> >

[] [ ]

lexploitation du gaz de schiste nest pas lordre du jour

(Tags)
 
Lexploitation des gaz de schiste : une erreur ou une solution ? Emir Abdelkader 0 2015-01-19 12:58 PM
Polmique sur lexploitation du gaz de schiste Emir Abdelkader 0 2014-06-05 03:17 PM
Yousfi : Lexploitation de gaz de schiste est vitale Emir Abdelkader 0 2014-06-02 02:12 PM
Exploitation du gaz de schiste : Linstruction de Bouteflika Emir Abdelkader 0 2014-05-22 03:40 PM
Projet dexploitation du gaz de schiste Timimoun ? Emir Abdelkader 0 2014-02-28 05:33 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-01-28
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,966 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool lexploitation du gaz de schiste nest pas lordre du jour

Pour le Prsident Bouteflika, lexploitation du gaz de schiste nest pas lordre du jour






1.-La dcision du mini-conseil des Ministres du 27 janvier 2015
Le prsident de la rpublique Abdelaziz Bouteflika, en mini-conseil des Ministres le 27 janvier 2015 faisant suite lannonce faite par le Premier ministre algrien Abdelmalek Sellal en date du 22 novembre 2012 vient de dcider dajourner la production du gaz schiste en Algrie. Je cite le communiqu du mini-conseil :
lexploitation du gaz de schiste nest pas lordre du jour , initier des dbats transparents avec la participation de comptences reconnues, pour permettre chacun de mieux comprendre les donnes relatives aux hydrocarbures non conventionnels qui sont une ralit et une richesse nouvelles de notre pays si lexploitation de ces nouvelles ressources nationales en hydrocarbures savre une ncessit pour la scurit nergtique du pays moyen et long termes, le gouvernement devra, cependant, veiller avec fermet au respect de la lgislation par les oprateurs concerns, pour la protection de la sant de la population et la prservation de lenvironnement . . les forages-tests, initis In Salah, seront achevs trs brve chance.
Cest une sage dcision, appelant un dialogue serein au sein de rgions stratgiques avec les tensions aux frontires de lAlgrie. Je tiens donc me rjouir de cette dcision, puisque jai eu prendre une position rcemment dans plusieurs contributions nationales et internationales, pour un dialogue productif sur le ptrole-gaz de schiste, personne nayant le monopole du nationalisme et de la vrit, vitant cette dictature des choix, source de tensions, qui est une gouvernance dpasse.
Cela fait suite diffrentes confrences au niveau international sur la transition nergtique , notamment Paris le 06 novembre 2012 en prsence de nombreux oprateurs, experts internationaux dont lancien prsident directeur gnral du FMI, Michel Camdessus, et plusieurs ministres africains ( voir mes contributions dans les magazines internationaux et dans de nombreux sites et quotidiens algriens),
2.-Aller vers un Mix nergtique
Aussi, selon les recommandations du mini conseil des ministres, il sagira de continuer dvelopper certes les ressources en hydrocarbures classiques, ne devant pas tre utopiques, cela sera lessentiel des rentres en devises pendant encore de longues annes mais paralllement dautres sources dnergie.
Pourquoi pas le gaz schiste lorsque les conditions techniques avec de nouveaux procds de protection de lenvironnement et de rentabilit seront remplies ? Pourquoi pas lnergie nuclaire des fins pacifiques ? pour ces deux options lhorizon 2025/2030 pour lAlgrie peut tre ? A court et moyen terme du fait des avantages comparatifs de lAlgrie, pourquoi ne pas miser sur les nergies renouvelables qui sont des nergies flux inpuisables par rapport aux nergies stock tires des gisements de combustibles fossiles en voie de rarfaction, et surtout ce que lon oublie souvent gnrent des emplois forte valeur ajoute.
La production grande chelle qui permettrait de rduire les cots tout en favorisant laval une multitude de PMI-PME renforant le tissu industriel partir des nergies propres. Concernant le ptrole/gaz de schiste, il sagit de prvoir tous les moyens de lutte contre la dtrioration de lenvironnement et de raliser des extrapolations darbitrage entre la consommation deau des populations, des secteurs conomiques et lutilisation de ce gaz.
Car en labsence de techniques alternatives la fracturation hydraulique grande consommatrice deau douce, limpact de cette exploitation sur la ressource en eau demeure lune des principales proccupations pour lAlgrie parce que dans le climat aride ou semi-aride, le rechargement des nappes phratiques tant faible. En Algrie, vitant des positions tranches pour ou contre, la stratgie devra reposer sur un Mix nergtique.
Lnergie tant au cur de la scurit nationale est pose la problmatique de la transition nergtique renvoyant dautres sujets que techniques, posant la problmatique socitale. Par ailleurs, la transition nergtique implique la sobrit nergique (efficacit nergtique), la matrise de la demande, la sensibilisation, mais aussi la formation pour forger de nouveaux comportements et donc un changement de culture.
Cest que la plus grande rserve de gaz et de ptrole pour lAlgrie, ce sont les conomies dnergie pouvant aller 15/20%, pouvant conomiser au vu de la consommation actuelle 4 milliards de mtres cubes gazeux par an et cumul horizon 2015/2030, avec une progression arithmtique plus de 90/100 milliards de mtres cubes gazeux. Il est dsolant que les Ministres de lhabitat et du transport naient pas cette vision stratgique.
Un large dbat national simpose, do limportance dun dialogue productif devant donc porter sur trois facteurs : la protection de lenvironnement, viter toute pollution de leau, le prix de cession de lexploitation du ptrole-gaz de schiste devant imprativement couvrir les cots avec une marge de profit raisonnable.
Et tout cela conditionn par la maitrise technologique et managriale revenant au fondement de tout processus de dveloppement, la ressource humaine. Mais pour viter des dbats striles, et viter la cacophonie, il est impratif de redynamiser le conseil national de lÉnergie.
3.- Redynamiser le Conseil National de lEnergie
Toute dcision stratgique sur lnergie relevant de la scurit nationale devra tre prise en Conseil National de lÉnergie. Je rappelle que le conseil national de lÉnergie a t cr par dcret prsidentiel le 19 avril 1995, qui dans son article 6, stipule que le Conseil se runit priodiquement sur convocation de son prsident, le prsident de la Rpublique dont le secrtariat ( article 5) est assur par le Ministre de lÉnergie et compos des ministres dits de souverainet (Dfense nationale, Affaires trangres, Énergie et Finances), du gouverneur de la Banque dAlgrie et du dlgu la planification.
Larticle 6, stipule que le Conseil national de lnergie est charg dassurer le suivi et lvaluation de la politique nergtique nationale long terme, notamment de la mise en uvre dun plan long terme destin garantir lavenir nergtique du pays; dun modle de consommation nergtique en fonction des ressources nergtiques nationales, des engagements extrieurs et des objectifs stratgiques long terme du pays; de la prservation des rserves stratgiques du pays en matire dnergie; des stratgies long terme de renouvellement et de dveloppement des rserves nationales en hydrocarbures et leur valorisation ; de lintroduction et du dveloppement des nergies renouvelables ; des schmas dalliances stratgiques avec les partenaires trangers intervenants dans le secteur de lnergie et des engagements commerciaux long terme..
4.- Privilgier le dialogue par la confrontation dides contradictoires
Les tensions au Sud mais galement dans la majorit des wilayas montrent clairement quil ny a pas dintermdiation sociale et politique crdible entre lEtat et les citoyens. Le dbat est biais o, nous assistons sur les plateaux de tlvisons une pollution du paysage mdiatique, tout le monde devenant par enchantement expert en nergie. Pour avoir pass plus de 35 ans dans ce secteur et participant rgulirement aux rencontres internationales sur lnergie, je puis affirmer que cest un sujet complexe quil sagit danalyser avec prcaution, rentrant dans ce cadre les donnes tant techniques, conomiques que gostratgiques.
Pour un dbat serein, loin de toute manipulation politicienne, et que pour nos populations du Sud, puissent avoir un aperu objectif, devant associer la socit civile leur parlant un langage simple accessible, seuls devraient tre concerns les experts indpendants connaissant le secteur en collaboration ave c les cadres de Sonatrach pour un bat contradictoire. Ceux qui sous tendent que les populations du Sud sont manipules par des rseaux extrieurs ignorent la ralit et aiguisent les tensions de divisions.
Le choix dictatorial, imposer sans dialogue, est totalement dpass et source de drives nuisibles lavenir du pays. La mthode de gouvernance en 2015 avec le monde parabol et une jeunesse de plus en plus exigeante, celle du Sud est duque et informe, doit reposer sur la concertation et le dialogue permanent avec les segments reprsentatifs de la socit do limportance de relais sociaux et politiques crdibles loin des bureaux climatiss.


Abderrahmane MEBTOUL (docteur dEtat-1974 en gestion) -Professeur des Universits, Expert International en management stratgique



 

()


: 1 ( 0 1)
 

lexploitation du gaz de schiste nest pas lordre du jour




09:32 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,