> >

[] [ ]

Les leons que Hollande na pas apprises de W. Bush

(Tags)
 
États-Unis : Bush contre Clinton, la revanche ? Emir Abdelkader 0 2014-12-18 02:35 PM
George W.Bush et Dick Cheney devraient tre poursuivis Emir Abdelkader 0 2014-12-11 03:17 PM
Tunisie : Mehdi Joma et les leons de Henchir Talla Emir Abdelkader 0 2014-07-23 11:10 AM
Leons du pass et perspectives davenir Emir Abdelkader 0 2013-09-17 05:06 PM
je dis aux donneurs de leons bas les pattes devant lAlgrie Emir Abdelkader 0 2013-08-12 03:05 PM

 
LinkBack
  : ( 1 )  
2015-01-30
 
:: ::

  Emir Abdelkader    
: 11609
: Aug 2011
:
:
:  male
:
: 45,971 [+]
: 3119
: Emir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond reputeEmir Abdelkader has a reputation beyond repute
Manqool Les leons que Hollande na pas apprises de W. Bush

Les leons que Hollande na pas apprises de W. Bush



Franois Hollande nest pas un prsident populaire. Malgr les efforts auxquels se livre le leader socialiste pour faire de leffet, il ne semble jamais y avoir personne qui sy laisse prendre. Il essaie de dissimuler son manque dexprience en politique trangre en dclenchant une guerre au Mali, aprs que son pays se soit attaqu avec enthousiasme la Libye. Il a bien russi dclencher des guerres mais il sest rvl incapable de grer leurs consquences comme les derniers attentats de Paris lont montr.
Il essaie de surfer sur la vague souleve par lattaque contre le magazine satirique Charlie Hebdo, pour augmenter sa popularit en France. Le 11 janvier, environ 3,5 millions de gens sont descendus dans les rues de France pour dfendre la libert dexpression comme si ctait a le vrai problme. Une quarantaine de leaders et dofficiels de haut niveau, dont beaucoup ne respectent ni les droits humains ni la libert dexpression, ont march bras dessus bras dessous dans les rues de Paris. Ils se sont faits photographier tous ensemble pour signifier que le monde entier tait uni contre le terrorisme.
Le fauteur de guerre Hollande tait au centre de la scne, prt agir comme un homme dtat, un leader rsolu et le pre de la nation. Et pendant que le pays essayait de surmonter la tragdie, Hollande a fait son discours de vux annuel en promettant daugmenter encore les mesures mmes qui avaient engendr la violence et ce que de nombreux experts occidentaux appellent le terrorisme islamique .
Si nous pouvons combattre le terrorisme en Irak, comme nous lavons fait en Afrique, nous assurerons notre propre scurit, a-t-il dit. Son plan semblait la fois pitoyable et trop familier : Si ncessaire, nous agirons en Irak avec plus dintensit et defficacit ; le porte-avion travaillera en lien troit avec les autres forces et sera capable dattaquer nimporte quel endroit en cas de nouvelles tensions, a-t-il dit.
Comme si aucune leon navait t tire du pass, Hollande semble poursuivre, lidentique, la coteuse ligne politique initie par lancien prsident tatsunien George W. Bush aprs les attaques meurtrires du 11 septembre. Lui aussi a frapp violemment et inconsidrment et, sous la pression de puissants groupes noconservateurs, a excut un plan conu lavance pour assurer la suprmatie tatsunienne au nom de la lutte contre le terrorisme. Cette politique sest retourne contre les Etats-Unis, aucun des objectifs stratgiques tatsuniens na t atteint et le Nouveau Moyen Orient auquel lAdministration aspirait dsesprment est devenu le nid de ce terrorisme mme que les Etatsuniens taient censs combattre.
Avant les prilleuses incursions de Bush au Moyen Orient, al-Qaeda semblait ntre quune lointaine ralit dont on avait entendu parler mais quon navait jamais vue. Dix ans aprs linvasion tatsunienne de lIrak, al-Qaeda a donn naissance partout au Moyen Orient et en Afrique de Nord, de nombreux groupes, sous-groupes et groupes inspirs dal-Qaeda. En fait, al-Qaeda-devenu-lEtat-Islamique (EI) est en train de redfinir les frontires et de se tailler un Etat bien lui sur de larges portions des territoires syriens et irakiens.
Pourquoi donc Hollande sacharne-t-il rpter les erreurs politiques de lAdministration discrdite de Bush et aller lencontre des saines orientations bases sur le respect du droit danciens prsidents comme Jacques Chirac? Prvoyant le dsastre quelle allait engendrer, Chirac sest oppos la guerre de Bush en Irak ; et les vnements lui ont donn a raison. Mais cest la France qui a chang depuis, et ce sont des leaders incomptents comme Nicolas Sarkozy et maintenant Hollande, qui sont responsables de ce changement.
Quand Hollande a t lu en mai 2012, il a suscit un peu despoir en ces temps de crise conomique, de chmage lev, de tensions politiques, ajouts un sentiment gnral de chute et de confusion; mais il na pas t la hauteur des esprances. Lconomie pitine en dpit de ses promesses de la dynamiser. Le chmage ne fait que crotre et il na mme pas tenu sa promesse de taxer les milliardaires du pays.
Mais le problme nest pas seulement la rcession conomique. La monte du racisme, provoque par lessor des partis fascistes et des partis dextrme-droite, est en train de dtruire le sentiment didentit nationale de la France. Naturellement, les checs de Hollande se traduisent par des mauvais sondages. Sa cte de popularit sest effondre rapidement, et donc, pour sauver sa peau, il a dcid de faire exactement le contraire de ce pourquoi il avait t lu: partir en guerre.
Sa dcision le 11 janvier 2013 de bombarder les militants Islamiques lui a valu la rputation dtre un prsident rsolu aux yeux de certains. Mais les guerres sont faciles dclarer et difficiles terminer. Les guerres de Hollande ne font pas exception.
La guerre au Mali navait pas grand chose voir avec le militantisme religieux et tout voir avec labme qui existe dans le pays mme, et la rgion toute entire. Ajouter des guerres et autres interventions occidentales cette mixture ne pouvait que provoquer un dsastre.
Dans un contexte o les Etats-Unis tendent leur prsence militaire en Afrique, la Chine son influence conomique et o les puissances rgionaux se disputent le pouvoir, Hollande a voulu apparatre comme le grand leader qui ranimait le glorieux pass colonial franais en Afrique. Le but de Hollande tait de dtourner lattention internationale de ses checs intrieurs et il ny avait pas de meilleur endroit que le Mali pour cela. Ce pays dAfrique de louest, autrefois une dmocratie prometteuse, est aujourdhui un tat failli, rong par dinnombrables problmes, des divisions ethniques et raciales et un flux ininterrompu darmes en provenance de Libye un pays qui a lui-mme t dtruit par des puissances occidentales, la France en tte.
Lheure de gloire de Hollande a sonn le 13 septembre 2013, quand il a dclar que la France avait gagn la guerre contre les extrmistes islamiques . Mais ctait une dclaration aussi prmature que le mission accomplie du discours victorieux de Bush aprs linvasion de lIrak.
Tout cela nempche pas les dboires conomiques de Hollande de samonceler, et la guerre ne suffirait pas redorer son blason. En novembre 2014, son indice de popularit tait le plus bas de tous les prsidents qui se sont succds dans le monde depuis que ces sondages existent: 12 % dopinions favorables.
Plus les nouvelles sont mauvaises sur le front intrieur, plus la France attrape de pays proches ou lointains dans ses tentacules interventionnistes la Libye, le Mali, la Syrie, lIrak, etc. La guerre est devenue le seul sauveur de Hollande.
Les guerres futiles sont comme les drogues. On les commence pour se procurer un sentiment passage deuphorie, mais avec le temps elles deviennent un moyen dangereux de fuir la ralit. Un seigneur de guerre est aussi accro la guerre quun drogu sa drogue, et rien dautre ne peut le nourrir ni le satisfaire. Hollande est un seigneur de guerre loccidentale, ce que les Amricains appellent un prsident de guerre.
Mais comme le montre le tristement clbre hritage de Bush, si la peur gnre pas la guerre et linstrumentalisation du patriotisme peuvent permettre un leader de garder son poste un peu plus longtemps, les consquences terribles de la violence quil a dchane se feront sentir pendant de longues annes encore.


Ramzy Baroud |
 

()


: 1 ( 0 1)
 

Les leons que Hollande na pas apprises de W. Bush




11:30 AM

Powered by vBulletin Version 3.8.7 .Copyright 2000 - 2015, Jelsoft Enterprises Ltd
Search Engine Optimization by vBSEO ©2011, Crawlability, Inc.
- - -
Designed & Developed by shababdz.com
2014,