> >

[] [ ]

Isral vs Hezbollah : pourquoi un tel regain de tension ?

(Tags)
 
Isral: la riposte du Hezbollah viendra tt ou tard Emir Abdelkader 0 2015-01-20 02:29 PM
La stratgie de la tension ... Emir Abdelkader 0 2015-01-09 07:23 PM
Isral veut stopper le transfert darmes au Hezbollah Emir Abdelkader 0 2014-12-09 02:42 PM
Regain dhostilits entre le RCD et le FFS Emir Abdelkader 0 2014-09-12 08:13 PM
Juifs de France : pourquoi ils partent en Isral Emir Abdelkader 0 2014-08-08 11:23 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-01-29
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,937 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Isral vs Hezbollah : pourquoi un tel regain de tension ?

Isral vs Hezbollah : pourquoi un tel regain de tension ?






La milice chiite a men une attaque contre l'arme isralienne, tuant deux soldats et provoquant une riposte immdiate. Pourquoi cette escalade ?

Le mouvement libanais Hezbollah a men mercredi 28 janvier, au nom du "groupe des martyrs de Qouneitra de la Rsistance islamique" une attaque contre l'arme isralienne dans une zone occupe la frontire du Liban, tuant deux soldats israliens et plusieurs blesss, provoquant des bombardements israliens de reprsailles sur le sud du Liban.
Dans une premire raction l'attaque mene dans le secteur des Fermes de Chebaa, le Premier ministre isralien Benjamin Netanyahou a averti que l'arme tait prte agir "avec force sur tous les fronts". Pourquoi ce regain de tension ?
1Une rponse au raid du 18 janvier

L'attaque, telle que revendique par le mouvement chiite libanais Hezbollah ce mercredi, est la consquence claire du raid isralien du 18 janvier dans la zone de Qouneitra en Syrie. Le communiqu de revendication de l'aile militaire de la milice chiite est trs clair :
A 11h25 (9h25 GMT), le groupe des martyrs de Qouneitra de la Rsistance islamique a vis avec des roquettes, dans les Fermes de Chebaa libanaises occupes, un convoi militaire isralien compos de plusieurs vhicules."

Par les "martyrs de Qouneitra", le Hezbollah fait directement rfrence au raid attribu Isral et dans lequel six membres de la milice chiite, dont le fils de Imad Moughniyeh, commandant militaire assassin en 2008, ainsi qu'un gnral iranien, ont t tus. Le mouvement libanais, qui soutient militairement le rgime de Bachar al-Assad dans sa guerre contre les rebelles et les djihadistes, avait d'ailleurs menac de venger ses combattants.
Isral n'a pas revendiqu ni dmenti officiellement la responsabilit du raid contre le Hezbollah en Syrie mais s'attendait, depuis, une riposte. Ds le 19 janvier, lendemain de l'attaque, Sky News annonait que l'arme isralienne planifiait de dployer plusieurs batteries anti-missiles "Iron Dome" le long de la frontire nord.
Le ministre de la Dfense, Moshe Ya'alon, avait alors runi son tat-major pour faire un point sur la situation. L'hypothse tait que le Hezbollah ne ragirait pas immdiatement afin de ne pas provoquer une opration massive de l'arme isralienne contre lui. Dix jours plus tard c'est chose faite.
2Des accusations de transferts d'armes

Mais le point central de tension entre la milice chiite et l'Etat hbreu est la question des transferts d'armes iraniennes au Hezbollah via la Syrie.
Dbut dcembre, l'Etat hbreu avait dj t point du doigt lors de deux attaques contre des secteurs tenus par ses soldats prs de Damas, dont l'aroport international. Sans endosser la responsabilit de ces frappes, le ministre isralien des Renseignements, Youval Steinitz, avait alors affirm la radio publique :
Nous avons une politique de dfense intransigeante qui vise autant que possible empcher le transfert d'armes sophistiques en direction d'organisations terroristes", faisant allusion au Hezbollah.

Selon les mdias israliens, les raids avaient alors frapp des convois ou des stocks d'armes dites "sophistiques" (missiles antichars, sol-air) destins au Hezbollah.
3 Le Hezbollah, ennemi n1

Ennemi de fait d'Isral, le Hezbollah tait pass depuis quelques mois en position n1 de la liste des ennemis de l'Etat hbreu. La milice et Isral mnent une lutte sans merci l'une contre l'autre, qui s'tait transforme en 1996 et 2006 en guerre totale, sans que l'État hbreu ne russisse dfaire son adversaire. La rgion reste une zone de tension et des incidents ont rgulirement lieu le long de la Ligne bleue, qui fixe la frontire libano-isralienne depuis le retrait isralien, en 2000, du sud du Liban, aprs 22 ans d'occupation.
Mi-janvier, le chef du Hezbollah, Hassan Nasrallah, avait estim dans un entretien la chane panarabe Al-Mayadeen base Beyrouth que "les raids rpts sur diffrents objectifs en Syrie constituaient une grave violation". Il avait soulign alors :
Toute frappe contre des positions en Syrie vise tout l'axe de la Rsistance [Damas, Thran, Hezbollah, NDLR] et pas seulement la Syrie."

Ajoutant que "cet axe pourrait dcider de riposter". Et annonant pour la premire fois que son parti possdait depuis 2006 des missiles iraniens Fateh-110 pouvant atteindre tout le territoire isralien. Dclaration qui n'a fait que confirmer aux yeux d'Isral les fameux transferts d'armes de l'Iran vers la milice chiite.
4 L'approche des lections lgislatives ?

Ces raids en Syrie se droulent quelques semaines des lgislatives israliennes anticipes du 17 mars. Et dj, lors des frappes de dcembre prs de Damas, certains journaux avaient jug que celles-ci auraient des consquences sur la campagne pour les lections que Benyamin Netanyahou veut emporter de nouveau.
"Nous donnons un 'adulte responsable', Bachar al-Assad, le soin de dcider quel sera l'ordre du jour des prochaines lections", ironisait Alex Frishman, l'ditorialiste du journal "Yediot Aharonot". Benyamin Netanyahou mise en effet sur un bilan scuritaire qu'il prsente sous un jour positif pour emporter le scrutin.
Ses opposants ont d'ailleurs galement dnonc ces raids comme ayant des fins politiques. "J'espre qu'il ne s'agit pas du coup de canon inaugural de la campagne pour les primaires du Likoud ou pour les prochaines lections", avait raill le dput Ilan Gilon, du parti de gauche Meretz.
Des accusations balayes d'un revers de main par Youval Steinitz, du Likoud :
Ceux qui accusent Netanyahou d'avoir ordonn un bombardement en Syrie par stratgie politique sont ridicules et malfaisants".

Cline Lussato, avec agences




 

()


: 1 ( 0 1)
 

Isral vs Hezbollah : pourquoi un tel regain de tension ?




07:06 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,