> >

[] [ ]

Vive la libert ? Vite, censurons et surveillons Internet !

(Tags)
 
Une Pakistanaise brle vive... Emir Abdelkader 0 2014-06-30 12:40 PM
Algrie : le gouvernement doit se mettre au travail, et vite ! Emir Abdelkader 0 2014-05-20 03:22 PM
Vive tension en Libye Emir Abdelkader 0 2014-02-08 04:06 PM
........vive l'algerie .dz 5 2011-04-19 07:14 PM
vive 4 2009-06-02 11:34 AM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-01-29
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,954 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Vive la libert ? Vite, censurons et surveillons Internet !

Vive la libert ? Vite, censurons et surveillons Internet !






POINT DE VUE. En quelques jours peine, "Vive la libert" est devenu "Vive la censure et la surveillance". Exactement ce que voulaient les terroristes.

"Vive la libert !" criaient en choeur des millions de Franais le 11 janvier 2015, dans un rassemblement populaire jamais vu depuis la Libration, en raction aux attentats. Mais, bizarrement, le gouvernement a compris "Vive la censure et la surveillance". Aprs le traumatisme, les annonces politiques sont toutes alles dans le sens de la rduction des liberts publiques. Renforcement de la surveillance et du blocage administratif des sites web, cration d'un fichier PNR des voyageurs ariens (que le Parlement europen bloque, raison, depuis des annes, car prsentant trop peu de garanties), largissement des coutes administratives (et non judiciaires) et, plus gnralement, extension des rgimes d'exception.

Ce 11 janvier, des dizaines de chefs d'État battaient le pav ensemble, runis autour de Franois Hollande pour une photo qui est dj entre dans l'histoire. Ils "marchaient" sur l'Internet franais, au sens propre : des milliers de fibres optiques courent sous ces trottoirs pour rejoindre l'un des coeurs du Web franais, dans un immeuble du boulevard Voltaire. Mais cette image peut aussi tre utilise au sens figur : les gouvernements ont pitin Internet, ce 11 janvier.
La radicalisation, c'est en prison

Au moment mme o les citoyens taient dans la rue pour crier leur amour de la libert d'expression, les ministres de l'Intrieur europens se runissaient Paris, sur invitation du Franais Bernard Cazeneuve, et pondaient un communiqu commun pour renforcer le contrle d'Internet et la surveillance. Pour eux, pas de doute possible : les terroristes ont utilis Internet, donc Internet est source de terrorisme. Point. Au Forum de la cyberscurit Lille le 20 janvier, les ministres de l'Intrieur franais et allemand sont revenus la charge et ont promis plus de contrle administratif sur Internet, pour dfendre la socit contre le terrorisme.
Pourtant, les trois terroristes, Chrif et Sad Kouachi et Amedy Coulibaly, se sont radicaliss en prison, et pas sur Internet, comme le rappelle Le Monde. Tout comme Mohamed Merah (attaques de mars 2012 Toulouse) ou Mehdi Nemmouche (attaque de Bruxelles en mai 2014). Donc, l'argument est faux. Mais mme si de bons citoyens taient devenus terroristes en quelques clics, simplement en consultant des sites web, faudrait-il accuser Internet ? Accuse-t-on la voiture qui a servi aux terroristes se rendre chez Charlie Hebdo ? A-t-on envisag de filtrer en permanence toutes les rues de Paris qu'ils ont emprunt avec leurs kalachnikovs sur la banquette arrire ? Non. Chaque individu est responsable de l'usage qu'il fait d'un outil, et non l'inverse. Internet n'est pas un terroriste, il ne mrite pas qu'on l'enferme.

Le but du terroriste ? Nous forcer changer


"Cette vision indfiniment extensible du filet de la surveillance [est] inefficace contre ceux qui sont viss, qui le contourneront facilement, et attentatoire aux liberts de tous", s'inquitent dans un communiqu commun plusieurs organisations franaises, dont le Syndicat de la magistrature, le Syndicat des avocats de France, la Quadrature du Net et la Ligue des droits de l'homme. "Nos valeurs communes ont t vises [mais] nous nous opposons tout rgime d'exception", tonne pour sa part l'Association des services internet communautaires (Asic), qui regroupe en France des gants comme Google, Facebook, Microsoft, eBay, Yahoo!, Dailymotion, Deezer, Spotify, Airbnb, AOL, Skyrock, PriceMinister ou encore Skype.

De son ct, le think tank Renaissance numrique rclame le renforcement des pouvoirs et des moyens du gendarme de la surveillance, la CNCIS, "afin de mieux encadrer les activits administratives de surveillance des citoyens". Il faut dire que cette Commission, qui met des avis consultatifs, confidentiels et a posteriori, a tir la sonnette d'alarme il y a quelques jours, rclamant les moyens d'accomplir sa mission.
"La meilleure rponse est de ne rien faire"

Pourtant, les gouvernements persistent offrir aux terroristes exactement ce qu'ils recherchent : l'rosion de nos valeurs. Car le but du terroriste n'est pas de tuer : il veut surtout terroriser les vivants, les socits, et les obliger changer. Rduire les liberts publiques, c'est ce que font les Europens, et peu importe que ces gouvernements soient de gauche ou de droite : le fantasme du contrle d'Internet et de la surveillance n'est pas partisan. Mme l'illustre Robert Badinter, ex-garde des Sceaux qui a fait abolir la peine de mort en France, a bien t oblig de saisir le sens de l'expression "pisser dans un violon", lorsqu'il a rappel que "ce n'est pas par des lois et des juridictions d'exception qu'on dfend la libert contre ses ennemis". "Ce serait l un pige que l'histoire a dj tendu aux dmocraties", avait-il ajout. En vain : la France a saut dans le pige pieds joints, et l'Europe a suivi.

"Parfois, face au terrorisme, la meilleure rponse est de ne rien faire", a mme risqu l'Amricain Bruce Schneier, l'un des papes de l'informatique, qui s'exprimait aussi au Forum de la cyberscurit Lille. Certes abrupte, cette phrase mrite rflexion : si le terroriste ne parvient pas terroriser, il n'a plus vraiment de raison d'tre...

Aujourd'hui, quand nous crions "Vive la libert" dans la rue, l'enjeu n'est plus de dnoncer les drives de la monarchie comme en 1789. Aussi absurde que cela puisse paratre, l'enjeu est dsormais de dfendre notre libert numrique face des gouvernements dmocratiques. Car au XXIe sicle, sans libert numrique, la libert d'expression et d'opinion n'est plus possible.



Le Point.fr
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Vive la libert ? Vite, censurons et surveillons Internet !




05:28 PM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,