mots sont ceux dune grande personne. Et ce nest pas Baya, sa maman, qui dira le contraire. Depuis quil est tout jeune, jai limpression dtre confronte un adulte. Ce qui na pas t de tout repos, confie cette enseignante suprieure.
Avant que lon souponne sa prcocit, lincomprhension et les conflits dominaient les relations entre mre et fils. Plus Ryad grandissait, plus il tait non seulement turbulent et colrique, mais aussi et surtout trs exigeant et demandeur dattention, se plaignant longueur de journe de sennuyer.
De son propre aveu, jamais elle naurait pens que son fils puisse tre souponn dtre prcoce ou surdou. Pour moi, il tait juste turbulent et difficile, toujours dans la confrontation avec moi. Jai mme envisag la sparation temporaire, tellement le quotidien tait devenu invivable pour nous deux, souffle Baya. Et ses tentatives de trouver de laide chez un spcialiste, lenfant oppose un niet catgorique. Elle est en plein dsarroi. Un dbut de rponse lui tombe dessus, par hasard.
Ctait une confrence laquelle elle assiste, ayant pour thme la neuroscience. Le docteur Benyacoub donnait une communication dcrivant les diffrents symptmes que prsentaient les enfants surdous. Et jy ai reconnu, trait pour trait, mon fils, relate-t-elle. Jai t partage entre le soulagement, la peur, mais aussi la stupeur quavant cela, aucun professionnel nait jamais attir mon attention sur cet aspect, admet-elle. La douance est effectivement encore trs mconnue et carrment ignore en Algrie, dplore dailleurs Nama Benyakoub, docteur en psychologie clinique (voir interview).
Surdou cherche confirmation
Lon ne peut ainsi donc pas tablir, en Algrie, avec certitude la douance dun enfant tant les tests standardiss qui sont parfois effectus, ici, ne sont pas adapts lenfant algrien. Idem pour les mthodes de prise en charge de ces enfants. Je suis encore dans le flou et, mme aprs mtre beaucoup documente ce sujet, je ne sais pas avec exactitude comment me comporter avec lui, sattriste dailleurs Baya. Sa sur, Rosa, abonde dans son sens.
Elle-mme est mre de trois enfants, gs de 16, 15 et 11 ans. Et si la gntique et le facteur hrditaire jouent un grand rle dans la douance, cette famille peut en tre la preuve ; tout porte croire que ses enfants montrent aussi des signes de douance nglige. Ils sont trs souvent en conflit avec moi et font montre dune maturit redoutable. Malgr leur intelligence et leur culture, ils se dsintressent de lcole, rsume-t-elle.
Pour lheure, impossible de le vrifier pour tenter de leur venir en aide de manire idoine. Il nest pas vident de distinguer de prime abord un enfant prcoce ou surdou. Mais il y a des lments qui peuvent dclencher une prise de conscience, affirme dailleurs la psychologue (voir interview). Le diagnostic est dautant plus mal ais faire tant de nombreux paramtres peuvent entraver, voire fausser les choses, comme la subjectivit des parents ou une hyperactivit.
Autre lment : lcole. Les lves excellents lcole ne sont pas forcment surdous, et les enfants au QI trs levs ne sont pas automatiquement brillants en classe, contredit dailleurs Mme Benyakoub. Il est dailleurs statistiquement admis que 30 40% des personnes surdoues sont en chec scolaire. Le surdou est la premire victime du systme scolaire, affirme mme Ahmed Tessa, expert en ducation et pdagogue, crateur de la revue LEcole et la vie. Pourquoi ? Parce quil est au dessus de la moyenne et que les cours prodigus sont rguls sur un niveau jug moyen, argue-t-il. De mme, ses centres dintrt sont gnralement autres que ceux des enfants de son ge et ils ne sont pas pris en charge par lcole.
Exclus du systme scolaire
Le prcoce, hypersensible, se sentira de ce fait exclu. Toutefois, selon M. Tessa, la prcocit et la douance ne sont notables quavant huit ans. Si lenfant nest pas dtect et pris en charge avant cet ge l, il est perdu, ajoute-t-il. Il faudrait donc mettre en place un dispositif de dtection spcial, au prscolaire, avec des enseignants forms, encadrs par des pdopsychiatres et des psychologues. Lacclration scolaire, ou le saut de classe, ne se fait plus comme avant.
Il faut aujourdhui une autorisation spciale suite une demande introduite par les parents. Il y a ensuite une valuation et un diagnostic de lenfant et de ses comptences, assure-t-il. Toutefois, le pdagogue dconseille dy avoir recours en ltat actuel du systme scolaire. Un systme qui na, tonnement, jamais pris en compte ces capacits. Depuis lindpendance, lcole a t confronte normment de dfis. La prise en charge des enfants hors normes na tout simplement pas t une priorit, explique-t-on au ministre de lEducation nationale. Il y a videmment eu quelques tentatives, juges par certains comme tant autant de supercheries et de poudre aux yeux.
Comme louverture, sur aucune base scientifique, de classes de lyce pour surdous ou encore la cration de lyces dexcellence.
Aujourdhui, un intrt certain a t affich par la ministre, Nouria Benghebrit, pour ce dossier. Lintrt est l et a t manifest lors du congrs international dAlger. Mais en attendant la concrtisation de cette dmarche, de nombreuses mesures sont rflchies et incluses dans la rforme de lcole, qui vise la cration dune vie scolaire attractive et attrayante, avance M. Tessa.

Il est aussi conseill aux parents de ne pas trop exiger dun enfant qui affirme, par exemple, sennuyer en classe. Il ne faut pas rintroduire lcole la maison. Les parents, et lcole aussi, doivent donner lopportunit aux enfants de tester leurs dons et leurs penchants extrascolaires comme les sports, les arts, etc. Cela pourra mener la dcouverte de vocations et les encourager, pour donner un quilibre au bambin, expose-t-il.
Des dlinquants surdous ?
Car, de lavis de nombreux spcialistes, un enfant dont les aptitudes sont brimes est en souffrance. Plus empathiques et plus sensibles, les surdous sont plus exposs aux troubles psychologiques en tout genre. Ils dveloppent des signes dinadaptation sociale, sont sujets aux dpressions, au passage lacte et au suicide, dplore le Dr Benyakoub. De mme, ces enfants peuvent tomber dans la dlinquance. Et la nature ayant horreur du vide, si un don nest pas dtect et exploit, il refera surface mauvais escient.
Le psychologue Fodhil Ladjel a ainsi pu tudier les aptitudes de plusieurs mineurs au sein du Centre de rinsertion de rducation de Birkhadem. Parmi ces dlinquants, M. Ladjel a pu dtecter de vrais dons, une intelligence hors du commun. Ils viennent pour la plupart de familles dfavorises ou problmes. Mais ils sont pleins de rves et ont la volont de changer leur vie et leur ralit, car ils savent quils valent mieux, analyse-t-il.
La socit et les institutions ne leur donnant pas la chance et les moyens de raliser ce changement, alors ils tombent dans la dlinquance. Quitte fructifier leurs dons pour en faire mauvais usage. Et leur excellence se manifeste dans divers domaines. Intelligence et maturit, mmoire prodigieuse, condition physique et sportive suprieure, don des langues, habilet manuelle extraordinaire, etc., numre M. Ladjel. Et de conclure : Cest un vritable gchis que la perte de ces comptences

Portrait : Mehdi, un cursus hors du commun

Etre en avance nest pas toujours de tout repos. Mehdi, la vingtaine, en sait quelque chose. Il y a quelques annes, le jeune homme a dcroch son baccalaurat un ge trs prcoce, faisant de lui lun des plus jeunes bacheliers dAlgrie.
Son cursus scolaire est atypique. Jadorais lcole et au primaire je navais que des 10 de moyenne. Malgr cela, je nai jamais t considr comme un surdou par mes parents, raconte-t-il. Cest son professeur qui insiste pour lui faire sauter une classe. Mes parents ont commenc par refuser.
Mais mon pre, devant linsistance de lenseignant et du directeur, a cd, contrairement ma mre qui na jamais t daccord, ajoute le jeune homme. L, tout sacclre. Il neffectue que trois annes de primaire et se retrouve au collge huit ans. Aprs quelques annes, il passe son bac en candidat libre et le dcroche, non sans faire grincer quelques dents.
Il a dailleurs d bnficier dune drogation spciale de la part du prsident de la Rpublique pour pouvoir poursuivre des tudes suprieures. Jai mme pu faire deux inscriptions simultanes. Lune en facult de mdecine, mon rve denfant, et ce, en dpit de ma moyenne insuffisante, lautre en biologie, relate-t-il. Mais les choses ne se passent pas comme escompt.
La notorit que lui ont valu son exploit et son jeune ge se retourne contre Mehdi. Au bout de sa deuxime anne de mdecine, ses professeurs le dclarent illgitime et le jeune homme cope dune mise pied. Jai t la victime dun conflit. Mais jai prfr laisser tomber, la mdecine ne mintressait plus du tout.
Ce que je veux faire, cest de la recherche scientifique, tempre-t-il. Tout en passant une nouvelle fois son baccalaurat, il poursuit sa biologie. Licenci 16 ans, il obtient son mastre dimmunologie 18 ans et fait une pause avant de passer son doctorat.
En attendant, je moccupe comme tous les jeunes de mon ge, rit-il, en citant, par exemple, une association damateurs de bolides, lune de ses passions. Car il admet avoir eu la chance de ne stre que rarement senti en dcalage avec son environnement tant il arrivait assumer ses diffrents ges.
Il se rappelle par exemple que, durant son enfance, il ne sest jamais senti diffrent de ses camarades, quel que soit leur ge. Idem lorsque lcart sest vraiment creus. Il est vrai que quand jai dbarqu la fac, jai eu des dbuts difficiles.
Mais avec le temps, les plus gs, qui ont vu arriver un enfant, se sont rendu compte que mon ge tait annul par le reste. Que le plus important est le niveau intellectuel, que lge ne compte pas.
Puis ils se sont habitus et ont fini par voir en moi un adulte, insiste Medhi, en reconnaissant que son statut lui a quand mme valu certaines pressions et des hauts et des bas. Raison pour laquelle le jeune homme sait quil sen tire trs bon compte.
Jai eu la chance davoir des parents trs instruits, mais aussi trs attentionns, qui mont vraiment entour et pris en charge. Car sans cela, je sais que les surdous qui ne sont pas accompagns se perdent et finissent souvent trs mal, conclut-il.


G.L.



Ghania Lassal


 

()


: 1 ( 0 1)
 

Le grand gchis




03:17 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,